2 comments

  1. professeur Tournesol

    C est surtout s adapter à la realité. On ne peut pas maintenir indefiniement des paroisses fantômes avec 3 pratiquants octogenaires et une messe le 5e dimanche du mois de fevrier les annees bissextiles. C est regrettable mais en attendant les effets de la nouvelle evangelisation il faut bien s adapter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *