image

Pèlerinage islamo-chrétien à Annecy ?

Download PDF

Le 9 août, différents groupes Islamo-chrétien du diocèse d’Annecy se rencontreront au sanctuaire marial de la Bénite-Fontaine, avec un grand pique-nique départemental. Les paroisses, mosquées ou lieux de culte musulmans du département ont été invités à cette rencontre par le service diocésain des relations avec l’Islam.

image

 

Programme :

Messe à 10h45 avec homélie du père Raphaël Deillon (père Blanc, missionnaire d’Afrique)

12h : repas tiré des sacs
14h : visite des lieux et historique du sanctuaire marial par le père Christian-Marie Giraud, recteur.
15h : conférence du père Bernard Janicot, directeur du CDES d’Oran (Centre de Documentation Économique et Sociale) sur le thème « Vivre en monde musulman, difficultés et espérances. »

Que des musulmans assistent à la messe, c’est une bonne idée. Mais pourquoi le site du diocèse appelle cette journée « Pèlerinage Islamo-chrétien » ?

Capture d’écran 2015-07-29 à 21.59.08

40 comments

  1. PINSON

    Annecy quelle altitude ?

    Manque d’air pour raconter de telles co….
    ….
    Vite, que le diocèse redescende sur le plancher des vaches, avant qu’il ne soit trop tard et ne passe à l’ abbatoir façon hallal

    • Jan

      Je partage l’avis de tous les intervenants !
      Cette initiative est A-B-S-U-R-D-E et devrait ne pas avoir lieu sans contrepartie !
      Or, en laissant faire, cela conforte l’Islam dans sa vision qu’il a de la catholicité: une religion d’une faiblesse chronique qu’il parviendra à vaincre par la soumission, de gré (comme c’est le cas d’évidence) ou de force (en égorgeant nos frères égyptiens, libyens, syriens, etc.) !!!!

  2. mme

    Des musulmans qui assistent à la messe ???????????????
    On va aussi les inviter à communier sans doute ???????????????
    A quoi rime ces rencontres puisqu’on n’a pas le même Dieu ?
    On sent venir la mise en place d’une religion commune (prophéties) où chacun devra accepter les croyances des autres… l’Apostasie organisée quoi !!!!

  3. angel

    Le titre me choque
    Dans l’alphabet il me semble que le  » I  » est après le « C » pourquoi donc islamo chrétien ? et non :
    Rencontre Chrétien – islam ??
    Tjrs à dévaloriser notre religion au profit d’une secte lunaire et assassine

  4. chevin

    Si on fait une bonne lecture, les musulmans ne sont pas invités à la messe, mais les paroissiens. Il n’y a donc pas de syncrétisme. Ce ne serait pas une bonne chose qu’ils y assistent sans être initiés au mystère.
    Je pense que le but est de trouver un point de contact commun « religieux » à savoir honorer Marie (nous comme Mère de Dieu, eux la respectent autrement). Cela se pratique dans beaucoup de pays comme par exemple le Liban; les musulmans vont de leur propre initiative sur des lieux d’apparition mariaux.
    Ne vaut-il pas mieux trouver des terrains d’entente pour vivre dans la paix ensemble plutôt que de se regarder comme des ennemis et de généraliser les fanatiques à tous les musulmans ?
    Ce sont des frères en humanité et notre devoir est de prier pour leur conversion. Prions Marie de leur obtenir cette grâce.

    • eme

      A quoi bon puisqu’on n’a pas le même Dieu ???
      Vous dites qu’il n’y a pas de syncrétisme en vue pour noter quelques mots plus loin que le but est de trouver un point commun. Quelle urgence de trouver un point commun. Cette religion a été inspirée par le maître du mensonge, le singe de Dieu qui a jeté l’ivraie dans le champs du Seigneur.
      Comme le conseille St Paul : « Si quelqu’un, même un ange, vous apporte un autre évangile que celui-ci (celui-du Christ), qu’il soit anathème « !
      Si l’islam n’est pas cet autre évangile, quel est il ? Ouvrez les Yeux ! En dans le siècle se rapprochant du chiffre 666, cela est plutôt parlant non ?
      Pourquoi veut on toujours rapprocher les catholiques des musulmans ? C’est une idée fixe de certains catholiques, pasteurs en tête, qui ne savent plus ce qu’est être catholique et ce qu’est l’APOSTASIE !
      Trouver des terrains d’entente : POURQUOI FAIRE ? Qui regarde qui comme un ennemi ? Si ce n’est ce peuple qui débarque et impose ses volontés dans un pays qui ne leur appartient pas ! Nous sommes les héritiers d’une civilisation chrétienne, NOUS SOMMES FRANCAIS CATHOLIQUES et entendons le rester.

      Vous verrez dans quelques temps ce que serons vos BONS AMIS, FRERES EN HUMANITE ! Priez pour leur conversion c’est tout ce que l’on peut faire pour eux, mais les inviter à des cérémonies, voire la messe : sacrifice du Christ, NON, NON et NON.
      Vous devriez lire aussi les CONVERTIS de l’islam et écouter leurs conseils avant de défendre de telles rencontres.

    • triv

      Réunion-débat entre chrétiens et musulmans , par exemple sur le thème de Marie :oui, mille fois oui….

      mais « pélerinage islamo-chrétien »: non, mille fois non: on nage en pleine ambigüité ….sous la coupe donc du Prince du Mensonge, orfèvre en la matière : « vous serez COMME des dieux ….. » !

    • Chevin, vous direz ça aux chrétiens Syriens et Irakiens !
      Vous êtes naïf et ne connaissez RIEN à l’Islam et à la mentalité de « nos frères en humanité »…prier ne servira à RIEN si les actes ne suivent pas…sortez de chez vous avant de nous jouer « lou ravi » de la crèche provençale !

    • Féru

      Ce qui est gênant, c’est ce « lèchecutage » permanent de certains prêtres, évêques, etc, envers l’islam visant à nous tromper sur l’amour réciproque des musulmans à notre égard. Ils en font trop dans la sucrerie, le mièvre, le dégoulinant de béatitude injustifiée.

  5. Parce qu’ils pensent déjà que nous sommes en terre d’Islam, et c’est vrai puisque le roi d’Arabie est visiblement le roi de Vallauris et que partout on cède devant les demandes de l’Islam.
    Horaires de piscines aménagés, vêtements « adaptés « , respect du Ramadam etc….
    Le diocèse d’Annecy est en pleine confusion mentale car il cautionne l’hérésie, confond le respect des personnes, qui est la marque des chrétiens avec l’amour du Christ et des Saintes Écritures.
    Il relativise la Révélation et est par ce fait hérétique lui même. A ne pas suivre.

    • Cathos français…nous SOMMES FOUTUS…nos prêtres nous trahissent ! & Lire d’urgence d’Elena Tchoudinova La Mosquée Notre-Dame de Paris : année 2048: « […]  » Quand on commence à faire des concessions, on ne peut plus s’arrêter. Qui avait prononcé cette maxime étrange, et à quel moment ? C’était la pure vérité ! Mais qui pouvait dire qu’il eût jamais concédé quoi que ce soit, où était sa faute ? Dans sa famille, il n’y avait eu que des militaires. Lui aussi, il avait voulu entrer dans l’armée, dès son plus jeune âge. Dans l’armée de ce pays, de ce bloc militaire. Alors qu’il était gosse, on avait changé de religion. Et puis après ? La religion, ce n’est qu’une pièce rapportée, un gadget qui ne signifie rien du tout. Le pays ne s’était pas transporté ailleurs, la population était toujours là, même si les vagues migratoires successives avaient provoqué une énorme croissance démographique, et l’ennemi traditionnel restait la Russie, comme par le passé […] »

    • LEA

      Ces curés en question n’ont plus rien à faire dans l’Eglise Catholique, qu’ils deviennent membres à part entière de ces groupes et qu’on n’en perle plus!

  6. Gritti

    C’est la réunion des hypocrites et des faux prophètes. Si ceux-la connaissaient l’histoire, l’histoire sainte en particulier, sans être grand clerc en théologie, faisant face aux mensonges bilatéraux de 70 de 325 puis 1054 (et tant d’autres…) ils organiseraient un pèlerinage judéo-chrétien. Nous, nous sommes sans haine vis à vis des faux prophètes mais la vérité consiste à retourner au plus près des sources.
    « Je ne suis pas venu pour abolir la Loi et les prophètes mais pour accomplir » et, puisque comme Il l’a dit « le salut vient des juifs », c’est vers ceux-là qu’un travail doit s’accomplir, même s’il est plus difficile. C’est en cet Orient que la descente des énergies est venue itérativement par les Prophètes, jusqu’à devenir totale, infinie par Jésus, le Fils, Lui qui a fait du peuple élu l’humanité entière. Amen.

  7. karr

    Les mahométans organisent-ils ce genre de « partage » dans leurs pays avant de décapiter les chrétiens?
    La première religion de France n’est plus le Christianisme mais celle des païens mahométans avec le soutien des prêtres et cathos collabos.

  8. toto

    Petite video du dialogue islamo-chrétien en cours dans certains pays. Bientôt en France (cela commencera par Annecy)
    11156667_367424736787346_765587603_n11

  9. zézé

    Nous sommes arrivés aux derniers temps !
    Il n’y a que la Prière continuelle par le Rosaire qui nous sauvera !

    Ne nous trompons pas d’endroit pour aller prier et assister à la Sainte Messe ! que tous ceux qui en ont marre de ces simulacres de Messes, pitié pour votre Ame : vous avez les moyens d’aller ailleurs, c’est-à-dire d’aller assister à la Messe avec des Prêtres que l’on reconnaît dans la rue ! et par la Sainte Messe où le recueillement et l’adoration sont les principaux éléments, nous élèverons notre Ame vers le Ciel qui est notre seul but ;
    A nous de laisser ce genre de réunions avec les infidèles de l’islam, ou des protestants, ce n’est pas à nous d’aller à eux, c’est à eux de venir à nous.
    En dehors de l’Eglise point de salut, nous dit-on dans le catéchisme, alors à eux de venir à la conversion ; et nous, ne nous laissons pas entraîner vers le schisme, car c’est là qu’il est et non pas avec les prêtres qui ont gardé la vraie religion.
    Que le Saint Esprit éclaire tous ces Evêques et Prêtres afin qu’ils retrouvent la vraie Voie, la Vérité et la Vie.

  10. Bernard L.

    aziliz, tout à fait d’accord pour rejeter ces rencontres qui n’ont pas de sens mais, de grâce, ne confondez pas cette Eglise née du concile vatican II qui se dit catholique avec la vraie Eglise catholique de tradition.
    Lisons ou relisons les encycliques des papes d’avant concile pour nous permettent de bien discerner quel est le bon chemin à suivre.

  11. FERRARI

    Quoi ! une rencontre nimrodienne ? Ah bon! je croyais que c’était du syncrétisme religieux. Ouf, ouf, ouf ! Bref, après avoir consommé le méchoui traditionnel, et s’être enivré avec du Vichy, tout le monde jouait à : je te tiens, tu me tiens par la barbichette, le premier de nous . . . . . .et tous les idiots de chrétiens riaient à gorge déployée . . . . . . .

  12. Gilberte

    vivre en monde musulman!! A Annecy on n’est pas en France, on est dans un monde musulman, j’ignorais , il suffit de les inviter pour que le monde soit changé, ils ont une personnalité tellement affirmée!!

  13. dj

    Au risque de me répéter, je dois à nouveau citer le coran !
    le coran, parole révélée d’allah est immuable !
    Vivre en monde musulman: impossibilité et désespérance.
    >
    coran:
    >
    1:6 – Conduit nous sur le droit chemin

    1:7 – Le chemin de ceux que tu as comblé de tes bienfaits (1),
    et non pas de ceux qui ont suscité ta colère (2), ni le chemin
    des égarés.(3) (1) les musulmans, (2) les juifs, (3) les chrétiens

    2:120 – Mais les juifs et les chrétiens ne t’approuveront que
    lorsque tu auras embrassé leur religion. Dis au contraire
    que la direction d’allah est la bonne direction. Ne te
    soumets pas à leurs passions après ce que tu as reçu comme
    révélation, sinon tu n’auras en allah ni protecteur ni défenseur.

    2:221 – N’épousez les femmes polythéistes que si elles
    décident de croire. Une esclave croyante vaut mieux que la
    polythéiste, quand bien même elle vous plait. De même,
    ne mariez pas vos filles à des incroyants tant qu’ils n’ont
    pas cru, car l’esclave croyant est meilleur que le polythéiste,
    même si ce dernier vous séduit. Ceux là appellent à l’enfer
    tandis que dieu vous invite sur le bon chemin…….. »

    3:110 – Vous formez la meilleur communauté qu’on ait fait
    surgir auprès des hommes, vous appelez au bien et vous
    refusez le mal. Vous croyez en dieu. Si les gens du livre
    voulaient croire, cela serait mieux pour eux. Certains sont
    croyants, mais la plupart sont des pervers.

    3:149 – Ô vous les croyants, si vous obéissez aux incroyants,
    ils vous ramèneront à vos anciennes erreurs, et vous serez
    parmi les perdants.

    5:17 – Ceux qui disent: dieu est jésus, fils de Marie, commettent
    un péché…..

    5:51 – Ô vous qui croyez, ne prenez pas les juifs et les chrétiens
    comme alliés, ils sont alliés les uns pour les autres.
    Celui qui, des vôtres, en fera des alliés sera des leurs. Allah
    ne guide pas un peuple d’injustes.

    5:57 – Ô vous qui croyez, ne prenez pas comme associés ceux
    qui, parmi les peuples ayant reçu le livre avant vous et parmi
    les incrédules, tournent en dérision votre religion et en font
    un motif de distraction. Craignez allah si vous êtes croyants.

    5:72 – De fait, ceux qui ont dit que dieu était le messie, fils de
    Marie, ont commis un péché. Le messie a dit: Ô fils d’Israël,
    adorez dieu, mon seigneur est le vôtre, car celui qui lui donne
    des associés, dieu lui interdira l’accès au paradis et le destinera
    à l’enfer. Il n’y aura aucun soutien pour les injustes.

    5:73 – Sont considérés comme incrédules ceux qui disent ceci:
    dieu est la troisième partie d’une trinité, car il n’est d’autre
    dieu que le dieu unique. S’ils ne cessent de telles affirmations,
    ceux qui auront été incrédules subiront un cruel châtiment.

    5:77 – Dis: Ô vous les détenteurs du livre, ne surenchérissez
    point sur votre religion et ne l’associez à rien d’autre que
    la vérité. Ne suivez point l’orientation d’un peuple précédent
    qui s’est égaré et qui a entraîné à sa suite beaucoup de gens,
    lesquels ont perdu le droit chemin.

    8:55 – La pire engeance aux yeux d’allah est composée des
    incroyants qui s’obstinent à ne pas croire.

    9:17 – Il n’est pas donné aux polythéistes de fréquenter les
    mosquées d’allah, dès lors qu’ils témoignent contre eux-mêmes
    de leur incroyance. Ceux là verront leurs œuvres s’annuler et
    demeureront dans le feu immuablement.

    9:28 – Ô vous qui croyez, les polythéistes ne sont qu’impureté.
    Qu’ils ne s’approchent pas de la mosquée sacrée….. »

    9:29 – Combattez ceux qui ne croient pas en dieu et au
    jour dernier, et qui ne déclarent point illicite ce qu’allah
    et son envoyé ont déclaré tel, ceux qui n’observent pas la
    religion du vrai, alors qu’ils sont dépositaires d’un livre
    sacré, tous ceux là il faut les combattre jusqu’à ce qu’ils
    aient payé la capitation d’une main et qu’ils manifestent
    une grande humilité.

    9:113 – Il n’est pas donné au Prophète et aux croyants de demander
    pardon à Allah pour les polythéistes, fussent-ils des proches, après
    qu’il leur fut annoncé qu’ils seront les hôtes de la fournaise.

    17:39 – Voilà un échantillon de la sagesse que ton seigneur t’a
    révélée. N’associe aucun autre dieu à allah, tu seras jeté en
    enfer, pitoyable et banni.

    32:18 – Le bon croyant peut-il être mis sur le même pieds que
    le pervers ? Cela ne se peut.

    48:6 – Les mécréants et les mécréantes seront punis, ainsi que
    ceux qui, hommes ou femmes, ont associé un autre dieu à dieu
    et tous ceux qui ont spéculé négativement sur l’existence d’allah.
    Autour d’eux, que du malheur, car allah sera fâché contre eux.
    Il les maudira et leur préparera l’enfer comme triste fin.

    52:43 – A moins qu’ils n’aient un autre dieu qu’allah, mais
    la grandeur d’allah dépasse largement ce à quoi ils l’associent.

    60:4 – Vous avez eu en abraham et ceux qui l’entouraient un
    bel exemple. Lorsqu’ils disent à leur peuple: nous sommes
    innocents de ce que vous êtes et de ce que vous adorez en
    dehors de dieu. Nous vous renions. Que la haine et l’inimitié
    scellent à jamais nos rapports jusqu’au jour où vous
    croirez en dieu seul………….. »

  14. Nicole A.

    L’islam n’est pas une religion révélée. En partie, c’est occulte. on n’a rien à faire avec ses gens là. C’est une religion conquérante et sans amour. Soit ils se convertissent à la religion Catholique ou ils retournent chez eux pas question de vivre avec eux.

    On n’a plus les nazies mais on a l’islam !

  15. Pauvre pécheur que je suis

    Être missionnaire veut dire d’aller vers les païens et autres religions sans accepter les erreurs des autres !

    Inviter une personne et/ou un groupe, ne veut pas dire d’amoindrir notre foi !

    Le dialogue est encore le meilleur chemin et c’est à nous de persévérer dans notre foi Catholique !

    Nous avons la foi ou pas ?

    Prions l’Esprit Saint de garder notre foi dans la Résurrection du Christ pour appeler tous les pécheurs au salut+ + +

  16. Féru

    Voilà pourquoi je ne mets plus les pieds dans des paroisses de base, j’ai trop peur que de tels « évènements » y soient un jour organisés !

  17. FERRARI

    Je n’ai pas vu le verbe AIMER dans le coran. Mais dans la bible plus ancienne que ce livre, Jésus avait annoncé qu’il y aurait des faux prophètes, Alors, scrutez la Bible plus ancienne que le coran, qui n’est pas l’oeuvre d’un homme, mais la Parole de Dieu, et vous y découvrirez la Vérité.

  18. santiyague

    A mon avis, ce n’est pas une bonne idée de faire assister à la messe des musulmans qui n’ont pas été suffisemment préparés auparavant:
    – j’ai fait l’expérience avec une musulmane turque secrétaire de l’entreprise dans laquelle je travaillais (recherche minière en Turquie) : elle a été choquée par la messe pourtant dite par un prêtre turc à Izmir.
    – Rappelons nous que, dans le temps, les catéchumènes n’étaient pas admis au canon de la messe; ils ne pouvaient asisster qu’à la première partie de la messe.

    Il devient évident à un grand nombre de catholiques fidèles à la tradition, que l’Eglise moderne, dans son ensemble travaille consciemment pour certains, inconsciemment pour d’autres, au syncrétisme des religions; ils ne savent pas, pour la plupart, qu’ils préparent le règne de l’antichrist.

  19. Mais qu’ont donc dans la tête ces jocrisses de prêtres ? & Lire « Les femmes chrétiennes sous le joug musulman »

    Pendant près de huit cents ans en Espagne, pendant plus de quatre siècles dans les Balkans, les Musulmans ont imposé leurs lois, leurs modes de vie exclusifs, ont dicté leur loi religieuse à l’ensemble des Chrétiens d’Orient et d’Occident.
    De Tolède à Byzance, chacun a pu mesurer les souffrances endurées par toutes celles et tous ceux qui, au contact des Musulmans, « vivaient comme on peut tenter de le faire au milieu de loups ou de lions ».
    Cible particulièrement fragile de cette cohabitation imposée, les femmes sont considérées en terre d’islam « comme un champ de labour, auquel l’homme va comme il le veut ».

    Pour peu qu’elles soient chrétiennes, elles sont encore moins respectables car « condamnées au feu éternel ».
    Ainsi sont traitées et jugées par l’islam les femmes chrétiennes, officiellement protégées en terre d’islam autrefois par leur statut de dhimmis
    A y regarder de plus près toutefois, on se rend compte que la « dhimmitude » citée en exemple par certains exégètes de l’islam, est un leurre.
    En réalité, les Grecs, Serbes et autres Espagnols qui durent subir la dhimmitude restèrent dans l’oppression. Avilis, méprisés, les sujets chrétiens étaient tout juste bons (comme d’ailleurs les Juifs dans une moindre mesure) à servir de faire-valoir fiscal et financier aux Arabes en Espagne, aux Turcs dans l’Empire ottoman.
    L’existence des infidèles, Juifs et Chrétiens, était une condition nécessaire de l’équilibre du budget.
    La mission prioritaire des gouverneurs musulmans à Cordoue ou des fonctionnaires turcs dans les Balkans, était de lever l’impôt foncier et la capitation dus par les populations vaincues demeurées fidèles à leur foi. Gare à celui qui ne s’acquittait pas de sa capitation : il pouvait être réduit en esclavage, voire puni de mort. Gare également au Chrétien dont la femme était trop désirable, il pouvait très facilement passer de vie à trépas !
    Les dhimmis n’avaient pas le droit de port d’armes, ne pouvaient pas monter à cheval, devaient s’effacer dans la rue quand ils voyaient un Musulman, et se lever quand ils étaient assis, au passage d’un croyant.
    Ils devaient également hospitalité à tout voyageur musulman qui le réclamait.
    Autant de contraintes que vécurent pendant des siècles Chrétiens d’Orient et d’Occident. La femme jouant le rôle essentiel de conserver au sein du foyer la foi catholique ou orthodoxe, ciment essentiel qui permit, en tout cas, aux Espagnols et aux Grecs (mais aussi aux Serbes et aux Bulgares) de résister à la gangrène islamique.

    La femme chrétienne humiliée

    Considérées par l’islam et le Coran comme « Les pires bêtes pour Dieu car elles sont parmi les sourds et les muets qui ne comprennent rien et s’entêtent à ne pas croire », les chrétiennes vont subir pendant des siècles les humiliations, les violences, les vexations des maîtres musulmans. Ce qui pouvait d’ailleurs leur arriver de moins pire au regard des égorgements, viols, meurtres rituels et autres crémations qui furent infligées aux plus récalcitrantes et aux plus rebelles. Souvenez-vous des massacre de Chio du génocide arménien et de la folie meurtrière qui s’empara, en 1922, des musulmans qui, à Smyrne notamment, rendirent la mer Egée rouge du sang des centaines de milliers de victimes chrétiennes, dont de nombreuses femmes, jeunes et moins jeunes, égorgées comme de vulgaires moutons après avoir été violées par leurs bourreaux.
    En 1866, lors du soulèvement crétois contre l’oppresseur turc, Omer Pacha, envoyé par la Sublime Porte pour réprimer la révolte, n’hésita pas, lors de la bataille de Frangokastello, après avoir exterminé une majorité d’hommes en état de se battre, à exécuter froidement femmes et enfants. Juste pour la forme, se réservant pour son bon plaisir une jeune fille, rejeton d’une grande famille.
    La même année, plus de 1000 personnes dont une majorité de femmes, retranchées avec des moines à l’intérieur du Monastère d’Arkadi, choisirent volontairement la mort en acceptant que les moines mettent le feu aux poudrières. Elles voulaient échapper à la cruauté des troupes turques !
    En 1823, lors d’une première révolte dans la région de Lassithi, plus de 2 000 femmes et enfants avaient été exterminés !
    C’est dire la cruauté des descendants des hommes de Mehmet II, qui, lors de la chute de Byzance en 1453, arrachaient les enfants aux mères, massacraient les nouveaux-nés, violaient sans honte les vierges dans les églises consacrées, dénudaient les femmes âgées et les outrageaient.
    Doit-on s’étonner d’un tel comportement quand on sait que les Ottomans pensaient qu’une « Esclave croyant en Allah vaut mieux qu’une femme qui croit en la Trinité » ?
    Humiliée, la femme chrétienne était aussi une proie rêvée et un objet convoité sur les marchés d’esclaves d’Alger ou de Constantinople. Les Algérois mettaient par exemple, à profit un voyage à Constantinople pour acquérir une esclave de Russie et la revendre ensuite au plus offrant.
    La conversion à l’islam était, bien sûr, obligatoire. On cite le cas d’Anna, jeune russe qui dut solennellement renier sa foi orthodoxe en piétinant sa croix, en crachant dessus trois fois et en la jetant dans la mer Noire. Une telle adhésion à l’islam ne signifiait cependant pas la fin des tourments pour les victimes. En effet, la dure loi de la conversion forcée, du voile imposé, de la vie partagée dans le harem avec d’autres femmes tournait souvent au drame.
    La « Renégate » était souvent mise en quarantaine, parce que plus belle que les favorites musulmanes qui voyaient d’un mauvais il l’arrivée de belles Circassiennes, semblables à la chère Aziyadé de Pierre Loti.
    Et que dire de ces milliers de jeunes chrétiennes razziées en Occident ou dans les Balkans, entrées en islam à 10 ou 12 ans, aussitôt mariées de force à des musulmans turcs ou morisques et qui, à la faveur d’un rachat par des marins, retrouveront la mère patrie ? A leur retour en terre chrétienne, elles seront obligées de se présenter devant les tribunaux inquisitoriaux qui ne chercheront pas à exercer un contrôle strict sur le retour de ces femmes converties de force par des Musulmans.
    En Espagne, lors de la conquête musulmane, la terreur s’abat en Castille, en Galice, dans les Asturies et au Pays Basque. Les habitants de ces régions redoutent, en effet, la sa’ifa (campagne d’été de Musulmans) qui se solde inévitablement par des pillages, l’enlèvement du bétail et la mise en esclavage systématique des femmes et des enfants alors que les hommes sont tués pour la plupart d’entre eux.
    Toujours les Musulmans « semèrent la terreur à Narbonne vers 720. Après avoir fait main basse sur des statues en argent massif dans une église qu’ils prennent la peine de détruire, ils emmenèrent comme esclaves de nombreuses femmes, beaucoup d’enfants et quelques hommes », comme le note Charles-Emmanuel Dufourcq dans une magistrale « Vie quotidienne dans l’Occident médiéval », rappelant également que pendant leur conquête de Sicile, ces mêmes Maures, exaspérés par la résistance qui leur est opposée, pillent, tuent et égorgent tout ce qui se trouve sur leur passage, mettant un raffinement certain dans les tortures qu’ils infligent aux femmes.
    Sans doute avaient-ils présent à l’esprit que « Les incroyants qui ont la Bible et l’Evangile iront dans le feu de la géhenne et y seront pour toujours »…

    La femme chrétienne, otage malgré elle

    Pendant des siècles, les musulmans (barbaresques, morisques et autres turcs ottomans) ont pratiqué l’enlèvement systématique des enfants chrétiens, mâles ou femelles.
    Le « greffon », l’enfant chrétien, ainsi transplanté en terre d’islam, et ravi à l’affection de sa mère, devait devenir un bon musulman, élevé par des nourrices turques ou arabes dans des maisons privées ou dans les palais des Stambouliotes.
    Les musulmans faisaient un prélèvement régulier aux dépens des forces vives du monde chrétien (Espagne jusqu’en 1492, Serbie, Grèce, Russie, Bulgarie) en le délestant, chaque année, de plusieurs milliers de ses enfants, auxquels ils offraient la possibilité d’une intégration totale dans les sociétés cosmopolites du Maghreb ou de l’Empire ottoman.
    1. En Europe occidentale, les enfants étaient razziés sur terre ou capturés en mer. La mémoire populaire a d’ailleurs gardé la hantise de ces raids-éclair en Corse, en Sicile, aux Baléares, mais aussi sur nos côtes de Provence ou du Roussillon.
    Aussitôt embarqués de force sur les bateaux pirates, les petits garçons étaient circoncis afin de prévenir toute action des Consuls de leur pays respectifs, au cas où des familles porteraient plainte.
    Violences, coups, tout était fait pour que la jeune victime devienne rapidement un musulman soumis.
    Dans leur ouvrage consacré au « Chrétiens d’Allah », Bartolomé et Lucile Bennassar citent également les mères enlevées en même temps que leurs enfants : « Anastasia, une jeune Russe et sa mère, furent achetées par le même maître et partagèrent sept ans de captivité ». 2. En Europe orientale (en Serbie et en Grèce plus particulièrement), les jeunes garçons orthodoxes fournirent jusqu’au milieu du 17ème siècle le corps des janissaires, corps d’élite de l’armée turque.
    La Devchirmé (littéralement ramassage) régissait ainsi le recrutement de l’armée. « C’était un plan diabolique et le plus épouvantable tribut de chair humaine qui ait été levé par une religion victorieuse sur une religion vaincue » comme l’écrira un historien du 19ème siècle, Théophile Lavallée.
    Comment, en effet, ne pas qualifier de diabolique cette opération qui consistait à rassembler, dans un village chrétien, toute la population mâle et à prélever les plus sains d’entre eux, chassés et prélevés comme on prélève un gibier.
    Cruauté suprême, les garçons étaient souvent choisis en nombre plus important que prévu… les fonctionnaires turcs, chargés du ramassage, se faisant ainsi racheter les enfants par les parents.
    Les vieux serbes se rappellent encore que les enfants mâles nés les années impaires, étaient de futurs janissaires pendant que ceux qui avaient eu le bonheur de naître les années paires, n’étaient pas soustraits à l’affection de leurs mères.Ils pouvaient ainsi contribuer à payer l’impôt réclamé par Allah.
    Quant aux Grecs, ils subirent le même sort… jusqu’en 1807, mais les prélèvements en chair humaine seront moins répétitifs.
    Et pendant ce temps là, que faisait la mère de famille, l’épouse, la femme sinon se lamenter et jurer la perte de ces brutes qui pouvaient également enlever les jeunes filles ou même les épouses ?
    On cite le cas de cette veuve grecque convoitée par le gouverneur turc de Thessalie, enlevée par ses hommes et qui refusait d’épouser son tortionnaire.
    Retrouvée par ses deux fils à Constantinople, elle prit le voile dans un Monastère pendant que ces derniers étaient faits prisonniers…

    Conclusion

    Neuf siècles ont été nécessaires pour effacer la présence musulmane en Espagne et près de quatre siècles sont venus à bout du joug ottoman dans les Balkans, même si aujourd’hui, à cause de la politique imbécile de certains, l’islam refait surface sur ces vieilles terres orthodoxes de Serbie, de Thrace ou de Bulgarie.
    Tout au long de ces siècles de domination ottomane ou arabe, vécue comme un vrai calvaire par les populations soumises au bon vouloir des pachas, effendis, agha, caïmacan, dahi, et autres califes, des millions de Chrétiens (hommes, femmes et enfants) ont été assassinés, égorgés, violés, déportés, brûlés vifs, dépecés vivants.
    Tous cela au nom d’Allah et des principes coraniques.
    Aujourd’hui encore les récents événements tragiques du Kosovo le prouvent, des massacres sont commis au nom de la « soumission » à Dieu, traduction littérale du mot islam.
    A un moment où faire repentance est devenu un passage obligé quand il s’agit du colonialisme, de l’esclavage ou de bien d’autres choses encore, ne serait-il pas temps que les Musulmans fassent aussi repentance en reconnaissant l’étendue de leurs crimes contre l’humanité ?

    Françoise Monestier
    Paris, 07/02/2002
    Colloque régional « L’islam contre les femmes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *