legrez

Témoignages de conversions dans la cathédrale d’Albi

Download PDF

Depuis mi-juillet 2013 jusqu’à fin septembre, les fidèle du diocèse d’Albi, ainsi que les touristes, peuvent voir dans la cathédrale Sainte-Cécile, au début du déambulatoire entourant le grand chœur, des “bancs sonores”. Cette initiative permet de découvrir des témoignages de croyants sous la forme de clips video. L’accès à ces “bancs sonores” est gratuit. Cette production est réalisée par Paul de Larminat avec la collaboration de Martine Loriau. La soirée de lancement s’est déroulée le 13 juillet en présence de Mgr Jean Legrez et du père Paul de Cassagnac.

Dans un premier temps, une prestation musicale ‘colorée’ fut donnée à l’orgue par Frédéric Deschamps. Le comédien Michael Lonsdale parle de son enfance. Sa recherche et des rencontres vont le mener à la foi. Il reçoit le baptême à 22 ans. Plus tard, la maladie de sa mère et l’expérience du désespoir l’ont amené à cheminer beaucoup plus en profondeur et à une rencontre vitale de Dieu.

La journaliste Mémona Hintermann grandit entre un père musulman et une mère catholique. Désireuse de vivre plus de justice, elle explique que la peur est un ennemi redoutable et combien la foi permet d’effriter la peur : “J’aimerais être vraiment chrétienne, j’espère pouvoir le devenir vraiment.”

Jean-Marc Potdevin, business angel, raconte ce qui l’a poussé à partir sur le chemin de Compostelle, et sa rencontre avec Dieu : “j’ai compris alors instantanément le sens de la vie.” “J’ai été recentré… Depuis, je me nourris de Jésus chaque jour”.

L’écrivain, Jean-Marie-Élie Setdon, témoigne avec finesse et humour de son parcours d’ex-rabbin orthodoxe voire intégriste converti à la religion catholique.

Mgr Legrez, commentant ces témoignages, les qualifiait de bouleversants :

“ces personnes très différentes vivent une expérience de Dieu. Ces parcours montrent que nous sommes appelés à cette vie d’union à Dieu, nous avons été créés pour cette relation”.Ces parcours montrent que nous sommes appelés à cette vie d’union à Dieu, nous avons été créés pour cette relation”.

5 comments

  1. soleily

    Quelle belle initiative! Je sais l’impact que peuvent avoir de tels témoignages auprès d’adolescents! Merci à Paul de Larminat à Martine Loriau et à . Mgr Jean Legrez et bien sûr à tous ceux qui ont témoigné.

  2. Loco

    Quelle belle initiative !
    Quel accueil pour le passant ou même l’habitué de Dieu, que le témoignage sincère de ses frères en Dieu !
    Je suppose que ces bancs sont discrets et que seule une oreille ouverte peut les entendre .

  3. René-Pierre Cogné

    Encore une fois merci à Mgr Legrez
    que les diocèses de France reprennent les initiatives anciennes et toujours bénéfiques : procession, pélérinage, retraite de mission….tout ce qui a marqué tant d’hommes et de femmes en France pendant les années de guerre et après.
    N’ayons pas peur de reprendre les dévotions de nos anciens

  4. Simple colombe

    Excellente initiative !
    La seule remarque (constructive) que je voudrais ajouter est qu’il me semble souhaitable d’élargir l’éventail des personnes qui témoignent de leur conversion.
    D’une part, je connais quelques personnes souvent sollicitées à ce sujet qui semblent vivre ces témoignages avec une certaine autosatisfaction, où leur ego semble trop s’investir (comme il peut s’investir plus ou moins consciemment dans toute bonne œuvre où l’on chercherait à se regarder avec complaisance). Oublions-les un peu !
    D’autre part, grâce à Dieu, des centaines de personnes en France vivent des conversions remarquables qui bouleversent leur vie de fond en comble, et souvent, se paient au prix de l’incompréhension, voire des menaces de leurs ex-coreligionnaires ou proches. Pourquoi donc interroger si souvent les mêmes ?
    Enfin, ne négligeons pas la conversion des personnes simples et ordinaires, que le Seigneur a libérées de l’alcool, de la drogue, de la pornographie, de la dépression, de la dureté de cœur, de l’emprise d’une secte ou de tel ou tel vice. Qu’il ne soit pas nécessaire d’être avocat, journaliste, danseur, chanteur, comédien, banquier ou cinéaste pour être pris en considération ! Ce serait « faire acception des personnes ».
    Croit-on que le milieu populaire soit plus ouvert à l’Evangile que ces milieux notoirement christianophobes ? Il a lui aussi ses résistances et les convertis rament là aussi héroïquement à contre-courant.
    L’idéal serait finalement que chacun puisse témoigner en vérité de ce que la grâce du Christ a changé dans sa vie, afin que le corps du Christ soit édifié. Encore faut-il préalablement que la rencontre avec le Seigneur Jésus se fasse et qu’Il soit reçu dans la Foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *