Mathieu

« Tous les éléments ont donné le sentiment qu’il s’était réveillé »

Download PDF

Monseigneur Jean-Paul Mathieu, évêque de Saint-Dié, répond à Vosges-matin :

Comment abordez-vous ces fêtes de Pâques ?

« Pâques, c’est l’espérance et cette année s’inscrit encore plus dans ce message. On ne peut évoquer Pâques qu’en se situant par rapport aux événements qui touchent les fondements de notre vie. »

Comment avez-vous vécu ces attentats ?

« Les attentats bouleversent beaucoup de monde car c’est assez incroyable. C’est une violence contre l’humanité. Ce sont des gens, des vies prises au hasard par des individus guidés par l’envie de faire mal, de faire violence et d’affirmer on ne sait pas quoi à travers ces actes insensés. Ils se réclament d’une idéologie et de visions qui n’ont de religion que le nom. C’est assez troublant. De nombreux pays sont touchés, la France, maintenant la Belgique après la Côte d’Ivoire et d’autres. Nous en parlons avec les paroissiens mais aussi les prêtres ivoiriens des Vosges. On connaît tous des gens impliqués directement ou indirectement. Paradoxalement, cela renforce des liens de solidarité, de fraternité. On les voit s’exprimer en réaction. Il y a quelque chose dans ces actions qui heurtent notre sensibilité d’hommes et de femmes. »

Comment le message de Pâques peut-il s’inscrire dans ce contexte ?

« Les fêtes de Pâques sont un moment considérable pour les chrétiens. Un espoir autour d’un instant simple où des personnes ont voulu donner une sépulture à un corps. Celui-ci n’était plus là et tous les éléments ont donné le sentiment qu’il s’était réveillé. C’est la résurrection. C’est un message d’espoir donne force et conviction, encore aujourd’hui. Après un moment d’une violence inouïe comme on vient encore de vivre, il y a un lendemain. Il y a une possibilité, malgré la douleur, malgré les difficultés de la vie personnelles et de la société, malgré la crise que l’on connaît jusque dans notre région, de rebondir. C’est une réponse à tous ceux qui pourraient se sentir désorienté et à ceux qui s’embarquent derrière une idéologie perverse. »

A qui s’adresse ce message ?

« A tous. Beaucoup de gens qui pratiquent l’Islam rappellent dès qu’ils le peuvent que les actes de ceux qui se revendiquent de cette religion ne leur ressemblent pas. C’est la base pour reconstituer une vie de société sur le respect des uns et des autres. La laïcité est un élément important si on s’appuie sur ce qu’elle doit être : un moyen de vivre ensemble, un véritable espoir qui doit encourager les communautés à se parler, à échanger, à accepter ce qu’est l’autre et ses différences, à associer ce que l’on croit et ce que l’on ne croit pas. Il y a encore beaucoup à faire. […] »

6 comments

  1. Oscar 48

    La Pâque,c’est Dieu qui se donne la mort pour nous faire acquérir la Grâce qui est le principe spirituel de la sanctification sans laquelle, nul ne peut voir Dieu (Hébreux 12, 14).
    La Pâque, fête chrétienne et catholique, en dépit des coincidences, laisse entrevoir des perspectives eschatologiques certaines et n’a, finalement, rien à avoir avec des faits divers.

  2. Le Wac

    Drôle d’Evèque.

    La laïcité est bien une Religion, d’après les mots de l’ancien ministre Vincent Peillon. Je ne suis pas prêtre et pourtant je sais bien, comme la plupart de mes proches, que la laïcité a des racines 100% Maçonniques et anti-cléricales. Alors la laïcité est elle « un véritable espoir »??? Certainement pas, c’est l’oeuvre de Lucifer, divinité de la Maçonnerie.

    D’autre part, « -le corps de Jesus- n’était plus là et tous les éléments ont donné le sentiment qu’il s’était réveillé. »… Pardon???? Pourquoi employer ce mot qui présuppose que Jésus était endormi? Pourquoi ne pas simplement avoir dit ressuscité?

  3. toto

    « Celui-ci n’était plus là et tous les éléments ont donné le sentiment qu’il s’était réveillé. » Oui, vous avez bien choisi le titre de votre note. « Donné le sentiment » Il y a des centaines et des centaines de témoins de la Résurrection et un épiscope du XXIe siècle trouve moyen de dire que l’événement à « donné le sentiment ». Encore un qui croit que la « résurrection » a été « inventée » par les apôtres et disciples, pour ne pas déprimer. La Résurrection n’est plus un fait historique indubitable, c’est un « sentiment ». Cet évêque me donne le « sentiment » de ne pas croire à la Résurrection comme fait historique. Il n’a peut être jamais entendu parler des femmes au tombeau, des disciples d’Emmaüs, des Apôtres au Cénacle? Il croit peut être au Coran qui dit que Jésus n’a pas été crucifié, mais un autre à sa place, ce qui expliquerait sa « résurrection »?

    • Entièrement d’accord avec vous toto. Comme vous l’écrivez les premiers chrétiens, pour ne pas déprimer, se sont raconté que Jésus était ressuscité. Les apôtres, les évangélistes étaient de doux rêveurs pour certains, pour d’autres, des escrocs. Charmante opinion.

      La laïcité, c’est le fait d’être un laïc. C’est le fait que l’on ne peut enseigner un dogme de foi. Mais la laïcité n’interdit pas de professer une foi, pourvu que cette foi ne bafoue pas l’ordre public. Elle n’est pas la neutralité à l’égard des religions dont elle suppose au contraire qu’elles soient jugées par la raison.

      Je compatis avec le clergé et les fidèles des Vosges.

  4. Bernard Pellabeuf

    Je ne peux souscrire à cette phrase concernant la résurrection : « tous les éléments ont donné le sentiment qu’il s’était réveillé. »
    La résurrection est un fait objectif. Les témoins ont mangé avec le Ressuscité.
    Abbé Bernard Pellabeuf

  5. Les attentats bouleversent beaucoup de monde car c’est assez incroyable. Mgr Mathieu n’a donc jamais lu le coran. Il constate que les musulmans n’ont pas tous le même avis. Oui, ceux qui prônent la paix sont de mauvais musulmans, ceux qui prêchent la guerre sont de bons musulmans, selon les textes de l’Islam. Ce n’est pas en donnant en exemple les mauvais musulmans que la guerre cessera, c’est en discutant pour montrer que l’islam est une imposture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *