6a00d83451619c69e201b7c74ad37b970b

Présence remarquée des dominicaines de Fanjeaux à la basilique Saint-Pierre de Rome

Download PDF

fanjeaux-10

Pour le quarantième anniversaire de leur fondation, les dominicaines enseignantes du Saint-Nom-de-Jésus de Fanjeaux, congrégation née dans l’Aude, sont actuellement à Rome dans le cadre de leur pèlerinage d’action de grâces. Leur présence importante, à la basilique Saint-Pierre de Rome, a été remarquée. Les religieuses et leurs élèves sont entrées dans la basilique Saint-Pierre de Rome au moment où les cardinaux arrivaient pour le consistoire. La procession de centaines de religieuses et d’élèves à Saint-Pierre de Rome a impressionné. Au total, plus de mille personnes étaient présentes dans ce pèlerinage. Les dominicaines de Fanjeaux sont proches de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX) et s’occupent de l’éducation des jeunes filles. À cet égard, elles gèrent 8 écoles secondaires et 6 écoles primaires en France, en Allemagne et aux Etats-Unis.

Le communiqué de l’agence DICI sur ce déplacement:

La congrégation des dominicaines du Saint Nom de Jésus de Fanjeaux organise du 9 au 14 février un pèlerinage d’action de grâces, à Rome, à l’occasion des quarante ans de sa fondation à Fanjeaux (France).

La congrégation a pour but l’éducation des jeunes filles en leur procurant un enseignement chrétien de qualité. La congrégation est composée de 200 religieuses qui œuvrent aujourd’hui dans 8 écoles secondaires et 6 écoles primaires en France, en Allemagne et aux Etats-Unis. Dans ce pèlerinage, les religieuses sont accompagnées de leurs élèves au nombre de 950, et d’une centaine de professeurs et de parents.

C’est grâce à son attachement à la Messe tridentine et à la Tradition de l’Église que la congrégation a connu un tel développement tout au cours de ces quatre décennies. Aussi souhaite-t-elle rendre grâce, dans la Ville éternelle, à la divine Providence pour tous ses bienfaits.

La congrégation remercie les autorités romaines de lui permettre l’entrée dans les basiliques, mais elle regrette que, malgré des demandes réitérées auprès de la Commission pontificale Ecclesia Dei, aucune église de Rome n’ait pu être mise à la disposition des pèlerins pour la célébration de la messe. Religieuses et enfants, toutes prient pour que l’Église retrouve, avec sa Tradition bimillénaire, son rayonnement missionnaire à travers le monde.

Rome, le 11 février 2015
En la fête des apparitions
de Notre-Dame à Lourdes

7 comments

  1. freregris

    Les religieux et religieuses qui portent l’habits sont insultés ou agréssés .Donc beaucoup ne le porte plus sauf dans leurs couvents .Je suis religieux et je le porte encore dehors mais la dernière fois que je suis sorti en habit j’ai eu droit dans la rue à »batard , guignol, c’est pas carnaval » et dans le train , il a fallu que je le retire car un groupe de français moyens avinés non pas cessé de m’insulter .Cela se passe en Bourgogne .

    • Onclin

      @freregris: « Je suis religieux et je le porte encore » cela vous honore, mais vous devriez suivre des cours de « krav-maga » cela uniquement pour vous protéger simplement. C’est pour la défense et pas pour l’agression. Car vous êtes en état de légitime défense.
      @Gilberte « c’est mesquin de pas leur accorder une église » tout à fait d’accord.

  2. Gilberte

    c’est mesquin de pas leur accorder une église, alors qu’en France il y a des prières communes de chrétiens et de musulmans; les catholiques devraient être chez eux à Rome

  3. alain blaise

    A Gilberte,
    Comment ne comprenez-vous pas qu’on ne veuille pas accorder, pour leur culte au SEIGNEUR, d’Eglise à ces « saintes femmes ». Relisez ORIGENE et vous verrez que ce qu’on désigne sous les vocables de « prières communes de chrétiens et de musulmans » ou de « dialogue inter-religieux » n’est que la forme la plus subtile du culte démoniaque. La démonstration d’ORIGENE est incontestable et elle n’est pourtant pas d’hier ni même d’avant-hier; aucun homme sensé de surcroît qui possède l’Esprit de JESUS de Nazareth ,le Fils unique de DIEU , fils de la Vierge MARIE, ne peut la contredire. Aussi, ne vous étonnez pas des tribulations que rencontrent, de la part des faux-apôtres ( 2 Corinthiens 11,13 -15 ) ou des faux-frères ( 2 Corinthiens 11,26 ) ceux et celles qui veulent garder la pureté du culte à rendre à JESUS de Nazareth .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *