eguren

Un archevêque péruvien s’élève contre la banalisation de « l’avortement thérapeutique »

Download PDF

L’archevêque Jose Antonio Eguren de Piura, qui est président de la commission Enfance, Famille et Défense de la Vie de la conférence épiscopale péruvienne, a critiqué la parution, promulguée par le ministre de la Santé, Midori de Habich, d’un « Guide technique de l’avortement thérapeutique », estimant que cela ouvrait les portes à cette pratique. L’avortement thérapeutique est un délit « non puni », au Pérou, ce qui signifie seulement que celui qui le pratique n’encourt pas de peine de prison, mais le ministère présente l’acte comme un « droit des femmes ». L’archevêque s’est adressé au président péruvien Ollanta Humala, lui signalant qu’alors que celui-ci célébrait son anniversaire, il laissait se banaliser une pratique qui empêcherait des enfants de jamais célébrer un seul anniversaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *