cef4

Silence de la CEF sur la venue du cardinal Sarah

Download PDF

Dieu-ou-rien-entretien-sur-la-foiPar naïveté, je pensais que la CEF attendait avant de diffuser quelque chose sur la venue du cardinal Robert Sarah en France. Mais non : rien de rien, rien n’est annoncé sur le site de la Conférence des évêques. Le cardinal n’existe pas. Cela fait 2 semaines qu’il donne conférences sur conférences, entretiens sur entretiens dans différents médias, chrétiens ou non (un entretien sera publié demain dans Valeurs Actuelles), mais non. Toujours rien. Son livre, Dieu ou rien, n’est pas mentionné.

Pour la CEF, le Préfet de la Congrégation pour le culte divin, c’est rien.

29 comments

  1. mcm

    C’est fou comme il gêne! Et « la Croix » s’étrangle au point de ne même pas le mentionner! On préfère parler des sportifs « héroïques » tués au combat du gain!

    • « La Croix » journal de la « gôchebienpensante » ! Un canard qui a fait beaucoup de dégâts chez les chrétiens français*!
      *cf. le journal « La Croix » du 24 février 1962 au sujet des pauvres rapatriés d’Algérie: « […] éviter de laisser notre jeunesse se contaminer au contact de garçons qui ont pris l’habitude de la violence poussée jusqu’au crime […] ». QUE PENSENT MAINTENANT CES JOCRISSES DES « DJIHADEUX FRANÇAIS » ?

  2. Massarini

    Merci de bien vouloir rectifier le Cdl Sarah n’est pas préfet de la doctrine de la foi mais du Culte Divin.

    Ensuite je ne vois pas pourquoi la CEF serait obligé d’emboîter le pas à une campagne publicitaire de lancement d’un livre ce que vient faire le cardinal. Les évêques deviendraient relais publicitaires s’ils le faisaient à chaque livre d’évêques ou prêtres.

    Ensuite je trouve surprenant que présentant son livre, il se permette de donner des conseils aux évêques sur divers domaines. Un peu comme si un œnologue bordelais de mettait à parler de la qualité des fromages, que l’on ne relaie pas ses propos ne le surprendrai pas. Les fromagers auraient toute raison de ne pas être content de cette prestation

    • Louis JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD

      Bonjour,
      Vous êtes un « malin » vous!
      Je vous signale que c’est un CARDINAL, donc un apôtre de Notre Seigneur JESUS-CHRIST.
      Qu’à ce titre il n’a qu’un devoir, c’est d’annoncer la Parole de DIEU à temps et à contre-temps!
      Vous nous dîtes qu’il vient « faire la publicité » de son livre! Très bien, mais je suppose que son livre est un recueil pour soutenir la Parole de DIEU! Non! Il serait arrivé les mains vides, que vous lui auriez reproché de venir « chez nous » sans motif.
      Nous sommes vraiment de tristes chrétiens, qui ne savent même pas accueillir, l’un des leurs, les bras ouvert, quand il vient les secouer dans leur foi. Si soutenir la vraie famille avec un papa et une maman et des enfants n’est pas évangélique? Je ne sais pas ce qu’il vous faut?
      Que DIEU vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie!
      Merci!
      JFL

    • sygiranus

      Réduire la tournée de conférences du cardinal Sarah à une pratique purement commerciale est… lamentable !
      Le culte divin est l’expression de la Foi que nos évêques sont chargés de protéger et d’enseigner. La Congrégation qu’il dirige a donc beaucoup à leur dire surtout dans l’état actuel où ils laissent l’Église en France, que ce soit de vive voix ou par écrit. Les conseils venant d’une telle autorité sont à écouter avec une obéissance « filiale ». Mais la majorité de nos évêques savent-ils ce qu’est l’obéissance quand elle ne correspond pas à leur idéologie ?

    • Courivaud

      (il me semble que ma réponse de l’instant ait été accidentellement effacée ; je la réécris)

      pour Massarini

      On peut sans doute trouver à redire sur votre manière de défendre la CEF.
      Cependant, votre réponse est très révélatrice d’une dérive que subit le gouvernement de l’Eglise universelle. Cette manière de critiquer de la manière que vous relatez (je pense quand même comme vous) n’est pas franchement « déontologique » et il est consternant que l’on puisse procéder ainsi (sans me croire obligé de défendre la CEF).

      Et puis après tout, Mgr Sarah est « sénateur » de l’Eglise romaine et participe d’une certaine manière à la nomination des évêques, français en particulier.

      Alors :

      « tu patere legem quam ipse fecisti ».

    • Otto

      Donc: Un cardinal de l’Eglise fait des remarques sur des commentaires théologiquement erronés de certains évêques = un œnologue parle de fromage ???

      Ensuite « campagne publicitaire » est un terme un peu malplacé. Le cardinal Sarah ne veut certainement pas gagner de l’argent avec son livre. Il veut qu’il soit lu, pour que son message soit entendu. Et pour cette même raison, il donne aussi des conférences. Et nos chers évêques, qui aiment beaucoup parler de dialogue, débat, échange, « cheminer ensemble » etc. ont là raté une belle occasion. Car pour eux le dialogue semble devoir aller dans un seul sens, celui du « progrès » et la « lumière ».

  3. Maurice

    Pourquoi la CEF et la croix ne parlent pas des conférences faites par le Cardinal Sarah ?
    Il n’est pas dans la ligne de pensé de l’épiscopat français, rien d’autre !
    L’épiscopat français est néo-protestant (la réforme V2), lui, le Cardinal Sarah ne l’est pas, il y a donc conflit.

  4. garmon

    En fait, en France, beaucoup sont atteints par ce que notre pape François a appelé à Manille « le colonialisme idéologique ».
    Le cardinal Robert SARAH est un héros, un homme de Dieu. Il a beaucoup à nous apporter.

    Dieu vous garde.

    Garmon

    • Courivaud

      oh ! vous savez, le pape François 1er est un autre « colonisé idéologique ». Que l’on se rappelle sa vraie-fausse-vraie-fausse (on ne sait plus) interview dans « Reppublica ».
      Lui, sa colonisation, c’est celle de la modernité.
      Qu’est-ce qui est mieux ?

  5. Hervé Soulié

    Tout ce qui s’éloigne de la « soupe tiède » qui constitue le fond de la pensée de la CEF est évidemment laissé de côté.
    Minable certes, mais finalement assez prévisible.

    • « La Croix » journal de la « gôchebienpensante » ! Un canard qui a fait beaucoup de dégâts chez les chrétiens français*!
      *cf. le journal « La Croix » du 24 février 1962 au sujet des pauvres rapatriés d’Algérie: « […] éviter de laisser notre jeunesse se contaminer au contact de garçons qui ont pris l’habitude de la violence poussée jusqu’au crime […] ». QUE PENSENT MAINTENANT CES JOCRISSES DES « DJIHADEUX FRANÇAIS » ?

  6. Courivaud

    On s’en moque.
    Le CEF ne sert à rien.
    Plutôt que de « surveiller » sans cesse ses moindres faits et gestes, ce qui est moins important au regard des incohérences du gouvernement actuel de la papauté, « Riposte catholique » ferait mieux de proposer une supplique au pape pour demander la suppression de la CEF.
    Ce serait une mesure de salut public.

    • Goupille

      Et comment ! Cela fait des années que je m’élève, quand je peux, contre ce « machin » toxique et soviétiforme.

      J’ai eu le privilège de voir de près la gestion de l’Eglise par Monsieur André Vingt-Trois, puisqu’il est venu sévir à Tours pendant quelques diaphanes mais sombres années. Totalitarisme narcissique.

      Delenda est CEF.
      Qui n’est rien.
      Qui ne dit rien.
      Qui ne sert à rien qu’à faire de la figuration dans la France maçonnique.

      Une supplique ! Une supplique !..

  7. sygiranus

    Il y a là une erreur de perspective dramatique ! L’Église n’est pas un marchand qui « propose » un objet, libre à l’acheteur de prendre ou pas en fonction de ses contraintes ou envies propres. Elle « expose » la Vérité comme Vérité absolue en dehors de laquelle le chemin vers Dieu est impossible et incite le pécheur à se libérer des liens qui l’empêche de se tourner vers Lui – tel est le vrai sens de la « liberté de conscience ».
    C’est parce que bien des évêques ont été des « chiens muets » – mais pas qu’eux ! – que la sécularisation a fait de si beaux progrès. A quand Vox clamens in deserto ! ?

  8. toto

    Comme les évêques allemands, les évêques français ne sont pas « inféodés  » à Rome. C’est à dire qu’il sont en état de schisme formel.
    Un cardinal de curie de l’Etat souverain du Vatican a le rang de ministre et c’est la moindre des choses qu’il soit bien reçu par les épiscopes gaulois, même s’il est en visite privée. C’est ce qu’on appelle « la courtoisie »
    C’est comique, les évêques se prennent une branlée par un cardinal de curie qui lui même s’en est pris une lors des voeux de François.

  9. mimi

    Depuis 30 ans,trop souvent, la plupart de nos évêques nous ont fait honte…
    Trop souvent, la plupart ils se sont tu…
    Trop souvent, ils n’ont pas su ou voulu répondre quand on leur écrivait sur ce qu’on faisait comme bénévolat au service de l’Eglise, tout en écrivant d’une façon courtoise.
    Trop souvent, on a eu des silences sur ce qu’on leur rapportait.
    Bref, dans mon cas particulier, malheureusement, les évêques où je réside sont curieusement « absents ».
    Mais on sait qu’il y a quand même une bonne dizaine de prélats en France dont on peut être fiers. On comprend qu’ils ne peuvent se mettre en porte-à-faux avec les autres frontalement.
    Oui la France est bien malade, le manque de foi a de terribles conséquences dans nos vies, par l’absence de nos évêques sur tous les fronts.

  10. Philou

    La CEF n’est qu’une officine d’évêques affiliés à la franc-maçonnerie et au parti socialiste. Ils n’ont qu’un rapport lointain avec l’Eglise de Jésus-Christ. Ce rapport d’ailleurs est une imposture intellectuelle, spirituelle, morale, culturelle.
    En aucune façon ces évêques ne représentent les catholiques de France, et ceux-ci ne devraient pas les laisser parler en leur nom.

  11. Gilberte

    difficile, l’amour du prochain, l’unité des chrétiens, il est vrai qu’on nous dit que l’on est sauvé par la grâce, pas des souci à se faire

  12. Thècle

    Il faut lire le livre du Cardinal Sarah, c’est une bouffée d’air pur dans l’Eglise.
    Il est très exigeant sur la formation des prêtres et leur vie spirituelle……Son livre recèle beaucoup de trésors pour l’Eglise.
    Evidemment pas étonnant que ça ne plaise pas à tout le monde !!
    Reste à savoir, étant à la tête de la Congrégation pour le Culte Divin et la discipline des Sacrement, quelles seraient ses réactions au cas où la doctrine de l’Eglise devrait être égratignée à la suite du Synode…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *