SCANDALE : Rance 2 s’en prend aux catholiques de tradition !

La chaîne publique cède aux caricatures et tombe dans un anticatholicisme primaire !

Daniel Hamiche, directeur de la rédaction de Riposte-catholique et rédacteur du blog Americatho, était invité cet après-midi à un débat enregistré (diffusé mardi 27 avril à 22h55 sur France 2) faisant suite à un reportage consacré aux catholiques de tradition. Il a bien voulu nous raconter en exclusivité son déroulement.

 

Daniel Hamiche, directeur de la rédaction

Daniel Hamiche, directeur de la rédaction de riposte-catholique.fr

Riposte-catholique : vous venez de quitter le plateau de France 2 pour une émission enregistrée sur les « traditionalistes ». Comment la chose s’est-elle passée ?

Daniel Hamiche : c’est passé !

Que voulez-vous dire ?

Je pensais qu’il s’agissait d’un magazine sur la question des traditionalistes en France. Mais ce ne fut pas exactement le cas…

Vous pouvez préciser ?

Il s’agissait en fait d’un magazine produit par Capa Télévision pour le compte de France 2 et animé par David Pujadas. Ce magazine a pour titre « Les Infiltrés ».

Mais en quoi ce ne fut pas exactement le cas ?

Il ne s’agissait pas d’un magazine faisant le point sur le courant traditionaliste en France, mais d’une charge – qui n’était pas celle de la Cavalerie légère, croyez-moi – contre le traditionalisme catholique.

Et alors ?

Comme l’indique le titre de l’émission, des journalistes se sont “infiltrés” dans un groupe dit « traditionaliste » à Bordeaux pendant plus d’un an pour trouver des arguments à charge contre lui, en particulier, mais contre le traditionalisme en général. Ce groupe, Dies Irae – ses membres le nomment « DI » –, et dont j’ignorais jusqu’à l’existence, est en fait une petite formation de la droite radicale. Par les moyens de l’infiltration et des caméras cachées, les reporters donnent aux spectateurs une image vraiment peu recommandable de ce groupe.

Par exemple ?

On pourra s’en rendre compte mardi 27 avril prochain en seconde partie de soirée (22h55). Les axiomes de base du reportage sont les suivants : traditionalistes = nazis ; écoles hors contrat = couveuses de fascistes ; prêtres en soutane = aumôniers de la L.V.F. La “reductio ad hitlerum” en quelque sorte…

Attendez, c’est grave tout cela. Dites-nous en plus…

Ce groupe Dies Irae, tel qu’on s’en fait une idée en visionnant le reportage – mais ce n’est qu’une idée, et c’est celle qu’on veut évidemment mettre dans la tête des téléspectateurs –, est composé d’extrémistes racistes formatés pour tuer les « Arabes » et les « Juifs » au nom de Dieu dans une improbable « croisade » et parce qu’ils sont « traditionalistes ». L’école hors contrat rattachée à la paroisse Saint-Éloi de Bordeaux est une fabrique de jeunes fascistes puisqu’on y entend des jeunes enfants chanter des chants ou proférer des propos antisémites. Cela, je dois l’avouer, m’a mis plutôt mal à l’aise. Quant aux prêtres desservant la paroisse ou attachés à cette école hors contrat, ce sont des “complices” avérés – au pis – ou inconscients – au mieux – de ces “racistes-fascistes-antisémites”.

Quelle ligne de défense avez-vous adoptée ?

Vous avez raison de parler de “ligne de défense” parce que de témoins que nous entendions être du traditionalisme en France, nous nous sommes retrouvés dans la situation d’accusés de complicité de délits abominables.

Quand vous dites “nous”, c’est qui ?

Dieu merci, j’avais à mes côtés l’abbé Paul Aulagnier. Nous sommes montés à l’échafaud ensemble : l’issue n’est pas très sympathique mais c’est mieux de s’y avancer avec un bon camarade. Rassurez-vous, nous avons gardé la tête sur les épaules…

Et les autres ?

Un très beau “plateau” d’habitués, pour la plupart, des autres plateaux de la télévision publique, privée et galactique. Nihil novi sub sole. L’abbé Alain de la Morandais, que je n’imaginais pas aussi viscéralement hostile aux traditionalistes – lui qui a célébré une messe pour Louis XVI pour des fidèles qui n’étaient pas vraiment partisans de la théologie de la libération – et aux admirables efforts de Benoît XVI pour l’unité des catholiques, et particulièrement agressif contre l’abbé Aulagnier qui a fait une très bonne prestation, Caroline Fourest, fort jolie femme au demeurant mais pertinace dans sa détestation de ce qu’elle nomme les « intégrismes » et plus particulièrement de sa version prétendue “catholique”, Gilles Savary, vice-président socialiste du conseil général de Gironde, qui en a profité pour régler ses comptes avec Alain Juppé ce qui a provoqué chez moi un début de bâillement, Frédéric Lenoir du Monde des Religions, au fond assez proche de Caroline Fourest mais invitant gentiment après l’émission l’abbé Aulagnier à mettre de l’ordre sans sa maison (l’IBP je suppose), un inspecteur général de l’Éducation nationale de Gironde ayant diligenté une enquête sur l’école hors contrat de Bordeaux dont la conclusion fut qu’elle n’était pas aux normes (dont je n’ai pas très bien compris si elles étaient idéologiques ou sanitaires), et, invité surprise, puisque je ne l’ai su que sur le plateau, Mouloud Aounit, président du M.R.A.P. et professionnel de l’antiracisme…

Personne de la Conférence épiscopale ?

Non, personne. La production avait pourtant invité un représentant officiel à cet enregistrement, mais le diacre proposé par la Conférence ne semble pas avoir été agréé par les producteurs pour une raison que j’ignore.

Revenons à votre ligne de défense…

Dans le peu de temps dont j’ai disposé (8 invités pour 52 minutes, ce n’est pas le “grand oral” de l’E.N.A.), j’ai dénoncé les caricatures de ce reportage : la caricature donnée de ce groupe DI, la caricature de l’assimilation du traditionalisme en général avec ce groupe en particulier, et la caricature des écoles hors contrat avec ce que le reportage nous disait de celle de Bordeaux.

C’est tout ?

Non ! j’ai dû faire encore trois ou quatre saillies – dont on verra bien ce qu’il restera au montage – en rappelant que les cimetières catholiques aussi étaient profanés, alors que Caroline Fourest ne parlait que des cimetières musulmans et israélites, les persécutions extrêmes contre les chrétiens, allant jusqu’à la mort, alors que Mouloud Aounit ne parlait que « d’antisémistime » et « d’islamophobie », et en rappelant à un Père de la Morandais particulièrement sarcastique que j’étais un catholique qui n’avait jamais quitté l’Église et que j’étais même paroissien d’une paroisse dont il fut le curé à Paris, il y a à vrai dire de nombreuses années. Cela semble l’avoir surpris tant ses préjugés sont enracinés.

Quel bilan tirez-vous de tout cela ?

Une certaine gêne. Non pas d’avoir été “piégé” – j’ai l’habitude des plateaux de télévision… –, mais de n’avoir pu, qu’en toute dernière minute, dire tout le bien que je pensais des efforts de Benoît XVI pour la réconciliation des catholiques. C’était cela le vrai sujet d’un magazine sur les « traditionalistes ». On est passé à côté une fois de plus. L’ancien maire juif de New York, Ed Koch, vient d’écrire dans un quotidien israélien que la campagne des médias américains contre l’Église et Benoît XVI n’avait rien à voir avec l’information. Il a bien raison et je viens de le constater. Ce n’est pas un “scoop”.

Propos recueillis par Arthur Leroy

82 comments

  1. Picaud

    Je tombe par accident sur ce site !

    Que de temps perdu avec ces attaques et contre attaques.

    Heureusement le Christ de l’Evangile n’utilise jamais ce genre de méthode;
    Un conseil prenez un peu de temps pour le Lire paisiblement

  2. altaïr

    @ donneur de leçon, @ troll tradi mollasson ou à tes autres sobriquets.
    Puisque tu es si bon pour insulter les gens par ta « finesse » d’esprit qui n’à d’égale que ta bêtise et ta bassesse, je te propose un RDV d’homme à homme afin de discuter en tête à tête.
    Cela t’intéresse?
    Dernier point: tu es pour moi le type du « catho » qui n’a rien mais alors rien compris à la politique ni encore moins à la crise que traverse l’église.
    Je t’imagine comme un jeune péteux au cheveux long, fils à papa, évidemment soit disant catho mais ta religion s’appelle plutôt « gaucho », qui croit savoir faire de beaux discours mais qui ne connaît rien à la vie car jamais sortis de chez papa ou maman, et qui malheureusement ose donner des leçons aux autres!!! Impressionnant!
    Alors un bon conseil, rentre chez toi, laisse DI tranquille, retourne avec tes bobos gauchos-péteux-je sers à rien-et je servirais toute ma vie à rien-., cela te rendra service et facilitera les discussions intelligentes sur ce site.
    Merci

  3. Henry

    Le point essentiel, sur lequel nous devrions tous nous retrouver, est que cette émission est une saloperie parce qu’elle est fondée sur des abus de confiance de la pire espèce: envers un prêtre dans le mystère des sacrements, envers ses camarades dans un mouvement de jeunes, envers les enfants dont on avait reçu la charge. De tels comportements ne sont pas excusables dans certains cas et condamnables dans d’autres: ils sont absolument scandaleux.

    Ceux qui voudraient faire une espèce de paix séparée en intervertissant, dans cette affaire, les victimes et les coupables et en clamant que tout est de la faute de ceux qui donnent une mauvaise image de la Tradition etc. etc., se font des illusions.

    Et puis, pour pouvoir se parer de probité candide et de lin blanc antiraciste, il faudrait soi-même être irréprochable – pour autant qu’il soit possible de l’être aujourd’hui. Les journalistes du système connaissent parfaitement certains épisodes, celui-ci par exemple: http://paris.lesverts.fr/article.php3?id_article=540
    En criant « C’est pas moi, c’est les autres », on ne fait pas que se déshonorer, on se ridiculise.

  4. Le troll tradi mollasson

    Désolé Altaïr … Je ne discute pas avec les connards. Et puis vous comprendrez que je reste méfiant avec toutes ces histoires. Avec un adhérent ou un sympathisant de DI, on a de fortes chances de tomber sur un flic des RG ou un provocateur. Exactement comme avec les gauchos ! Vous n’avez rien à craindre des RG puisque vous êtes déjà tous fichés. Il ne vous reste plus qu’à attendre le prochain provocateur « infiltré ».

  5. Le troll tradi mollasson

    @ Henry

    Nous sommes d’accord. Ces soi-disant journalistes sont de pourritures qui n’hésitent pas à dénoncer à la police des délits avec des victimes imaginaires, comme dans l’affaire des pédophiles. Même un journal comme « Libération » condamne totalement le procédé.
    Il ne s’agit pas de faire une paix séparée avec les ennemis de la religion et de la foi, qui de toute façon la refuseraient car ils ne poursuivent qu’un seul but : démolir l’Eglise catholique. Ils visent la tête : Benoît XVI, avec actuellement les affaires de pédophilie. Ils visent également la base. Actuellement, ils ont choisi la paroisse Saint Eloi. Et l’existence de Dies Irae a été pour eux du pain bénit (si j’ose dire). Comme vous avez pu le lire, l’abbé de Tanoüarn (que vous n’avez pas l’air d’aimer) a une bien piètre opinion de Dies Irae, pour des raisons bien précises, qui pourraient se résumer par la grande immaturité de quelques « clampins » adolescents attardés. Et l’ennui, c’est que des membres de DI sont également des fidèles engagés à Saint Eloi. Je sais qu’ils ne sont pas représentatifs d’une grande majorité de fidèles, plutôt méfiants devant une structure d’apparence paramilitaire et arborant des logos par vraiment cathos … Et pour les provocateurs infiltrés, il y avait ainsi un boulevard pour faire le lien entre une groupe fascistoïde, et une paroisse du diocèse de Bordeaux et une école catholique liée avec la paroisse. Et l’objectif principal à dézinguer, c’est la paroisse et l’école, pas les simili-fachos avec leurs T-shirts noirs qui sont depuis longtemps répertoriés, photographiés et fichés par les RG (ce qui est bien pratique en cas de rafle) et qui ne présentent aucun danger. Et qui en plus ne font même pas attention au pedigree des impétrants : il faut ratisser le plus large possible !
    Dans cette affaire, il y a des choses qui me préoccupent et qui ne me préoccupent pas. Ce qui ne me préoccupe pas : que Dies Irae crève la gueule ouverte (le groupe, pas ses membres …). Ce qui me préoccupe, c’est que cette affaire porte un sérieux préjudice, peut-être irrémédiable, à la paroisse Saint Eloi, à l’ecole Saint Projet, et au-delà au diocèse de Bordeaux et au cardinal Ricard qui a fait preuve d’une grande bienveillance à l’endroit des fidèles de Saint Eloi, où il est venu donner les confirmations, après un début de relations difficiles.
    Pas d’illusions donc. Mais pas de mélange des genres non plus. Que les apprentis guerriers consacrent leurs journées à préparer le grand soir. Et puis ça leur fait prendre l’air, très bon a leur âge. Mais de grâce, qu’ils « oublient » les paroisses qui n’ont pas les mêmes missions qu’eux, et qui en plus ne leur ont rien demandé.

    PS. L’anathème de la session IV du concile de Trente ne vise que ceux qui ne reçoivent pas pour sacrés et canoniques les livres de l’Ancien et du Nouveau Testament que le concile a énumérés, ainsi que les Traditions.

  6. aldebarande

    aller voir là:

    http://ab2t.blogspot.com/2010/04/jaccuse.html

    ce que précise Monsieur l’Abbé de Tanoüarn.

    ce serait bien de lire ses déclarations dans leur entier et pas que ce qui vous arrange. Mais comme depuis le début certains ici ne lisent et comprennent que ce qu’ils veulent…

    au moins ils ont de la constance.

    @ Altaïr:

    vous pensiez vraiment que Monsieur le « Troll donneur de jugements prémachés à l’emporte-pièce » allait prendre rendez-vous?

    comme d’habitude, il est très fort derrière son clavier mais n’a en fait aucune envie de discuter sérieusement ou face à face, il sait bien que ses arguments sont fallacieux et inexistants.

    Et s’il pense que lui-même a « échappé » au fichage des RG, par Toutatis, il me fait bien rigoler (il verra dans cette phrase une référence aux dieux païens qu’il s’imagine que je vénère alors qu’il ne s’agit que d’une citation mais ça lui ferra du grain à moudre, il sera content et pourra continuer son trollage qui semble donner sens à sa vie vide de tout engagement).

    nous ne protestons pas contre le flicage et le fichage, c’est de bonne guerre, le système se défend, c’est normal.
    nous protestons contre le mensonge, la falsification et la manipulation, mais cela semble difficile à comprendre, allez savoir pourquoi.

    remarquez, « il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre »

  7. Xavier

    @ Henry

    Les apprentis guerriers peuvent donc crever la gueule ouverte. Leur réputation est trop sulfureuse pour qu’un abbé daigne encore leur ouvrir la porte de son église et leur offrir les sacrements.

  8. Le troll tradi mollasson

    Aldebarande, je ne vois aucune contradiction entre les déclarations de l’abbé de Tanoüarn, que ce soit sur son blog ou sur celui de l’abbé Laguérie.
    Ce que j’ai compris depuis le début, c’est que Mathieu Maye a commencé par infiltrer Dies Irae. Là, il s’est fait remarquer par des propos violemment antisémites, ce qui résulte des déclarations des responsables de Dies Irae. Or, il se trouve que les responsables de Dies Irae n’ont pas eu la seule réaction qui s’imposait : le virer à coups de pied au cul. Et s’il s’était fait virer manu militari, il est probable qu’il aurait renoncé à exercer ses « talents » à Saint Eloi et au cours Saint Projet … Seulement voilà, on ne rejette personne dans le grand combat pour la civilisation chrétienne. Même pas nos frères non-catholiques ! Mais c’est vrai que si vous viriez tous les gens qui tiennent des propos tombant sous le coup de la loi, il ne vous resterait plus grand monde ? Vous êtes finalement des gens dangereux, d’abord par votre manque de discernement.
    Bien sûr que je discuterai jamais en tête à tête avec Altaïr, ni personne d’autre du même acabit. Pour une raison très simple : j’ai toujours eu une peur maladive des imbéciles. Parce que vous n’êtes que des imbéciles. Avoir l’immense ambition de sauver la civilisation chrétienne avec vos petits bras musclés, alors que vous pouvez tous vous faire alpaguer en même temps au saut du lit, à l’heure du laitier ! Avec des guerriers de votre trempe, le système n’a même pas besoin de se défendre : vous êtes strictement inoffensifs, sauf pour ceux que vous prétendez défendre ! Alors je vous le redis : laissez tomber ! Vous avez fait assez de dégâts comme ça. Et priez pour que les conséquences de vos conneries ne soient pas trop dramatiques pour Saint Eloi et l’école Saint Projet.

  9. Henry

    « L’anathème de la session IV du concile de Trente ne vise que ceux qui ne reçoivent pas pour sacrés et canoniques les livres de l’Ancien et du Nouveau Testament que le concile a énumérés, ainsi que les Traditions. »

    Le Concile de Trente anathématise ceux qui ne reçoivent pas les traditions apostoliques « avec la même dévotion et le même respect » que les livres canoniques (‘pari pietatis affectu ac reuerentia’). Je ne vois donc pas, dès lors, comment vous pouviez affimer tantôt « critiquer tout ce qui n’est pas tiré des Ecritures, ou qui n’en découle pas directement ».

  10. Le troll tradi mollasson

    A vrai dire, les traditions apostoliques ont nécessairement un lien avec les Ecritures, même si cela n’est pas toujours évident au premier abord, sinon cela pourrait vouloir dire que la Révélation n’était pas complète avec NSJC. Et ça, ce serait véritablement hérétique (relativisme). Dit différemment : une tradition qui ne découlerait pas des Ecritures n’en serait pas une.

  11. Goube de Laforest Pierre

    Au cas où vous n’auriez par reçu le commentaire que je viens de vous adresser, j’affirme en tant que catholique et que directeur de recherche honoraire au CNRS, que cette nouvelle manifestation de l’intégrisme laïc est scandaleuse et que la diffusion des « Infiltrés » par France 2 doit être annulée.

  12. alain trémo

    comme A.je ne proteste pas contre « le flicage et lefichage » qu’utilisent tous les pouvoirs; mais » contre le mensonge les falsifications et manipulations ».
    Faut il faire interdire l’émission ? peut on? est ce judicieux ?
    Plutôt prier pour que le téléspectateur sorte de sa paresse intellectuelle( il verra peut être qq grosses ficelles)et continuer à réagir contre les manipulations comme vous le faites quelquefois ici .

  13. Le troll tradi mollasson

    La question n’est pas de savoir s’il faut ou non protester contre le flicage et le fichage. C’est une réalité. Le pouvoir (de droite et de gauche) s’est toujours préoccupé de garder un oeil sur les groupuscules d’exaltés, qu’ils soient issus du marxisme-léninisme ou d’une vision d’un christianisme casqué et botté. Lorsque vous avez devant vous deux militants d’extrême-gauche, vous avez au moins un flic des RG. Mais bon … cela n’empêche pas l’extrême-gauche d’exister, ce qui est finalement rassurant pour des groupuscules du type Dies Irae. Simplement, il faut que ces vaillants jeunes-gens soient bien conscients du fait qu’ils se feront tous « emballer » le veille du jour où ils auront programmé le « grand soir ». Ils poussent la gentillesse jusqu’à prévenir à l’avance de leurs activités la brigade de gendarmerie territorialement compétente !

  14. mila

    je suis choquée par les images que je viens de voir. Il n’y a rien à dire de plus. Je travaille à la télé et je connais les « ficelles » dont vous parlez. Mais quand je vois les propos tenus, dans leur contexte ou pas, ils sont choquants. La paresse intellectuelle semble plutôt avoir envahi le cerveau de certains de vos sympathisants. L’endoctrinement de ces enfants est profondément choquant, scandaleux, et dangereux. Ils sont, eux, manipulés!

    Heureusement que ce genre d’émissions existe pour que certaines personnes, catholiques comme moi, ou pas, puissent ouvrir les yeux sur ces « réseaux » qui se créent en marge, doucement, intelligemment, et très dangereusement. Je suis encore une fois profondément choquée. Je ne suis pas la seule apparemment.

  15. ANNE ALEXANDRA

    J’ai regardé l’émission hier soir et j’ai trouvé le sujet très orienté dans le sens de la destruction du catholicisme traditionnel. Les invités de l’émission notamment Mme Fouret sont de bons pensant et très politiquement correct ne surtout pas mettre en avant la défense de la religion et des peuples catholiques et surtout insister sur leur « méchanceté » envers les autres religions. Mais elle oublie un peu facilement la polygamie des musulmans et leur noyautage systématique des prisons et des associations qu’elles quelles soient. Les catholiques français doivent être la tête de pont du mouvement de reconquête religieuse des peuples contre l’Islam, nous sommes issus de la fille aînée de l’Eglise. Le représentant du Mrap pendant l’émission expliquait combien ses mouvements d’extrême droite se servent d’nternet, il oublie très facilement les messages d’Al Quaida diffusés en boucle sur tous les sites islamistes du monde, et tout le prosélitisme des radios et télévisions des pays du moyen orient pour la diffusion de l’Islam captées par toutes les citées de France avec les paraboles.

  16. Le troll tradi mollasson

    @ mila

    Malheureusement, la création de tels réseaux n’est pas intelligente. Elle va exactement à l’encontre du but recherché et porte un tort énorme au catholicisme, et pas seulement aux tradis. Les propos tenus par des gens qui par ailleurs se proclament catholiques et qui vont à la messe, sont profondément choquants. Je ne peux qu’espérer que l’Institut du Bon Pasteur fera les mises au point qui s’impose, ainsi que le ménage à l’école Saint Projet.

  17. antoinalaplage

    Bonjour,
    J’ai regardé l’émission avec grand intérêt. Je n’ai pas été surpris par les propos tenus dans le reportage même si j’ai tout de même été choqué.
    J’ai 34 ans et mes parents ont longtemps fréquenté le milieu traditionaliste à Bordeaux, jusqu’à il y a encore peu de temps.
    Moi même je suis allé au catéchisme dans de petits locaux qui se trouvaient sur les boulevards à l’époque (cela parlera peut-être à certains). J’ai aussi passé une année entière dans une école de la fraternité près de Chateauroux (pire année de mon existence que j’ai d’ailleurs effacé de mon passé).
    Je connais donc bien le sujet et je peux témoigner que ces propos sont complètement banalisés au sein de cette « église ». Nombre de pratiquants de la tradition sont ouvertement racistes et révisionnistes quant à notre histoire récente, et c’est tout bonnement scandaleux.
    J’ai effectué aussi un séjour en Italie avec un groupe de jeunes de la tradition (je précise bien entendu que cela n’était pas mon choix mais à 16 ans on ne fait pas ce qu’on veut…), il s’agissait d’un camp itinérant… et pour avancer rien de tel que des chants militaires d’un autre temps…
    Il y aurait encore bien des choses à dire sur la moralité de l’encadrement religieux… mais ce n’est pas le sujet cette fois ci.
    Je suis heureux que les idées politiques des pratiquants traditionalistes soient montrées au grand jour et j’espère que cela fera réfléchir ceux qui se voilent la vérité ou qui ne veulent pas y croire. C’est pourtant vrai et c’est affligeant.
    Je ne comprends vraiment pas comment est il possible de se dire catholique en ayant autant d’idées haineuses envers les personnes différentes de soi. ces gens n’ont rien de catholique. Doit on rappeler qu’il existe des catholiques de races et cultures différentes??! Et que de toute manière on ne juge pas un être humain en fonction de sa couleur, de sa culture ou de sa religion.
    Enfin il n’est pas bien compliqué de comprendre dans quel camp se trouveraient ces gens si nous nous retrouvions 70 ans en arrière…
    Tous les traditionalistes ne sont pas comme les gens montrés dans le reportage, fort heureusement, même s’il y a une certaine connivence entre eux, car ne rien dire c’est aussi accepter même ce qui est inacceptable.
    Je ne pense pas que le « ménage » puisse être fait, puisque certains prêtres aux même partagent ces idées nauséabondes, c’est à vomir.

  18. Henry

    Si l’on considère qu’il s’agit d’un condensé, en moins d’une heure, de tout ce que M. Maye avait pu filmer de plus choquant pendant quatre ou cinq mois d’infiltration, le dossier n’est pas bien gros. Que trouve-t-on dans ce reportage?

    – Les propos du prêtre de Saint-Eloi sur les missionnaires rentrant d’Asie avec les yeux bridés etc.? Cela montre que ce prêtre n’est pas un aigle, voilà tout. L’aumônier nous racontait la même histoire, il y a vingt ans, dans la jésuitière tout ce qu’il y a de plus conciliaire où j’étais collégien, justement pour montrer que les races n’existaient pas…

    – Le cours d’histoire? Plus que l’orientation du professeur, ce qui m’a frappé est sa nullité. Comparer la situation de la France après l’armistice à l’occupation de la Rhénanie – laquelle n’avait par ailleurs pas duré « quinze ans »! – est absurde. Mais combien y a-t-il de professeurs d’histoire nuls dans l’enseignement secondaire français? Dans ma propre expérience, je n’en ai jamais eu un décent.

    – Les provocations des pré-ados? C’est l’âge où l’on est bête et méchant. Et, s’ils ont cherché à provoquer leur surveillant sur ce terrain-là, c’est bien qu’ils avaient conscience de dire des monstruosités. Quand Maye leur demande où ils ont appris ces chansons et qu’ils répondent « Mais ici », il est évident qu’ils se moquent de lui.

    – Les deux ou trois militants de Dies Irae que l’on entend? Celui qui recommande à Maye la lecture des « Turner Diaries » se paie manifestement sa tête. Car enfin, les « Turner Diaries » n’ont rien, mais rien à voir avec les activités de Dies Irae: c’est l’histoire d’une cellule terroriste clandestine (4 personnes dans mes souvenirs) qui organise un attentat contre un immeuble fédéral avec une bombe à base d’engrais (ç’aurait été l’inspiration de Timothy McVeigh pour l’attentat d’Oklahoma City); à la fin, le « héros » part pour une mission suicide dans un avion chargé d’une bombe atomique. Même des mythos complets ne peuvent pas s’imaginer suivre les « Turner Diaries » en faisant du bénévolat chez une pépiniériste!

    Restent les propos un peu frustes de celui qui est donné pour militaire – et qui, si c’est vrai, doit être un sous-officier, du genre qui aime plastronner devant un bleu et qui se répand en grandes théories politico-métaphysiques dès qu’il a un auditeur, captif de préférence. En passant plusieurs mois avec une caméra cachée dans n’importe quel bistro de France et de Navarre, on trouverait à enregistrer des propos du même acabit. Le coup des arabes qui égorgent « de là à là », en faisant le geste, est dans une scène hilarante de « Decline and Fall », le roman satirique d’Evelyn Waugh (les discussions entre parents d’élèves lors de la journée des sports à l’école…).

    Bref, la montagne accouche d’une souris.

  19. OuLaLA33

    Bonjour vous tous,

    N allez pas chercher bien loin,à l heure d aujourd hui combien y a t il de religions monothéistes?Je repondrai 3!Quels sont celles qui sont attaqués médiatiquement?Je répondrai 2 religions attaquées!!Et enfin laquelle ne subit aucune attaque pendant les créneaux de grande écoute??Je répondrai une seule mais ne vous trompez pas se n est pas cette dernière religion qui est responsable mais un courant qui est en son sein et qui se prénomme Sionisme….et finalement se n est pas un courant religieux mais une idéologie bien précise….

  20. Saint James

    @ Henry

    Si le « reportage » de France 2 n’avait concerné que Dies Irae, le mal ne serait pas considérable. Pour une fois, je suis d’accord avec Caroline Fourest qui les qualifie de Pieds Nickelés. Le plus « amusant », c’est qu’il y avait peut-être bien un deuxième infiltré chez Dies Irae : le psychopate qui parlait des carnets de Turner. D’après Dies Irae, cet intello de choc vivrait en concubinage avec une militante d’extrême-gauche de Bordeaux ! Ce qui veut dire qu’un infiltré a peut-être interviewé un autre infiltré. Dies Irae : combien d’infiltrés ?

  21. Henry

    @Saint James
    C’est une attitude qui semble répandue, à en juger par les commentaires sur ce site et sur d’autres, mais que je trouve assez choquante. Elle me paraît relever du cléricalisme, au sens le plus péjoratif du terme – et j’ai une soeur religieuse et deux cousins prêtres. Parce que « Dies Irae » est une association de laïcs, de jeunes, qu’elle n’est pas exclusivement catholique, qu’elle a des activités non-confessionnelles, la manipulation dont elle a été victime ne serait pas grave et, à la limite, ça serait bien fait pour ces « clampins ». S’ils s’étaient contentés de dire leur chapelet, tout ça ne serait pas arrivé.

    L’IBP et l’école Saint-Projet – laquelle, à mon avis, de toutes les parties mises en cause, est la plus coupable: on ne recrute pas un surveillant, à la différence d’un militant, sans même lui demander sa carte d’identité -, croient habile de faire de « Dies Irae » un bouc émissaire, en expliquant qu’ils n’ont aucune lien avec ce « groupuscule » – je cite -, dont ils n’avaient même jamais entendu parler. Je souhaite pour eux que les journalistes ne puissent pas prouver le contraire. Mais enfin, moi qui suis Parisien et suis allé à Bordeaux une fois dans ma vie, il y a vingt ans, j’avais entendu à plusieurs reprises parler de « Dies Irae »…

  22. Saint James

    Henry, le groupe Dies Irae n’existe que depuis 2008 … Celui dont vous avez entendu parler il y a vingt ans doit être un homonyme.
    Sur le reste, je suis d’accord avec vous. La direction de l’école a été d’une irresponsabilité confondante d’engager quelqu’un sans procéder à des vérifications élémentaires. Comme l’a fait remarquer Thomas Rivière : et s’ils avaient recruté un pédophile ?

  23. Henry

    @Saint-James
    Ma phrase était amphibologique, pardon. Je voulais dire que je ne connnaissais absolument pas Bordeaux – mon seul passage dans cette noble cité remontant à vingt ans -, et que j’avais pourtant entendu parler du groupe « Dies Irae » à plusieurs reprises depuis un an ou deux. La dernière fois avant les derniers événements, c’était, pour être honnête, dans une revue dont je n’oserais recommander la lecture aux prêtres de l’IBP, mais auparavant, c’était dans des contextes moins marqués. Tout cela pour dire que j’ai peine à croire que cette association ait été si peu connue dans le milieu traditionaliste bordelais.

  24. Saint James

    Ce qui prouve, Henry, que le milieu traditionnaliste bordelais n’est pas aussi pourri que certains voudraient le faire croire.
    Cet après-midi, la cave où se réunit Dies Irae a été perquisitionnée par la police. Pour ce faire, elle n’y est pas entrée par l’église Saint Eloi …

  25. ANKOU

    Tutoyer Dieu dans les prières est-il correct ? Dieu est-il notre copain à qui l’on donne une claque dans le dos en priant ?
    Ce n’est pas notre avis, Dieu se respecte en le vouvoyant.
    Les prières dites en commun avec « nos amis musulmans » ne me conviens pas du tout, je l’ai entendu l’année dernière dans la Seine-Saint-Denis.
    La liste des désaccords est longue, et nous sommes attachés à ses petits riens qui font toute la différence entre nous.
    Et puis, pourquoi vouloir reformer l’église ? N’y a-t-il pas déjà une église réformée qui s’appelle le protestantisme ? Êtes-vous entrain de faire une variante ?

    Fin et bon dimanche à tous.

  26. chryssi dervissi

    EN TANT QUE CHRETIENNE JE SUIS INDIGNEE DU FAIT QUE PAR CERTAINS JOURNALISTES LES TRADITIONALISTES CATHOLIQUES SONT TRAITES COMME FASCISTES JE ME DEMAND SI ILS PREPARENT SANS LE SAVOIR OU CONSCIENMENT LA DYSTOPIE DE HALDOUS HXLEY THE BRAVE NEW WORLD OU LE 1984 DE GEORGE WORWELL

  27. Charles

    les fascistes ne sont pas toujours là où l’on croit (ou plutôt, là où les journaleux gauchistes veulent nous faire croire où ils sont…) : rappelons-nous que dans national-socialisme il y a « socialisme ». et les premiers à entrer dans une collaboration active avec le régime hitlérien en 1940-1941 en France furent des politicards et journalistes (les « bobos » de l’époque) venus de la gauche radicale, radicale-socialiste, voire du communisme (cf. les Déat, Doriot et consorts). alors, pas de leçons à recevoir des petits-enfants de ces « bobos » du temps de l’occupation !

  28. Lamblin

    Je suis absolument d’accord avec ce dernier commentaire. Le fascisme dont on accuse aujourd’hui les traditionalistes et le FN est a l’origine de gauche : Mussolini, Hitlet…
    Les mouvements collaborationnistes d’avant et de pendant la derniere Guerre etaient visceralement de gauche.
    Effectivement Doriot etait communiste, Deat etait socialiste et rant d’autres…
    Mais cette aversion contre la Tradition remonte a la Revolution Francaise et Peuple regicide les Francais sont restes silencieux face a leur Histoire et aux genocides qu’ils ont commis notamment en Vendee et meme pendant la derniere Guerre ou le Rhone et la Seine ont charrie tellement de corps..,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>