Capture d’écran 2016-07-25 à 22.37.38

Vous reprendrez bien un peu de migrants ?

Download PDF

Le Père Carlos Caetano, Directeur du Service National de la Pastorale des Migrants et des Personnes Itinérantes, apporte son commentaire sur la déclaration du Conseil Permanent en amont des élections de 2017. Sur le thème, « nous sommes tous des migrants en marche vers Dieu »…

2017, année électorale – Les migrants from tv.catholique.fr on Vimeo.

14 comments

  1. montecristo

    Il est manifeste que nos prélats n’ont pas entendu les appels de détresse des représentants de tous bords des Chrétiens d’Orient !
    C’est malheureux à dire mais, Rome mériterait de tomber sous la domination islamique !

  2. Effectivement et la culture de la rencontre s’enrichit de jour en jour…..
    On en arrive à fermer les églises par crainte des attentats .
    Cet irresponsable ferait mieux de se taire

  3. Quand l’Italie a ouvert ses frontières en 1944 aux réfugiés juifs hongrois fuyant les persécutions nationales-socialistes, ces réfugiés étaient d’authentiques réfugiés: des femmes jeunes et vieilles, des enfants, des malades, des handicapés, des hommes de tous les âges, ou plutôt des homme ou trop jeunes ou trop vieux pour être enrôlés dans une armée, car les hommes entre 18 et 35 ans étaient à l’armée.

    Le taux statistique de délinquance et de criminalité sont restés stables en Italie à cette époque du fait de ces réfugiés. Il n’y a pas eu d’augmentation effarante de la criminalité.

    Ici et maintenant nous avons à faire à des réfugiés à 80 % masculins tous en âge de porter les armes. Et notre clergé nous tient un discours stéréotypé sur les « réfugiés » sans aucune analyse sérieuse des faits. Sur l’origine des faits, sur le droit de l’Europe à rester elle-même sans être, elle uniquement, constamment culpabilisée par des reproches injustes qui visent à sa destruction. De plus le pape François n’est pas européen et c’est un peu difficile à admettre qu’un étranger vienne dicter sa politique arbitraire à des pays qui ne sont pas les siens.

    Ce manque de sérieux et cette injustice éloigneront le peuple de l’Église et ceux qui tiennent ces discours portent une lourde responsabilité devant Dieu et devant les hommes.

  4. Sami

    Encore un peu de migrants… Nous en sommes friands.
    Qu’ils viennent nous hacher menu comme chair à pâtée, c’est ce que nous réclamons.
    Ce qui est arrivé aux chrétiens d’Orient, les chrétiens d’Occident l’ont déjà oublié et pour leurs futurs bouchers, ils réclament des mosquées , des centre de sport et surtout du dialogue …..
    Entrez donc les migrants, chez nous vous êtes chez vous. Chez nous, faites comme chez vous, éradiquez-nous . Nous brûlons de sensations fortes. Nous adorons votre Allah et votre Hallal, c’est tellement exotique . Il nous faut un peu de couleurs , de souks et d’égorgement. Nous n’aurons plus besoin d’aller chez vous pour nous faire décapiter, cela sera fait à domicile. Le bonheur! Et quelle économie ! Quelle écologie aussi!
    Le

  5. Le Jourdain

    Et si on demandait à nos Evêques d’attaquer le Coran en justice devant un tribunal international car incitant à la haine et au meurtre.

    Qu’ils mettent leurs connaissances théologiques pour attaquer toute religion qui ne reconnaît pas le Fils de Dieu et son Père plutôt que vouloir utiliser l’Evangile pour faire de la politique.

    Jamais le Seigneur nous a donné l’ordre d’accueillir toute invasion au nom de la charité.

    On doit aimer son prochain comme soi même, et au pharisien qui l’interrogeait à ce sujet il lui a raconté l’histoire du bon samaritain, en lui posant la question sous une forme qui nous rend libre dans notre charité

    Qui est le prochain de l’homme tombé aux mains du brigand ?

    Il n’a pas posé la question sous la forme directive :  » Qui est ton prochain ?  »

    Méditez méditez vous les pasteurs de L »Eglise !!

  6. Jéhu

    Faire face aux urgences humanitaires, aider, nourrir, sauver, réconforter, cela s’appelle aussi Charité.
    Et il faut le faire! Sans se poser de question…sauf:
    Attention, si nous mettons en place les conditions d’une guerre civile dans 20-30 ans, cela peut s’appeler fausse charité, inconséquence, goût de plaire au monde et non discernement…

  7. Robett

    On a eu ds le passé, « les idiots utiles »; nous avons maintenant le clergé inutile.
    Comme on dit aujourd’hui, keskidi pour Saint Étienne du Rouvray ?, Ha oui, pas d’ amalgames.

  8. fg

    Les migrants de la Bible étaient les hébreux, peuple protégé par Dieu, qui ont exterminé les tribus païennes: si l’Europe est la terre promise pour ces migrants, je ne donne pas cher de notre peau.
    Entendre de la bouche d’un prêtre que l’attitude peu accueillante d’un tel ou un tel serait suffisante pour faire disparaître la Foi de ces migrants -de quelle Foi parle t’il ? – me laisse sans voix.

    • Le Hébreux ont exterminé certains peuples sur ordre de Dieu, Maître de la vie et de la mort, seul et exclusif maître de la vie et de la mort. C’est un récit historique. Aujourd’hui aucun peuple n’est dirigé directement par Dieu.

      À l’époque Dieu s’était constitué un peuple qu’Il dirigeait. C’est du passé tout ça ! Du passé. Celui que se prendrait pour Josué ou l’un de ses officiers ou l’un de ses hommes en 2016 serait un fou.

  9. Sami

    Pas grave ! nous avons une idole commune autour de laquelle faire « bloc » comme à la Mecque.
    « Hollande reçoit demain tous les cultes » ( sic dixit )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *