populationcontrol11

Royaume-Uni : les conservateurs veulent supprimer les allocations au-delà du quatrième enfant

Download PDF

Le manifeste du parti conservateur en vue des prochaines élections au Royaume-Uni devrait comporter la proposition de réduire de manière importante le « child benefit » – l’équivalent des allocations familiales – afin qu’il ne soit plus versé au-delà du quatrième enfant. Les allocations par enfant seraient en outre dégressives du premier au quatrième enfant, a annoncé Policy Exchange, un think tank lié au parti conservateur.

Il y a de fortes chances qu’une telle mesure soit effectivement proposée puisque certaines figures des « Tories » font actuellement pression sur le Premier ministre, David Cameron, pour que les allocations ne soient plus versées au-delà de deux enfants.

Actuellement, les allocations familiales sont fixées à près de 26 € par semaine pour le premier enfant, et à 17 € par semaine pour chaque enfant suivant.

L’arrêt des allocations au-delà du deuxième enfant – mesure non rétroactive – représenterait, selon le parti conservateur, une réduction des dépenses publiques d’un milliard de livres par an au bout de trois ou quatre ans.

Iain Duncan Smith, ministre du Travail et des Pensions, a naguère posé la question de savoir s’il est acceptable que des familles vivant de l’aide publique continuent indéfiniment de recevoir des allocations pour chacun de leurs enfants, alors que les parents qui travaillent  ne peuvent souvent se permettre d’avoir davantage d’enfants.

Un conservateur interrogé par le Daily Telegraph mercredi a soutenu le projet : « Il est juste que les gens prennent en considération quel est le nombre d’enfants qu’ils peuvent avoir en fonction de leurs moyens. Une telle politique permettrait d’énormes économies. Nous en discutons sérieusement. »

Les conservateurs invoquent des sondages selon lesquels deux tiers des Britanniques estiment que la limitation des allocations à quatre enfants constitue un niveau acceptable.

Il est intéressant de noter que cette mesure a été promue au moyen d’un fait divers tragique : l’affaire Mick Philpott, père polygame, violent et psychopathe de 17 enfants recevant, au moment des faits plus de 8.000 £ par an (plus de 10.000 €) pour 11 d’entre eux, qui a volontairement mis le feu à sa maison. Six de ses enfants avaient péri dans l’incendie. Il refusait tout travail. Il purge aujourd’hui une peine de 15 ans de prison pour homicide involontaire.

C’est ainsi que l’on déconsidère les familles nombreuses.

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

© leblogdejeannesmits 

7 comments

  1. Conservateur commence par les trois lettres C.O.N.
    c’est justement les familles qui ont les moyens qui ont le moins d’enfants et attendent des enfants des autres qu’ils travaillent pour payer leur retraite (tout au moins en France)
    Utiliser un fait divers pour tuer la famille est d’une perversité diabolique.
    Si on veut faire des économies qu’on supprime les salaires et indemnités des hommes politiques. Si les hommes politiques disparaissent, personne ne s’en apercevra.

  2. gaudet

    Oui il faut encourager les parents à avoir de nombreux enfants par le biais des allocations familiales.

    Cependant en Angleterre , comme maintenant en France, on observons que des musulmans pratiquent ouvertement la polygamie, même en dehors de toute cadre légal, et que cette situation maritale, leur permet volontairement de multiplier le nombre d’enfants et par le biais des allocations, réunir des moyens financiers considérables, rendant la recherche d’un travail , et l’insertion dans la société professionnelle inutile à leurs yeux.

    Il est évident qu’un couple , de français ou de britanniques moyens , même en travaillant , aura bien des difficultés pour assumer la charge de 3 enfants, sans le concours des allocations familiales.

    En revanche je conçois parfaitement que les conservateurs britanniques et nous mêmes citoyens français dit de « souche » et donc non immigrés, que peuvent plus tolérer que des ressortissants dit « non européens » , mettent scandaleusement à profit notre système d’aide sociale, pour se constituer des revenus indus et exorbitants, comme nous l’avons constaté dans l’exemple qui nous fut présenté, au sujet de ce sinistre monsieur, qui recevait 10 000 livres en adoptant un comportement purement mafieux et criminel !

    J’estime donc que l’initiative des conservateurs britanniques devra tot ou tard être également être mis en oeuvre en France , dans le but de combattre sévèrement les habitudes honteusement polygames des musulmans refusant les lois élémentaires de notre société .

  3. Gilberte

    très peu de familles françaises catholiques ont plus de 4 enfants; les familles de plus de 4 enfants sont surtout musulmanes qui seraient gênées par cette loi.

    • Vous vivez où, Gilberte?
      Les familles catholiques de ma région ont 5, 6, 7 jusqu’à 12 enfants. Mais ce sont de vraies familles catholiques. Pas des petits bourgeois apeurés de perdre leur confort. Et je vous prie de me croire que leur pouvoir d’achat baisse à chaque enfant. Mais la Providence pourvoit….

  4. Les vais raisons ne sont pas avouées, car politiquement incorrectes. Cependant, c’est une magnifique démarche qui pourrait faire éviter le pire à l’Europe! Bravo les Anglais!

  5. Françoise

    On ne peut comparer l’exemple du père polygame et violent à celui d’une famille normale : un père, une mère, des enfants issus de ce couple monogame.
    Mettre des enfants au monde est déjà un travail en soi qui demande de grands sacrifices aux parents, même avec des allocations. Alors, pourquoi les supprimer ? Une telle suppression pousserait de futures mères aux revenus modestes à l’avortement pour des raisons financières. Inacceptable et scandaleux ! Et la dénatalité en occident est un très grave problème de société.

  6. Ceux qui voient la suppression des allocations comme une arme anti-invasion/immigration sont des naïfs. L’absence des allocations en Italie et Allemagne a fait que ces pays sont très en dessous du taux de renouvellement des générations. Les gens préfèrent une bagnole à un enfant, faute d’éducation religieuse correcte.
    Les envahisseurs/immigrants seront toujours favorisés par d’autre moyens, puisque cet un but MONDIASLISTE: DéTRUIRE la FAMILLE CHRéTIENNE MONOGAME et généreusement féconde. En France, nous avons tout un arsenal de mesures « sociales » pour servir de pompe au remplacement des populations. Réveillez-vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *