téléchargement

Saint Grégoire de Narek sera proclamé docteur de l’Église

Download PDF

Le samedi 21 février 2015, le pape François, qui recevait le préfet de la Congrégation pour la Cause des saints, le cardinal Angelo Amato, a validé la prochaine proclamation de saint Grégoire de Narek comme docteur de l’Église. Le pape a, en effet, approuvé un vote positif de la session plénière des membres de cette congrégation pour conférer au saint le titre de « docteur de l’Église Universelle ». (On  ne peut que regretter la confusion entre les expressions « Père de l’Église » et « Docteur de l’Église » dans le communiqué du Vatican.) Saint Grégoire de Narek est un mystique arménien, auteur de chants et de poèmes, qui a vécu au 10ème siècle de notre ère (il serait mort en 1003 ou en 1005). En 2001, dans sa lettre apostolique à l’occasion du 1700ème anniversaire du baptême du peuple arménien, le pape Jean-Paul II avait salué saint Grégoire de Narek, qu’il avait même cité dans son encyclique Redemptoris Mater du 25 mars 1987:

Dans son panégyrique de la Théotokos, saint Grégoire de Narek, une des gloires les plus éclatantes de l’Arménie, approfondit avec une puissante inspiration poétique les différents aspects du mystère de l’Incarnation, et chacun d’eux est pour lui une occasion de chanter et d’exalter la dignité extraordinaire et l’admirable beauté de la Vierge Marie, Mère du Verbe incarné.

Même si la date de la proclamation n’est pas encore fixée, saint Grégoire de Narek sera le premier saint proclamé docteur de l’Église par le pape François. En 2012, Benoît XVI avait proclamé Hildegarde de Bingen et Jean d’Avila docteurs de l’Église .

8 comments

    • frère Atoy

      Vu la date de sa mort (1003-5),cela parait évident le schisme avec l’orient n’intervenant qu’en 1054.Par ailleurs Rome ne reconnaît comme Saint et Docteur que ceux qui sont en communion avec elle.

      • Laurence

        Frère Atoy, c’est gentil de faire de l’impérialisme byzantin mais les Arméniens n’ont rien à voir avec 1054, puisqu’ils ne sont pas Byzantins. Cessons de ne voir l’Orient qu’à travers le prisme de Byzance. Par pitié, un peu de respect pour les Orientaux autres que Byzantines!

    • Jean-Marie Vaas
      Author

      Question délicates, mais des saints reconnus par les Eglises orthodoxes chalcédoniennes ou non chalcédoniennes ont pu être pris en compte, y compris avant Vatican II. Cette question est relatée dans des conciles uniates rapportés dans l’ouvrage de Mgr Hefele et continué par Dom Leclerq sur l’histoire des conciles. De même, les catholiques ont pu traitéerNicolas Cabasilas comme un théologien à part entière.

  1. Laurence

    Encore une fois, il faut cesser de prendre tout oriental pour un byzantin. C’est une méprise qui entraîne des erreurs de raisonnement fondamentales, comme on le voit ici.

    Ajoutons que saint Gregoire de Narek est cité dans l’anaphore (prière eucharistique) du Sourp Badarak arménien, y compris chez les catholiques. Les orandi, Lex credendi: l’Eglise catholique reconnaît ainsi ipso facto la communion ecclésiale avec saint Gregoire de Narek.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *