870x489_mgr_dognin.jpeg.pagespeed.ce.u9J_9CtPRc

Pédophilie : Mgr Dognin témoigne

Download PDF

Monseigneur Laurent Dognin, évêque de Quimper et Léon, témoigne pour France Bleu Breizh Izel d’un cas lorsqu’il était en Gironde :

« J’ai été confronté dans mon diocèse précédent. C’était officiel, le prêtre a été mis de côté et la justice s’est prononcée. Après, notre rôle est aussi de tenir compte des recommandations, c’est à dire que l’on ne remet pas le prêtre incriminé dans un ministère exposé, on le confine dans une fonction où le risque est minimum. Lorsqu’une victime est venue me voir , je l’ai longuement écouté, dialogué avec elle, c’est très important. On comprend mieux les choses. Je l’ai aussi longuement accompagné ainsi que celui qui était responsable. Je me suis rendu compte que psychologiquement ce n’était pas évident que la personne reconnaisse les faits, qu’il les accepte, qu’il considère que c’est mal. Je ne suis pas psychiatre mais il faut écouter, c’est vraiment important ce temps d’écoute. Dans mon cas, j’ai pu organiser une rencontre entre la victime et son agresseur. Il s’agissait d’un prêtre âgé, qui est depuis décédé. Cela n’ a pas été évident mais je l’ai fait car la victime me l’a demandé et c’était essentiel pour elle. On a fait ensemble un chemin intéressant.

Je suis encore aujourd’hui extrêmement vigilant. Je regarde de très près, je suis à l’écoute des victimes éventuelles pour ne pas laisser traîner les choses. Il faut vraiment pouvoir en parler. Je me rends compte à quel point les victimes souffrent énormément et que c’est un soulagement pour ces victimes de pouvoir en parler, de faire la vérité, de les reconnaître, que les faits soient nommés et que l’on puisse être capables de dire :  non ce n’est pas possible et c’est mal. (…) C’est important de demander pardon et de manifester ce pardon. « 

9 comments

  1. gege

    Un prêtre pédophile dont les faits sont avérés ne doit en aucun cas rester dans l’Eglise. Il n’existe pas de « fonction où le risque est minimum ». Ce prêtre incarne un scandale pour ces petits et porte un douloureux contre témoignage permanent. on pourrait en dire autant d’un prêtre homo. Il est absolument impossible d’annoncer l’Evangile, de célébrer l’Eucharistie, de se dire le représentant du Christ et pratiquer en catimini des actes aussi sordides.

    • Seriez vous opposé à ce que les prêtres pédophiles ou anciennement pédophiles obtiennent la miséricorde de Dieu ? Je précise que Justice et Miséricorde sont parfaitement compatibles.

      • gege

        La miséricorde de Dieu, ce n’est pas moi qui la donne et Dieu la donne a qui il veut! Je ne vois pas pourquoi je m’opposerais à cela. Ces prêtres peuvent toujours aller dans un monastère s’ils le souhaitent et s’ils sont réduits à l’état laïc ils doivent garder leur traitement ou retraite pour pouvoir vivre normalement. Ils peuvent être pardonnés en confession mais ils doivent être pardonnés aussi et surtout par ceux qu’ ils ont offensés c’est à dire les victimes. C’est la règle! Nous n’avons pas à pardonner des crimes fait à d’autres cela serait trop facile.

  2. Françoise

    « Si quelqu’un scandalise un seul de ces petits qui croit en Moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui mette une meule au cou et qu’on le jette à la mer ». Faut-il l’interpréter comme la seule parole du Christ justifiant la peine de mort ? Comment l’Eglise interprète t elle ces paroles terribles ? Silence …

    @gege :vous avez raison. En aucun cas ces prêtres criminels ayant « purgé leur peine » ne devraient réintégrer l’Eglise, si c’est sa politique, elle se trompe et perd de sa crédibilité. Le risque de récidive est réel et les cas sont trop nombreux.

  3. Marty

    L’Eglise devrait suspendre purement et simplement tout prêtre soupçonné de pédophilie le temps que la justice fasse son travail. Si les faits sont avérés il faudrait alors le démettre de ses fonctions et ne pas le laisser œuvrer au nom de l’Eglise. Il n’y a pas de fonction où le risque est limité. Dans tous les postes, un prêtre represente l’Eglise et un pédophilie ne peut pas représenter l’Eglise ! Même l’éducation nationale et la fonction publique en règle générale l’ont compris !!!

  4. Jean Ferrand

    Réponse à gege: Vous proposeriez donc un article du droit canon excluant à jamais du ministère public – et même réduisant à l’état laïc – tout prêtre convaincu une fois de tout acte de pédophilie, de proxénétisme, ou d’homosexualité active. Je serais d’accord. Luttez pour ça. Demandez-le au pape François. Mais il aurait du mal à légiférer là-dessus, ayant dit : qui suis-je pour juger.

    • gege

      L’Eglise refuse la communion aux divorcés-remariés et permettrait aux prêtres pédophiles de célébrer tranquillement l’Eucharistie et d’absoudre les péchés, il y a un problème!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *