Le_Monde

Les procédés peu loyaux du Monde

Download PDF

Chronique de Gérard Leclerc sur Radio Notre Dame :

« La polémique contre le cardinal Barbarin est maintenant relayée par le quotidien « Le Monde » avec des procédés que l’on peut juger peu loyaux et avec des accusations graves contre l’Église de France pour des raisons non démontrées. Jusqu’où ira-t-on ?

Pardon, mille fois pardon, chers amis, mais je suis bien obligé de revenir sur l’offensive qui fait rage en ce moment contre le cardinal Philippe Barbarin, car Le Monde, lui-même, s’est mis de la partie. Le Monde oui, qui fut, je parle bien au passé, notre quotidien de référence nationale. Il y a bien longtemps déjà que Jean-Marie Domenach me signifiait que le journal fondé par Hubert Beuve-Méry n’était plus digne de ses fondations. Mais son édition datée du samedi 12 et dimanche 13 mars 2016 m’apporte une nouvelle preuve de son indignité. Je lis à la une ce titre lapidaire : « Pédophilie : l’Église de France mise en cause », avec l’annonce d’un éditorial catégorique : « Une complaisance coupable ». On a bien lu : complaisance ! La hiérarchie de l’Église catholique serait complaisante à l’égard de la pédophilie, le premier accusé étant le cardinal Barbarin.

J’ai déjà traité cette affaire Preynat, plusieurs fois. Je n’ai pas la possibilité de m’étendre, comme les journalistes du Monde, sur six larges colonnes. Mais il me faut bien constater que l’enquête est uniquement à charge, et de ce point de vue, foncièrement malhonnête. Pas un mot n’est dit des précédentes décisions du cardinal Barbarin à propos de faits de pédophilie qui se sont déroulés sous son épiscopat, et qui ont motivé des exclusions immédiates du sacerdoce. Rien non plus n’est dit de la détermination de l’archevêque de Lyon à remettre en ordre des congrégations religieuses où s’étaient produits de graves manquements aux vœux religieux. La plus scrupuleuse honnêteté aurait commandé de rappeler également comment Philippe Barbarin avait répondu à l’imposture d’une jeune journaliste de Lyon magazine, qui prétendait avoir été violentée par un prêtre à Strasbourg. Le cardinal l’avait pressée d’avertir la police : « Oui, et tant pis si c’est une honte supplémentaire pour l’Église, car ça peut aussi rendre service à tout le monde. Si vous, vous portez plainte, on va interroger ce monsieur, et c’est très bien. Et même pour lui parce qu’il faut arrêter de mentir. »

Mais cela n’intéresse pas les honnêtes gens du Monde, qui préfèrent lancer par ailleurs des accusations sans preuves, comme celle de dizaines de victimes récentes du père Preynat, et plus largement d’une vaste entreprise de camouflage. Nous ne sommes malheureusement pas au terme de cette polémique. Si Le Monde la poursuit je pourrais peut-être rappeler quelques souvenirs intéressants à l’égard de sa direction. »

12 comments

  1. oscar1948

    Ce quotidien français porte bien son nom, le monde.
    En effet, le monde ne connaît pas Dieu et ne peut Le connaître. C’est donc à raison que ce quotidien agisse ainsi.

    • toto

      En effet, mais en plus c’est devenu l’Im-monde.
      Ces pharisiens du Monde , comme les pédophiles de Libération font la promotion de la dépénalisation des comportements immondes, y compris de la pédophilie. Et les voilà devenus les défenseurs de la vertu dès qu’il s’agit de calomnier l’Eglise. La pédophilie est un crime que quand des prêtres s’en sont rendus coupables. Quand il s’agit de Cohn-Bendit ou des ministres de la culture, ou les enseignants de l’éducation nationale, on n’entend pas beaucoup les journalistes. Eglise qui est la seule à s’opposer à la culture de mort (qui est la conséquence de la dépravation des mœurs) est la cible de ces pervers et pourris.

  2. Il est pour moi évident que cette campagne ne vise pas à lutter contre la pédophilie, mais à ancrer dans l’esprit du public cette équation: prêtres = pédophiles. Ce n’est que mensonge bien sûr. Mais si l’on avait pas laisser des personnes comme Françoise Dolto, née Marette venir à Rome en 1977, sous le règne du bienheureux Paul VI, soutenir ses théories pro-pédophilie, on n’en serait pas là. À l’époque il y avait une urgence absolue: lutter contre l’usage du missel de saint Pie V et Dolto pouvait apparaître comme une alliée dans cette lutte acharnée. Car Dolto, catholique, luttait contre la colonisation des enfants et la répression sexuelle des désirs enfantins. Mensonges fourbes s’il en fut !

    http://www.dolto.fr/fd-code-penal-crp.html Elle militait pour la « liberté » des mineurs de consentir à des relations sexuelles avec les majeurs. Le clergé est puni par là où il a péché. Car comment reprocher à ces prêtres les relations que Rome promouvait ou au moins auxquelles elle ne s’opposait pas ? Dolto ayant prononcé sa conférence dans la ville de Paul VI, sans opposition déclarée de celui-ci. On comprend que des prêtres en aient été désorientés. Au contraire Dolto claironnait sa foi catholique. On réprime donc des disciples, alors qu’on encense des pervers à l’origine de ces déviances.

    Quoi qu’il en soit on assiste aujourd’hui à cette campagne mensongère et diffamatrice aux frais de tous (le journal Le Monde est subventionné). Je participe donc à la campagne perverse du Monde. Nous sommes dans un monde pervers.

    • toto

      @ Denis Merlin
      Merci pour cette terrifiante information sur Dolto.
      Depuis Vatican II, des hommes d’église sont devenus les pires ennemis de l’Eglise. Ils veulent crucifier l’Epouse du Christ, comme leurs prédécesseurs pharisiens ont crucifié le Christ.
      Je m’inquiète des éloges du pape François envers l’avorteuse italienne Emma Bonino. Ils semblerait que seuls les ennemis de l’Eglise aient droit aux éloges pontificaux. Et pour les Franciscains de l’Immaculée les coups de bâton, les abus de pouvoir et les dénis de justice. Belle année de la Miséricorde! Ce n’est pas pour tout le monde.

  3. Moreau

    Il y en a que ça arrange bien, cette histoire, pendant ce temps là Ôn ne parle plus de l’affaire  » Verdîn  » ( avec un i …lecteurs cherchez sur Google… Vous serez édifiés)…alors les leçons du Monde…

  4. morel

    la menace voilée de la fin de l’article me gène.Si le signataire a des info,qu’il les publie sans attendre;
    le procédé relève de la même malhonneteté intellectuelle que celle du « monde »

  5. On voit bien qu’il s’agit de lutter contre la chasteté, valeur chrétienne , qui engendrerait des prêtres pédophiles. Notre état franc-maçon attaque tout azimuth avec sa presse aux ordres.

  6. babacool

    qu’attendre de ce torchon qui appartient à qui? un certain berger homosexuel patenté et qui veut donner des leçons. Il n’y a rien attendre de tels personnages. Et ce berger là ne cherche qu’à nuire c’est sa vision de la vie nuire à tout ce qui ne lui ressemble pas;

  7. Jean Ferrand

    Vous êtes bien naïf, Mr Leclerc. Ils font leur métier de francs-maçons. Même le gouvernement (franc-maçon) d’Emmanuel Vals enfonce le clou.

  8. Geneviève

    Le Monde a publié le 26 janvier 1977 la pétition de pseudo intellectuels en faveur d’un pédophile qui avait violé un jeune adolescent. et qui était poursuivi par la justice française.
    Pour le défendre, ces pseudo intellectuels, parmi lesquels figurait Simone de Beauvoir, demandaient que la majorité sexuelle soit diminuée afin de permettre à ces prédateurs d’avoir des relations sexuelles avec de jeunes adolescents, en toute légalité.
    Il faut se souvenir de Cohen Bendit se vantant de ses cochonneries avec les enfants du jardin d’enfants où il travaillait. Il se conduisait ainsi car à cette époque, cette pseudo élite pensait pouvoir « faire évoluer les mœurs » à propos de la sexualité enfantine.
    L’affaire Dutroux a mis fin à leurs infâmes procédés.
    Maintenant, ces journaleux prétendent donner des leçons ; ils pensent, les niais, que nous n’avons pas de mémoire !
    Le plus triste est qu’ils n’ont que faire des enfants, ils font feu de tout bois, c’est tout.

  9. MEYER

    Il est utile de rappeler, ou faire savoir, que parmi les actionnaires du « Monde » se trouve un certain Pierre Bergé, le quel est un anti-chrétien notoire … Rappelons (de memoire) deux de ses phrases, parmi tant d’autres :
    1/ au sujet d’un défilé LMPT « Si tune bombe explose sur leur tête, je ne pleurerai pas » –
    2/ au suet de la GPA « Pour une femme il n’y a pas de différence à louer ses bras ou son ventre …  »
    Rappelons en outre, que par suite d’investissements, ce même Bergé, qui aime tellement le troupeau chrétien, est actionnaire de la revue « LA VIE » et de son complément « PRIER » … Quel tartuffe, n’est-ce pas ?
    Enfin se pose la question de certains collaborateurs au sein de ce panier de crabes … mais, bah ! quelle importance : des collaborateurs ? on en a vu d’autres !…

  10. Frankie

    C’est regrettable pour le Cardinal… Mais voilà ce qui arrive lorsque l’on fait acte d’allégeance au monde, à l’islam, aux francs-maçons et que l’on exile les prêtres courageux qui exposent et enseignent la seule et unique Vérité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *