20_weeks-240x303

Cette femme a fait supprimer ses deux bébés

Download PDF

Elle était enceinte de 20 semaines. Elle avait déjà des filles. Elle attendait des jumeaux. Des jumelles, en fait, et elle ne voulait pas d’autre petite fille. Alors elle a demandé – et obtenu – un avortement à 20 semaines. Parce qu’elle attendait deux bébés, sa grossesse était très visible. Voici la photo qui, en une semaine, a fait le tour de la Toile :

 

L’image était tellement choquante que beaucoup ont crié au « hoax », à la manipulation.

Hélas, non. Kelly Clinger, une femme américaine, chanteuse – elle chantait jadis dans le chœur de Britney Spears – l’a vue s’approcher de la clinique Women’s Center d’Orlando, Floride, le jour réservé aux avortements tardifs. Kelly Clinger va y prier régulièrement. C’est un endroit qu’elle connaît bien : c’est là qu’elle avait elle-même, il y a douze ans, subi un avortement bien plus précoce, mais aussi traumatisant ; c’est là qu’elle revient pour dire sa souffrance aux femmes qui s’apprêtent à faire la même erreur. Kelly Clinger s’est convertie après avoir tout vécu : la dureté de l’industrie de la musique populaire, un divorce, la toxicomanie…

Elle atteste que cette jeune femme enceinte de jumelles est restée fermée à tous les appels des volontaires qui priaient près de la clinique, appels accompagnés d’offres d’aide concrète. Elle a tout simplement répondu qu’elle ne voulait plus de filles et qu’elle n’avait aucune compassion pour les filles qu’elle portait. Son avortement a duré deux jours ; elle a accouché de ses enfants morts dans les toilettes.

La condamner ? Certes non : il faut implorer l’infinie miséricorde de Dieu. Car c’est cette mère qui risque de souffrir le plus, un jour, de cette décision mortelle, peut-être au point de se croire impardonnable.

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner 

 © leblogdejeannesmits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *