La Vigile pascale au soleil levant

Download PDF

Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans, a fait le choix de célébrer la Vigile Pascale dimanche matin à 4 h 30 dans sa cathédrale. Seules quelques abbayes proposent encore cet horaire trés matinal. Ouest France explique :

● Une tradition

Dès le IVè siècle, les Pères de l’Eglise célébraient la Vigile Pascale avant le chant du coq. En effet, cette célébration qui manifeste la résurrection du Christ nous invite à passer des ténèbres à la lumière, de la nuit au jour, de la mort à la vie. En un mot, de ressusciter avec le Christ. C’est pourquoi, de manière traditionnelle, les baptêmes d’adultes ont toujours eu lieu durant cette fête principale. Saint Augustin en parlait déjà comme « de la mère de toutes les veillées ».

● Soleil levant

Renouer avec cette tradition antique permet aussi de vivre au rythme de la création, de mettre en avant le tempo de la nature. Nous entrons dans la Vigile pendant la nuit et nous ressortons quand le soleil se lève. Les premiers chrétiens ont toujours vu dans le symbole du soleil levant, la manifestation du Christ ressuscité. C’est d’ailleurs pour cela que le coq orne souvent le haut de nos clochers : il est le premier à chanter le soleil levant, le Christ ressuscité !

● Au chant du coq

A l’heure où nous cherchons du sens à nos vies et où nous avons le désir de redécouvrir le message de la création et de la nature, Mgr Le Saux a donc voulu proposer cette « Vigile au chant du coq » à tous les diocésains qui le désirent.

● Quitter les Ténèbres

La Vigile Pascale se vit aussi au travers de cette expérience charnelle du passage de la nuit au jour. Une manière de signifier à nos contemporains que nul n’est à jamais prisonnier de ses ténèbres intérieures.