Capture d’écran 2016-07-08 à 20.15.09

La réponse du diocèse de Toulouse au cardinal Sarah

Download PDF

Elle est brève, parue sur la newsletter, et non signée, alors que l’archevêque de Toulouse est l’ancien père abbé de l’abbaye bénédictine de Kergonan :

Hier soir, la France populaire et intergénérationnelle avait les yeux rivés vers le poste pour suivre les Bleus. Et qu’on aime le foot ou pas, on ne peut que se réjouir de cette victoire qui fait, il faut se l’avouer, du bien à la nation toute entière. Aussi fugitive soit-elle.

Au moment où les vacances se profilent, où nombre d’entre nous bouclent leurs valises – les jeunes, vous le savez, ont déjà changé de cap, qu’ils soient éparpillés en camp scout, en selle sur leur vélo à arpenter les sentiers du Comminges ou prêts à s’envoler vers Cracovie, on peut en toute simplicité se poser la question : « Et moi, vers quoi vais-je me tourner cet été ? », « Quelle direction vais-je prendre ? »

Mais les chrétiens que nous sommes vont peut-être se poser la question autrement. Car portés par la prière, nourris de la Parole de Dieu, ils sont appelés à témoigner de la Bonne Nouvelle. Nous sommes des disciples missionnaires du Christ ! Voilà déjà une piste en matière de réponse. Ils se demanderont alors peut-être davantage : « Et moi, vers qui vais-je me tourner ? ».

Ad orientem ou versus populum ?

8 comments

  1. jejomau

    toute cette logorrhée pipotronesque à la guimauve… « et moi vers qui vais-je me tourner ? »

    Nunuche, va…..

    Mais qu’ils prennent vite leur retraite ! On les a supportés pendant tant d’années….

  2. Jacquesjacques

    Triste réponse.
    Le niveau de foi et le niveau intellectuel de nos évêque baisse de plus en plus.
    Ils font maintenant partie des cadres, les premiers lecteurs en nombre de l’équipe.

    Tous mes encouragement à Monseigneur Sarah, qui sait lui, vers qui nous devons nous tourner.

  3. D8

    et donc, la réponse de Mgr Le Gall, c’est quoi ?
    AD ORIENTEM
    ou VERSUS POPULUM
    ?
    a la fin de son texte, la réponse est ……
    « je ne sais pas » ?

  4. Antoine de Lisbonne

    La prière et la parole. Très bien. Il faut le dire. Mais qu’en est-il de l’Eucharistie ? Sans viatique, nous nous perdrons sur les chemins. Quels qu’ils soient.

  5. Patrick Gourand

    Pitoyable pour un ancien père abbé bénédictin, une nullité. C’est sans doute pour cela qu’on l’a parachuté évêque diocésain en France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *