L-editrice-Christine-Pedotti-se-cache-derriere-le-pseudonyme-de-Pietro-de-Paoli_article

Christine Pedotti : le bon chrétien ne va pas à la messe, il accueille les immigrés

Download PDF

Témoignage chrétien nous avait habitué à des articles où le tragique le disputait au comique, le burlesque à la stupidité, l’ignorance au cocasse, la bêtise au mensonge. Sous la direction de Christine Pedotti, le média « chrétien démocratique et fraternel » poursuit sa descente aux enfers.

Le dernier sujet « d’indignâââtion » de Christine Pedotti n’est pas l’ordination des femmes, c’est la messe. A quoi donc cela sert-il d’y aller, si des femmes ne peuvent pas officier comme dans une réunion Tupperware ? Et de brandir un sondage qui doit mettre fin à toutes les discussions : une majorité de catholiques dits pratiquants a pour premiers sujets d’inquiétudes l’immigration et l’insécurité. Les criminels ! Les fous ! Les insensés ! Ils préfèrent aller à la messe, ces bourgeois, plutôt que de s’occuper de ceux-là mêmes qui mettent notre pays en coupe réglée !

Un terrible sondage post-électoral met au premier rang des préoccupations des catholiques pratiquants l’émigration et l’insécurité. On a envie de demander : pratiquant de quoi ?

Pratiquant des rites, du culte, sûrement. Pratiquant de la fraternité ? L’évêque d’Arras évoquant les récentes élections conclut par ces mots : « Le véritable service du frère n’appauvrit pas. Il ajoute toujours un surcroît d’humanité. Nous en avons bien besoin. »

Il y a plus d’un an, Témoignage chrétien lançait le manifeste « Tu es le gardien de ton frère ». La pratique de la fraternité et de l’hospitalité est plus que jamais d’une brûlante actualité. C’est là que les chrétiens ont à montrer leur véritable identité et à être de véritables « pratiquants ».

Source : Témoignage chrétien

On peut légitimement se demander dans quel monde vit Christine Pedotti. Sans doute n’a-t-elle pas eu à souffrir les vols, les agressions, le chômage, l’appauvrissement, le déracinement, la misère qu’engendrent nécessairement, pour les « accueillants » une immigration de masse. L’Eglise catholique et le magistère des Papes ne s’y sont pas trompés, d’ailleurs. Ils ont toujours fustigé les logiques économiques qui poussent aux déplacements de population, ils ont exigé des immigrés qu’ils respectent les lois des pays, ils ont toujours promu le droit des peuples à vivre dans leur pays d’origine.

Alors, face aux défis de l’immigration, pourquoi aller à la messe ? On peut rappeler à Christine Pedotti qu’on va à la messe non pas pour chanter des jolies choses quand on a le temps, mais parce que c’est un devoir de justice, le premier qui soit. Rendre un culte à Dieu, c’est lui rendre justice parce que c’est rendre ce que nous devons à notre Créateur.

Christine Pedotti  questionne les répondants du sondage : « pratiquant de quoi ? » Qu’on me permette de lui poser la question en retour : « Catholique ? En quoi ? »

3 comments

  1. c

    Ben voyons, Le bon chrétien va d’abord à la messe et tente ensuite de suppléer l’indigence ou la politique cynique des hommes de gouvernement qui font tout pour que le chaos s’installe dans les terres de Chrétienté, le bon chrétien si nécessaire prend les armes pour défendre les siens avec les autres. Le bon chrétien n’a pas besoin d’une dame Pedotti pour savoir ce qu’il a à faire, le bon chrétien agit en acte et pas en parole, le bon chrétien conseille à Mme Pedotti (et à ses amis) d’ouvrir d’abord leur maison aux migrants qui sont près de chez elle avant de donner des leçons de chrétienté aux autres.
    Le bon chrétien se rappelle que le 1er commandement est d’abord celui d’adorer Dieu seul
    1 Tu adoreras Dieu seul et tu l’aimeras plus que tout.
    2 Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect.
    3 Tu sanctifieras le jour du Seigneur.
    4 Tu honoreras ton père et ta mère.

  2. gerard

    LE scandale c’est les pays riches versant des subventions aux pays pauvres,pas suffisante et pas contrôlé et celles ci tombe dans des poches profondes pour quelles que nantis et le petit peuple immigre,alors a qui la faute?La messe du Dimanche nous offre la possibilité de prier Dieu pour la partage équitable entre tout les pays et la bonne volonté entre les hommes .Je laisse les élucubrations de Mad C.Pedotti pour ce quelles sont,elle oublie que sur terre nous ne faisons que passer.

  3. Madame Christine Pedotti pose un réel problème.
    Les chrétiens (dont moi) vivent une réelle schizophrénie : « César et le Christ » :
    Par la Démocratie, « je » suis une fraction de César,
    et par ailleurs disciple du Christ.
    Le Christ me dit « Accueille le pauvre » ;
    César me souffle ‘Ne te rends pas complice de l’invasion (excusez la simplification) au détriment de ton Prochain (i.e. immédiat).
    J’ai été vingt ans abonné à TC et nous fûmes ombreux à l’avoir quitté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *