photo-cyrill-bignault

« Tout est lié » : écologie, économie, production, travail, éthique, sens de la vie

Download PDF

Aujourd’hui à 11h, Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, proposait une conférence de presse à la Maison diocésaine de Dijon. L’archevêque de Dijon a pu présenter aux journalistes ce document, première encyclique entièrement écrite par le pape François depuis son arrivée sur le siège de saint Pierre en mars 2013. Mgr Minnerath a rappelé que, si l’Eglise avait abordé ces questions d’écologie depuis bien longtemps, c’était la première fois qu’un document de cette importance était entièrement consacré à ce thème. Cela explique ainsi l’attente autour de ce texte, des chrétiens bien sûr mais aussi des organisations comme les Nations Unies (ONU).

Dans son encyclique, le pape François rappelle que « tout est lié » : l’écologie, l’économie, la production, le travail, l’éthique, le sens de la vie. Il propose donc une « écologie intégrale ».

L’archevêque a exposé brièvement les principaux axes choisis par le pape dans ses six parties, très structurées. Si le Saint-Père consacre une partie de son travail à faire le constat des problèmes actuels liés à l’écologie (réchauffement climatique, destruction de la faune et de la flore…), et à en déplorer les conséquences (ce sont les pauvres qui subissent de plein fouet la dégradation de l’environnement), il propose également des solutions, en encourageant chacun à adopter une « culture de l’écologie », altruiste, pour éviter le gaspillage et la consommation irresponsable.

« Le pape François nous invite tous – le monde politique, le monde économique mais aussi chaque personne – à vivre plus spirituellement et plus sobrement ». « Cela apportera plus de fraternité et d’échanges. Il faut sortir de notre manière individualiste de vivre. Car tout ce qui est à notre disposition est limité. Notre façon de consommer n’est plus à l’ordre du jour ».

Parfois alarmiste, le pape François n’hésite pas, dans un style limpide, à exiger un éveil rapide des consciences avant qu’il ne soit trop tard. L’archevêque de Dijon a conclu son intervention en se réjouissant de la publication de cette encyclique :

« C’est bien de donner un élan de réflexion à l’humanité entière. Ce texte est évidemment adressé à tous, car nous sommes tous dans le même bain ! ».

2 comments

  1. toto

    « « C’est bien de donner un élan de réflexion à l’humanité entière. Ce texte est évidemment adressé à tous, car nous sommes tous dans le même bain ! ». »
    Pour pouvoir réfléchir, il faut que l’on dispose de véritables informations et pas de mythes sauce GIEC ou Club de Rome. Les véritables problèmes: pollution des eaux par les médicaments et hormones, pollution des terres par les pesticides et engrais chimiques, économies occidentales basées sur le gaspillage de façon délibérée par les mêmes qui demandent aux peuples de ne pas gaspiller etc…ne sont jamais pris aux sérieux.
    Malgré quelques bonnes parties (pro-vie) cette encyclique va accélérer notre servage au gouvernement Mondial et à la religion Universelle.

  2. Pauvre pécheur que je suis

    Que dire de plus ! Cela appartient à chacun de nous et de rappeler au monde le sens et notre responsabilité à l’égard de notre jardin sans amoindrir notre foi au Christ ressuscité + + +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *