parolesnonblanches-d49a8

Tribune – Réunion raciste à l’université Paris VIII – Saint-Denis

Download PDF

Du 11 au 15 avril, en marge de la contestation de la loi Travail – contestation qui s’apparente de plus en plus à un bouillon de « culture » de toutes les tendances de l’extrême gauche –, a été organisée à l’université Paris VIII – SaintDenis une manifestation intitulée « Paroles non blanches ».

 

Le tract annonçant l’événement commençait ainsi : « Déjà 4 semaines de mobilisation contre la loi travail, et force est de constater que les questions de la race et du racisme sont terriblement absentes des débats. »

Cette manifestation était organisée par le « groupe de réflexion non-mixité racisée ». Je ne suis pas très familier du militantisme d’extrême-gauche, mais, si j’ai bien compris, les « groupes non-mixité » sont une invention relativement récente des extrémistes postmodernes, où les « minorités » interdisent l’accès à leurs réunions aux « dominants » pour pouvoir débattre en paix. En l’occurrence, un « groupe non-mixité racisée » (!), c’est un groupe où les Blancs sont interdits. C’est-à-dire que, dans une université française, sous tutelle étatique, non seulement on peut organiser des réunions politiques sous l’élégant maquillage du séminaire de recherche, mais on peut les interdire à certaines races.

 

Je n’ose même pas imaginer le scandale que ça aurait été si un séminaire de recherche avait été interdit aux Noirs dans la même université. Ce scandale aurait été parfaitement légitime. Il est insensé de faire de la race un argument de qualité académique. À ma connaissance, il n’a jamais été sérieusement prouvé que les races avaient un impact déterminant sur les capacités intellectuelles et, en tout cas, les grandes universités de la planète connaissent toutes de brillants universitaires appartenant à toutes les races. Interrogée sur ce scandale, Mme Vallaud-Belkacem a déclaré à l’Assemblée : « Ces initiatives confortent une vision racisée et raciste de la société qui n’est pas la nôtre. » Pour autant, aucune sanction contre les organisateurs ou contre les dirigeants de l’université n’a été, que je sache, demandée. « Mieux » : certains députés PS se sont réjouis que Paris VIII aille ainsi contre « l’idéologie dominante ». Voilà exactement comment la gauche « de gouvernement » se désolidarise de l’ultra-gauche violente, antisémite, raciste : elle dit que ce n’est pas sa vision, mais elle n’en déduit rien. Le racisme ne peut être que de droite et jamais de gauche ou anti-Blancs, c’est bien connu !

Jean Rouxel

 

Source Les 4 Vérités Hebdo

Abonnez-vous et recevez les 4 premiers numéros gratuitement