j

Rencontre « Découvrir le judaïsme, les chrétiens à l’écoute »

Download PDF

Organisée du 12 au 17 juillet, dans le cadre des sessions de la communauté de l’Emmanuel à Paray-le-Monial, avec près de 400 personnes, cette rencontre est censée permettre aux participants catholiques de découvrir davantage le judaïsme et aux juifs de faire mieux connaître leur religion.

La croix de l’autel dans le grand chapiteau de Paray-le-Monial a été enlevée. L’autel a été recouvert d’une nappe neutre, en coton bleu. Le grand rabbin de France, Haïm Korsia, ne doit pas supporter la vue d’une croix…

Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, présent sur place, cautionne.

18 comments

  1. sygiranus

    Souvenons-nous que ont gardé l’appellation de Juifs, ceux et leurs descendants qui N’ont PAS reconnu le Christ lorsqu’il était parmi eux !
    Qu’ont-ils alors à nous apprendre puisqu’ils ont eu les yeux et les oreilles bouchés au moment crucial qu’ils attendaient depuis 4 000 ans ?

  2. Jean Christophe

    Ah bon ! Je croyais que les juifs voulaient connaître mieux la parole du Seigneur

    Qui renie le Seigneur le Seigneur le renierait devant son Père que l’on appelle aussi le Dieu d’Israël !

  3. fg

    La Bible est le récit de l’attente du Messie: espérons que les chrétiens ne l’ont pas oublié.
    Le judaïsme est la religion qui, après l’ascension du Christ et la destruction de Jérusalem à peu près 40 ans plus tard, est la religion dans laquelle il est affirmé que Jésus n’est pas le messie.
    Donc, Monseigneur, il va falloir vous déterminer: croyez-vous en JC le sauveur ou non ?

  4. Ramir

    Les 265 papes doivent se retourner dans leur tombe… 2000 ans pour en arriver là.

    Depuis le temps des apôtres l’Église leur tend les bras pour qu’ils se convertissent, pas pour les flatter dans leur erreur.

  5. Sami

    @ syrigianus
    Ils ont à nous apprendre que cela ne s’est pas passé de manière aussi tranchée.
    Ils ont à nous rappeler que l’Eglise est originairement juive, comme Jésus.
    Ils ont peut-être à nous faire nous souvenir que nous les avons injustement méprisés, persécutés pendant deux mille ans en leur reprochant le meurtre du Christ génération après génération .
    Enfin ils ont à nous apprendre  » Qui  » est pour eux Serviteur Souffrant » .

  6. aneto2015

    Barbarin! Il devrait se retirer dans un monastère et y rester jusqu’à ce que le Saint Esprit et ses frères le guérisse de ses nombreux égarements.

  7. Dominique

    Il me semble que les efforts d’évangélisation de l’Emmanuel sont louables. Dans les temps troubles actuels, montrer aux juifs que nous sommes frères est nécessaire. Attirer leur attention sur la profondeur de notre foi est salutaire et pour nous, approfondir nos racines ancestrales est utile et intéressant.
    Pour ce qui est de la croix et de l’autel, rappelons nous qu’il ne s’agit pas d’une église mais d’une grande tente, ou de nombreuses choses saintes et profanes s’y déroulent, donc le « décor » n’est pas un maquillage mais une adaptation du lieu à ce qui doit s’y dérouler.
    Ceux qui connaissent les sessions de Paray ne peuvent pas y voir une recherche d’atténuation de la foi.

  8. Bayard

    Après le travail des missionnaires, voilà celui des Apôtres qui va être critiqué et probablement implicitement condamné (réhabilitation de Caïphe et d’Hérode?…? avec repentance naturellement) ,… avant la « réhabilitation » de Luther dont les méfaits sont innombrables. L’Eglise « actuelle » semble prendre un « malin » plaisir à « détricoter » un à un tous les articles de la foi et de la Vérité qu’elle exprime. Je gage que c’est loin d’être la volonté de Dieu pour les enfants de son bercail, et que cette entreprise de « déconstruction » va encore lasser une bonne partie des fidèles…

  9. VIOTTO

    Pourquoi fait -on une conférence sur l’Autel ? l’Autel sert au sacrifice et non à recevoir des bouteilles d’eau.
    on désacralise … quelle tristesse !

  10. Françoise

    Si le Grand Rabbin de France ne supporte pas la vue d’une croix, alors u’il ne vienne pas dans une église !
    Surtout si c’est celle de Paray le Monial !

  11. martel

    Je serai très bref, quelle honte !!!!honte à ce cardinal!!!! il n’a rien à faire dans l’Eglise Chrétienne !!! qu’il aille dans la synagogue talmudiste remplie de pédophiles !

  12. Rostolan

    Le grand rabbin Haïm Korsia est un homme cultivé, sympathique et intelligent, mais il est bloqué par des mythes préconçus qui l’empêchent de voir et accepter la vérité du réel. Il imagine des « anti-sémites » là où il n’y a que des gens ouverts au dialogue, que ce soit au plan religieux, ou au plan méta-politique. Cela s’exprime notamment à l’encontre du Front National, alors que des Français juifs patriotes ont participé à la fondation de ce parti et y ont toujours milité.
    Le grand rabbin Haïm Korsia est d’ailleurs beaucoup plus « politique » que religieux. A l’instar de nombreux évêques de France, il s’est trop facilement plié aux exigences du « politiquement correct » en refusant de soutenir fermement son prédécesseur, attaqué pour avoir rappelé que « l’homosexualité est une abomination » (Lévitique 18: 20). Il serait souhaitable pour la communauté juive de France, que cet homme de grande qualité s »affiche comme un véritable leader religieux, et se reprenne avec courage.

  13. Vicat

    Un faux procès pour une non-information : pour m’être rendu plusieurs fois à Paray, je puis vous garantir que c’est une table à laquelle prennent place des conférenciers à chaque session, et le fait qu’elle soit transformée en autel de fortune une fois par jour pour la messe ne rend pas cet usage exclusif.
    La croix, les nappes et les chandeliers sont évidemment retirés après chaque usage. Rien à voir avec la présence de juifs.

  14. Hervé Soulié

    Encore cette posture de soumission intellectuelle d’une certaine Église post-conciliaire vis à vis des autres confessions.
    Et le Barbarin en avant de la meute agenouillée…
    Le quotidien quoi !

  15. Jeyffrey

    A paray, il y a un autel avec sa pierre pour la messe exclusivement. Pour les conférences, selon les orateurs, on installe soit une table (ici 2), soit un pupitre, soit le conférencier utilisé le pupitre de l’animation à gauche du podium.il n’y a eu aucune modification pour cette conférence. Allez voir les replays sur Internet….Et faite un vrai travail de journaliste.!

  16. Je suis choque par ce qui se passe à Paray le Monial du 12 au 17 juillet 2016. Si un rabbin ne peux pas supporter la vue d’une croix, il n’a pas à venir à Paray le Monial. On ne doit pas renier notre foi en enlevant la croix qui est le centre de la foi des catholiques. D’autre part on ne peux pas faire n’importe quoi avec l’Autel qui est le lieu du sacrifice du Christ.
    Cette rencontre me fait beaucoup de mal et je ne comprends pas la communauté de l’Emmanuel et le cardinal Barbarin d’organiser une telle rencontre et de la cautioner.
    Nous sommes dans le monde du relativisme comme l’expliquait quelqu’un qui est venu faire une conference lors d’une session d’été en 2016 à Paray le Monial. Cela veut dire que l’on peux faire tout et n’importe quoi, que nous pouvons faire ce que nous voulons et qu’il n’y a plus de morale.
    Ce qui se passe dans notre monde ne doit pas se passer dans celui de l’Eglise catholique ou sous prétexte de faire de l’oecuménisme les catholiques abandonnent ce qui fait partie de la foi des catholiques pour mieux se rapprocher des autres religions. Ce n’est pas ce que saint Jean-Paul II à voulu tant en écrivant son encyclique qui a pour titre « qu’ils soient un », que par sa rencontre à Assise de toutes les religions. De plus, on ne voit aucune religion qui abandonnent quelque chose d’important dans sa foi ou dans sa pratique pour se rapprocher des autres religions. Par exemple voilà une dizaine d’années qu’on entend dire que le carême c’est comme le ramadan ce qui est faux car le carême et le Ramadan n’ont rien à voir. Et personne ne réagit. Tout le monde laisse dire. Ou va t-on dans ces conditions ? A la dissolution du catholicisme et à vider églises et séminaires.
    Prions pour que se réalise ce que saint Jean-Paul II désire : que chaque religion prie Dieu a sa façon et en fonction de ce qu’ils ont découvert de Dieu sachant que c’est la religion catholique qui a la plénitude de la révélation. Pour manifester cela, saint Jean-Paul II s’est mis au centre et toutes les religions autour. Dieu a voulu que la religion catholique ait la plénitude de la révélation et que toutes les autres religions participent à cette révélation. Ce n’est donc pas de l’orgueil que de le dire.
    Que Marie nous éclaire tous et nous donne la force de garder ce que Dieu a voulu pour chaque religion pour faire un vrai oecuménique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *