o

Les prophètes de Mgr d’Ornellas : Martin Luther King, Gandhi, François

Download PDF

Suite aux violentes manifestations qui se sont déroulées à Rennes, Monseigneur Pierre d’Ornellas, Archevêque du diocèse de Rennes, a publié lundi 23 mai une tribune dans le journal Ouest France.

« Ne nous laissons pas déchirer les uns contre les autres ! Face aux événements violents rennais, un souvenir s’est réveillé en moi : les applaudissements, pleins de gratitude rassurée, que les foules descendues dans la rue ont adressés aux policiers et aux gendarmes, un certain 11 janvier 2015. Loin d’empêcher nos libertés, ils assurent notre sécurité pour que nous vivions dans la liberté et la fraternité. N’aspirons-nous pas tous à vivre paisiblement et joyeusement ?

Parmi tous les slogans écrits apparus ces derniers temps, l’un d’eux a retenu mon attention : « Nos joies sont ingouvernables. » Qui oserait affirmer le contraire ? Qui prétend aujourd’hui s’immiscer à ce point dans nos vies pour « gouverner nos joies » ? Personne. Le contraire m’inquiéterait. Mais nos joies, personnelles ou familiales, n’existent vraiment qu’en vivant ensemble. J’ai du mal à imaginer que ces joies puissent exister sans le respect les uns des autres et sans le respect de soi-même.

Certes, la société semble offrir peu d’horizons qui enchantent ou font rêver. La plaie du chômage est angoissante pour un trop grand nombre. L’économie est pesante pour beaucoup. L’accueil des différences religieuses et culturelles sont inquiétantes pour certains. La jeunesse, qui doit être signe d’espérance, n’est pas toujours comprise. N’est-ce pas précisément le temps d’être ensemble, sans nous déchirer dans un dialogue de sourds ? Ensemble pour que chacun ose une parole libre et réfléchie qui soit écoutée et partagée, fondement même d’une démocratie vivante et tournée vers l’avenir. De l’échange de ces paroles, peut naître une parole neuve.

Je rêve la venue de prophètes qui, comme Martin Luther King, Gandhi ou pape François, encouragent ces paroles neuves capables d’enchanter notre avenir en donnant à chacun le goût de s’engager pour le bâtir grâce à ses propres talents. Ces prophètes de la non-violence montrent qu’il est possible d’ouvrir des processus nouveaux avec des horizons qui fassent rêver « jeunes et vieux ensemble », comme le clame le prophète biblique. Nos joies méritent ces prophètes. »

8 comments

  1. santiago64

    Luther King et Gandhi de faux saints, de néon. Se défier de ceux que le monde adore: c’est qu’ils lui ressemblent, factices, menteurs, fabriqués et souvent vicieux, comme ces deux. Pour le Pape François, attendons un jugement plus complet… et moins « intéressé », flagorneur. Ne le compromettons pas par de mauvaises compagnies.
    Sur King, Gandhi, il a oublié sans doute Mandela voici ce que j’en ai écrit :
    https://drive.google.com/file/d/0B75XR2SDugFySTlqQ2tkdGk3dmc/view?usp=sharing

    • toto

      Parfaitement d’accord avec vous santiago64
      Martin Luther King, propagateur de l’avortement parmi les noires américaines, idiot utile de Margaret Sanger et autres eugénistes du Planning familial américain qui voulaient stopper la démographie des noirs et hispaniques, races inférieures, selon eux. Ils avaient réussi à convaincre les pasteurs noirs de propager ce « progrès »: l’assassinat des enfants dans le ventre de leur mère! Dans un de ses sermons MLK disait: « permettre aux femmes d’accéder à l’avortement libre, c’est se comporter en Bon Samaritain, c’est les aider dans leur détresse ».
      Les pasteurs disciples de MLK continuent à dire la même chose, encore aujourd’hui. Quelle perversion! Le péché contre l’Esprit dans toute son horreur.

  2. apobrod

    AMEN!!!

    Que ces paroles résonnent partout dans ce monde et en premier lieu chez les chrétiens!!!
    Vive le pape François, qui, régulièrement, oriente notre paroisse actuellement dans l’impasse ..!!

  3. Bonsoir,
    J’aurais préférés que cet évêque nous cite des prophètes de la Bible! Mais enfin l’on en peut pas exiger de quelques qu’il aie nos propres critères de réflexion.
    Sauf que là c’est un évêque « catholique » et je suis moi-même catholique. J’avoue ne pas être sur la même longueur d’onde. Lui semble vouloir résoudre des problèmes de société, moi des problèmes de spiritualité.
    S’il avait cité saint Paul j’aurais applaudi des deux mains. A chacun son destin!
    Où va-t-on?
    Que DIEU vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie!
    Merci!
    JFL

  4. rocheteau

    et oui chez nous aussi notre curé ne tient pas d’autres propos ! c’est la mode vive la mode ! mais nous nous aimerions qu’on nous vante les mérites de nos saints qui ont su gagner le ciel avec la grâce de Dieu qu’ils ont su accueillir et faire fructifier ! Vive St Vincent de Paul ! Vive notre cher Père de Montfort ! Vive notre grand Saint Louis, sainte Jeanne d’Arc, sainte Geneviève, sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et Sainte Bernadette, et tous nos saints et saintes de France qui nous ouvrent le chemin du ciel ! mais même nos évêques n’osent plus nous parler d’eux….

  5. Hervé Soulié

    En citant François, l’évêque d’Ornellas s’essaierait-il à jouer la brosse à reluire dans l’espoir d’une promotion ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *