musulmans-police

Tribune – Islamisation, le ver est dans le fruit

Download PDF

Dernièrement, dans une note confidentielle (mais diffusée par tous les médias), la Préfecture de police faisait part de son inquiétude face au nombre croissant de radicalisations et de manifestations religieuses de la part de policiers musulmans au sein de ses services. La note concluait en affirmant que cette radicalisation ne concernait pas les cadres. Nous voilà rassurés !

 

Le constat est sans aucun doute le même dans l’armée et les entreprises de services publics comme la SNCF, la RATP, La Poste, l’administration pénitentiaire, ou les aéroports. Pour l’instant la situation reste anecdotique : un chauffeur de bus refuse de s’asseoir sur le siège occupé précédemment par une femme machiniste. Ou alors un policier musulman patrouille dans les rues de Saint-Denis et croise une femme affublée d’une burqa. Il choisit de ne pas verbaliser par solidarité ethnique et religieuse ou par crainte des représailles de la famille de la contrevenante.

 

Mais qu’en sera-t-il lorsqu’un jour, les musulmans seront majoritaires dans les entreprises de service ? Et ce jour n’est peut-être pas si éloigné. Comme on le sait, le taux de natalité dans les familles musulmanes est nettement plus important que dans les familles françaises de souche. Par conséquent de plus en plus de jeunes musulmans se retrouvent sur le marché du travail. Et ce sont les entreprises d’État et de services qui leur offrent le plus facilement du travail. Alors, les conséquences ne manqueront pas de se faire sentir. Durant le mois du Ramadan, il faudra s’attendre à une France qui tournera au ralenti. C’est d’ailleurs déjà le cas dans certaines entreprises. Beaucoup plus grave, il suffira d’un ordre de grève venu de l’étranger pour que la France soit paralysée avec, parallèlement, une insurrection dans la police et l’armée. Alors, la France sera privée de transport, d’électricité, de gaz et de communication. Les aéroports seront fermés, la police et l’armée ne bougeront pas de leurs casernes et les gardiens de prisons ouvriront les portes aux délinquants. Dans cette hypothèse (certes un peu apocalyptique), comment réagira la grande masse des musulmans qu’on nomme musulmans modérés ? Lors des derniers attentats en France et en Belgique, a-t-on vu des manifestations spontanées de musulmans modérés pour condamner cette barbarie ?

 

Au contraire, le devoir d’hospitalité envers tout musulman, même s’il s’agit de terroristes, a fonctionné à plein. Pire, dans les banlieues à majorité musulmane, les terroristes ont été traités comme des héros. Un député belge affirme même qu’on a dansé dans certains lieux à l’annonce des attentats. Un jour viendra où l’ensemble de la communauté musulmane aura à choisir entre le soutien à une République démocratique ou la soumission à des lois religieuses dignes d’une dictature… J’ai bien peur que le choix ne soit le même que celui du policier de Saint-Denis…

 

Marcel Comtesse

 

Source Les 4 hebdo

Abonnez-vous et recevez les 4 premiers numéros gratuitement

 

La ligne éditoriale de Riposte catholique cherche à sortir de la « langue de buis », peu propice à la recherche de la vérité.  C’est pourquoi nous publions volontiers des tribunes libres. Nous précisons cependant que ces tribunes publiées sur Riposte Catholique n’engagent que leurs auteurs. Nous les proposons à nos lecteurs en tant que contributions au débat et à la réflexion. La Rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *