hollande-manif-tous-gay-mariage-1528254-jpg_1411332 - copie

Des jeunes catholiques raflés par la police, libérés grâce à l’intervention de Me Triomphe

Download PDF

Dans mon émission d’hier au soir sur Radio Courtoisie, Me Jérôme Triomphe qui met tous ses talents au service de jeunes Français abusivement interpellés par la police du régime, annonçait cette information incroyable dans un État de droit : des jeunes catholiques interpellés en plein jour devant le Palais de Justice ! au seul motif qu’ils portaient des sweet-shirts arborant le logo de La Manif pour Tous… C’est inacceptable. L’hebdomadaire Le Point vient de mettre en ligne un article et une vidéo accablante pour les “forces de l’ordre” montrant leur déconfiture face à l’intervention de Me Triomphe et de deux des ses confrères. À voir et à faire circuler. On n’en restera pas là, me précisait Me Triomphe hier, et des plaintes seront déposées contre les fonctionnaires de police auteurs d’une telle procédure abusive, et contre ceux qui l’ont commandée. S’il le faut, il faudra remonter jusqu’au Préfet de Police de Paris et au ministre de l’Intérieur. Faites tourner !

Daniel Hamiche

Elle porte un maillot de LMPT : raflée en plein Paris ! (capture d'écran)

Elle porte un maillot de LMPT : raflée en plein Paris ! (capture d’écran)

« Je viens d’être appelé par une cliente qui se trouve dans votre panier à salade et qui m’a dit qu’elle avait été arrêtée pour rien. C’est un abus d’autorité. » Mercredi 29 mai, boulevard du Palais à Paris, Jérôme Triomphe, 38 ans, avocat, brandit le Code pénal devant les portes du tribunal de grande instance. Des policiers de la préfecture de police de Paris viennent d’interpeller plusieurs étudiantes venues soutenir des manifestants “anti-mariage pour tous” jugés en comparution immédiate devant la 23ème chambre correctionnelle. Motif de l’arrestation ? Selon l’avocat, c’est uniquement parce que les étudiantes portent un tee-shirt “anti-mariage pour tous”. Dans les faits, aucune image ne montre leur arrestation.

Retenue dans le fourgon de police stationné devant le palais de justice, l’une d’entre elles a eu l’idée d’appeler depuis son téléphone portable l’avocat. Jérôme Triomphe, qui filme la scène avec son iPhone, crie son indignation et menace de prison des fonctionnaires mi amusés, mi embarrassés. En effet, l’article 432-4 punit de sept ans d’emprisonnement toute personne dépositaire de l’autorité publique se rendant coupable lors de l’exercice de sa mission d’ordonner ou d’accomplir arbitrairement un acte attentatoire à la liberté individuelle.

« Je ne vous parle pas, je reçois des ordres, vous m’empêchez de faire mon travail », rétorque à l’avocat une jeune policière en uniforme. « Puis-je avoir le nom de la personne qui vous a donné l’ordre d’arrêter ces gens », interroge, vindicatif, Me Triomphe. Pas de réponse. Sous la pression de l’avocat, les étudiantes seront finalement relâchées et reconduites au métro par les forces de l’ordre. Cela constitue là encore, selon Me Triomphe, une infraction à la liberté d’aller et venir. « Cette vidéo illustre parfaitement les arrestations arbitraires qui se perpétuent depuis deux mois en marge des manifestations anti-mariage pour tous, affirme Me Jérôme Triomphe. Mais là, en relâchant immédiatement ces étudiantes, c’est la première fois qu’ils reconnaissent l’illégalité de ces interpellations. »

Déjà, le 27 mai, devant le lycée Buffon à Paris, pendant la visite du président de la République François Hollande, venu célébrer le 70e anniversaire du Conseil national de la Résistance, une cinquantaine de manifestants avaient été interpellés [93 selon mes sources], retenus dans des fourgons de police puis conduits au commissariat. De nombreux avocats avaient alors dénoncé des abus d’autorité ou des arrestations arbitraires. Me Grégoire Étrillard, l’avocat de plusieurs étudiants arrêtés devant le lycée Buffon, a depuis porté plainte et saisi le Défenseur des droits pour non-respect de la déontologie policière.

C’est aussi ce que va faire Me Triomphe pour sa cliente mercredi. « Ils ont osé effectuer ces arrestations devant le Palais de Justice, là où doit s’appliquer le droit », s’insurge l’avocat. « Tous les jours, nous sommes appelés par des gens qui sont arrêtés arbitrairement soit parce qu’ils portent des tee-shirts, soit parce qu’ils marquent leur opposition au mariage pour tous, et donc au gouvernement. Ce sont des arrestations politiques indignes du pays des droits de l’homme. On sent bien que des consignes sont données aux policiers », accuse l’avocat.

Contactée par Le Point.fr, la préfecture de police dément que « toute consigne orale ou écrite » ait été « donnée aux forces de l’ordre », tout en précisant que les cris, vociférations ou le tapage sont interdits sur la voie publique. Pour l’anecdote, quelques minutes après leur libération devant le palais de justice, les mêmes étudiantes ont été de nouveau interpellées à la sortie du métro par d’autres policiers [Gendarmerie selon mes sources].

 

 

Source : LePoint.fr

12 comments

  1. Toutain

    Etant une des personnes ayant été arrêtées dans la vidéo, je voulais vous préciser qu’il s’agissait bien de gendarme la deuxième fois. Ils ont contrôlé nos identités, puis avant de nous laisser partir nous ont précisé que l’accès à la Sainte Chapelle nous était interdit.

  2. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Deux journalistes du blogue Le Rouge et le Noir arbitrairement interpellés

  3. Lyle

    Merci à tous ces avocats qui montre beaucoup de courage, car nous sommes entrés dans le n’importe quoi, Maitre Triomphe défendez ces personnes qui en ont besoin, car cela ne va pas s’arrêter. Je vois que ce régime n’aime pas les gens bien.

  4. walter memel

    Bravo à Me Triomphe et au calme de ces dangereux et fanatiques délinquants : faudrait simplement toujours bien avoir sur soi les arguments de l’avocat pour s’en servir en cas de problème avec la police car on a pas forcément dans ces occasions un avocat sous la main : soyez tout de même prudent avec vos jugements sur les gendarmes en particulier ! Ils sont tiraillés de façon quotidienne entre des ordres absurdes et leur conscience sans pouvoir toutefois manifester leur désapprobation ! La réalité du terrain est difficile à gérer. Mais il faudra tout de même un jour que ça se décoince !

  5. Toutes les révolutions sanglantes commencent ainsi. La liberté des révolutionnaires, c’est seulement pour les révolutionnaires, et pas pour les gens honnêtes! C’est bien connu!
    Surtout ne cédons pas!

  6. Bruno

    Il faut bien sûr diffuser massivement la video si ce n’est pas déjà fait !
    Je trouve ces policiers particulièrement insolents et désinvoltes.
    Il est clair que Manuel Valls et son exécuteur des basses oeuvres, Bernard Boucault, le préfet de police politique de Paris, ont détourné de leurs missions la police Nationale et notre chère Gendarmerie pour la répression politique aveugle des opposants à la loi de Pierre Bergé.
    Il est évident que chaque jour les dérapages s’ajoutent aux dérapages, les bavures policières aux bavures policières, signe que le fruit est mûr et que la clique au pouvoir perd son sang-froid, panique, prête à tout et à mettre un jour proche le président de la République en situation de devoir se démettre pour avoir rompu le contrat social et mis à mal la paix civile.

  7. Pingback: Deux journalistes du blogue Le Rouge et le Noir arbitrairement interpellés | Francaisdefrance's Blog

  8. Maurice

    Ses faits démontrent que le pouvoir est aux abois devant notre détermination à ne pas accepter cette loi inique !
    Jamais nous ne remercierons assez les avocats qui défendent les manifestants et autres passants qui n’ont pour seul faute que de porter des vêtements qui ne plaise pas !
    Où allons nous si le fait de porter des vêtements qui ne plaisent pas est réprimé par des contrôles d’identités ou de garde à vue. N’est-ce pas les avant signes qu’une dictature est entrain de se mettre en place ?!
    Manuel Gaz n’accepte pas que le mot « résistance » soit employé, mais c’est le bon terme devant de tels actes ! Que serait devenu les personnes arrêtés si des avocats n’avaient pas été là ?!
    C’est au gniouf qu’ils auraient été, et peut-être pour faire bonne mesure une comparution immédiate leurs auraient pendu au nez pour des raisons qui ne manque pas dans la besace des forces de l’ordre.

  9. Pingback: Loi des Suspects, le retour : Arrestation illégale de deux blogueurs catholiques | Réseau JORD KADOUDAL

  10. Andrea CH

    Non seulement il faut diffuser la video, mais il faudrait imprimer sur les T-Shirts, et autres support du message à la famille, les articles en question en avertissement à tout fonctionnaire zélé manifestant une quelconque vélleité de soumission à de tels ordres dignes d’un Etat fasciste!

  11. Pingback: Vu sur le net | les 4 vérités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *