migrants1

“Migrants” : un point de vue chrétien

Download PDF

Que nous enseignent l’Évangile et la doctrine sociale de l’Église sur le problème des “migrants” auquel l’Europe est confrontée de manière massive et inquiétante ? Directeur général de la Fondation Novae Terrae, « engagée à l’échelle internationale dans la promotion des droits de l’homme », le responsable politique Luca Volontè, ancien président du groupe Parti Populaire Européen (PPE/DC) à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, nous apporte son point de vue.

Logo_Labiritinto-747769Le phénomène historique de la migration de masse que nous subissons en Europe devrait être géré et aurait dû être prévu à temps ; il y a vingt ans en effet, le Plan sur les migrations et pour le voisinage en Méditerranée, présenté par le commissaire António Vitorino, aurait pu être approuvé. Nous ne nous trouverions pas à l’heure actuelle dans la situation où nous sommes et, surtout, des centaines de milliers de personnes, peut-être des millions, ne seraient pas contraintes de quitter leur pays d’origine.

Rappelons quelques critères d’action inspirés des enseignements sociaux chrétiens qui peuvent constituer un écran utile face aux polémiques et aux instrumentalisations de ces dernières semaines et nous permettre d’apprécier comme il convient les choix et les décisions des différents gouvernements et de l’Union Européenne elle-même.

Pour apprécier le phénomène de manière chrétienne, il faut certainement tirer de l’Ancien et du Nouveau Testament une considération d’ordre général : le peuple hébreu est un peuple qui, pendant longtemps, depuis son appel à sortir d’Égypte, a été amené à migrer ; de même, la famille de Nazareth (Joseph, Marie et l’enfant Jésus) ont dès le départ dû migrer en terre d’Égypte pour échapper au danger de mort pour l’enfant. Enfin, Jésus lui-même, en parlant du Jugement dernier (Matthieu 25, 31-46), parle des « bienheureux » comme ceux qui « ont accueilli l’étranger » et des « malheureux » comme ceux qui ne « l’ont pas accueilli ».

Il faut avoir à l’esprit ces événements bibliques et ces considérations faites par Jésus pour évaluer ce qui se produit actuellement et mesurer notre responsabilité ou celle d’autrui à juger et agir face au phénomène migratoire.

Il est vrai que non seulement l’Église de Jésus voit dans les migrants des frères, mais qu’elle considère la migration comme une opportunité plus qu’un problème, une grande occasion d’évangéliser d’autres cultures: une opportunité et un “défi” pour tout chrétien.

Le migrant est une personne, avec sa dignité humaine irremplaçable, qui doit être respectée. Par conséquent, toute instrumentalisation, dans les différentes formes sous lesquelles elle peut se manifester, est inadaptée.

Dans le même temps, les migrants eux-mêmes ont le droit de vivre sur leur terre et d’y développer leurs propres talents et leurs propres responsabilités personnelles et familiales. Les États nationaux ont le devoir de permettre à leurs citoyens de vivre dans leur pays, de contribuer au bien commun du pays de naissance. La migration par choix, et donc régulière, devrait être la seule forme de migration.

Les pays d’accueil, là où les migrants arrivent, ont le droit de réguler le flux migratoire. L’UE elle-même devrait mieux l’exercer. Réguler et recevoir les migrants n’est pas seulement un devoir, mais aussi l’occasion pour ces pays d’offrir l’hospitalité nécessaire et de concilier celle-ci avec le bien commun de leur propre nation.

Les migrants, bien que sujets de droits et dans certains cas de devoirs (droit d’asile), ont en même temps des devoirs et des responsabilités envers les pays qui les accueillent. Le premier d’entre eux est la responsabilité de contribuer au bien commun du pays d’accueil. Il ne faut donc pas oublier les paroles de Jésus : « Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus ». Nous retrouvons en celles-ci non pas une contradiction, mais bien un complément de l’accueil gratuit qui doit être temporaire et ne pas évoluer en de nouvelles formes d’assistanat qui alarment les opinions publiques, aggravent les bilans nationaux et humilient profondément la dignité humaine des hébergés, des migrants et de leurs familles.

Nous espérons que, lors des débats nationaux et européens des prochains jours et des prochaines semaines, les institutions et la politique pourront être illuminées au moins par un léger souffle de christianisme.

Sursum Corda!

Luca Volontè, directeur général de la Fondation Novæ Terræ

16 comments

  1. vendome

    HOSPES VENIT ET NON ACCEPISTI
    Si je prends mon Gaffiot, je trouve pour HOSPES les significations successives :
    1)hôte (qui reçoit)
    2) hôte (qui est reçu)
    3) voyageur de passage
    4) étranger
    IL me semble qu’il nous est seulement demandé d’accueillir brièvement quelqu’un qui passe et va continuer sa route.
    C’est tout !

  2. mm

    Faire passer le général pour un visionnaire, faut arrêter…
    Après la guerre qui a travaillé pour remettre en scène le PCF, la F.M. ?
    Côté social : C’est bien grâce à Mme De Gaule, qui était ami avec Mr Newvirtz (pardon pour son nom), qui a amené les femmes à la contraception. Ainsi on a préparé les françaises à ne plus procréer, ensuite est venu l’I.V.G. … et maintenant on peut accueillir une autre population pour remplacer la dénatalité.
    Il y a encore des exemples, demandez donc aux harkis ce qu’ils en pense !

  3. Marguerite

    Tout ce tapage médiatique au sujet de ces réfugiés m’insupporte.
    Je fais un rapprochement : les « printemps arabes » étaient loués, encensés, glorifiés ! on criait la démocratie victorieuse, la liberté à portée de main, etc … Quatre ans plus tard, que voyons-nous ? Aucune démocratie et, au contraire, la guerre civile, l’anarchie, les massacres des chrétiens et des autres ! Et personne ne lève le petit doigt !
    Et aujourd’hui, ces centaines de milliers de « migrants » qui envahissent l’Europe : il faut les accueillir, les secourir, leur donner ce que n’ont pas certains de nos compatriotes, les aider de toutes manières possibles. Sans aucun discernement ! on ne sait pas qui ils sont, on ne demande aucun papier et la plupart n’en ont pas ou les ont détruits … … Il y a bien quelques familles mais aussi beaucoup de jeunes hommes en pleine santé … qui devraient s’allier et reconquérir leur pays en faillite ! Et personne ne s’étonne du fait que c’est vers les pays arabo-musulmans qu’ils devraient se tourner : même langue, même culture, même Histoire, même climat, même alimentation, etc … mais ils n’en veulent pas !!!! Pourquoi ? tout comme ils ne veulent pas aider ces pauvres Palestiniens !!!!!!
    Peut-être est-ce un plan bien préparé d’invasion de l’Europe par l’Islam ? et l’invasion va plus vite que les demandes de visas et le quota de 200 000 réfugiés/an … N’y a-t-il pas dans tous ces groupes des islamistes qui se cachent ? des imams salafistes ou autres qui vont prêcher la bonne nouvelle d’Allah ? La France va être vite submergée et l’on construira de nouvelles mosquées, de nouvelles madrassas, notre alimentation sera halal et notre justice, celle de la Charia …
    Tout le monde pleure ce petit garçon mais … combien de ses semblables ont été massacrés avec leurs familles entières parce que chrétiens par des hordes d’islamistes assoiffés de conquête ? et aucune photo n’a fait le tour du monde et personne ne dit rien !!!! La compassion est très sélective et nos médias savent y faire ! Qu’ils en profitent car bientôt il n’y aura sur notre France aucune liberté, ni d’expression ni autre ….

  4. TM

    Ça reprend sans le dire l’enseignement de Benoît XVI pour la Journées Mondiales des Migrants 2013 :

    « chaque État a le droit de réguler les flux migratoires et de mettre en œuvre des politiques dictées par les exigences générales du bien commun »

    « Le chemin d’intégration comprend des droits et des devoirs, une attention et un soin envers les migrants pour qu’ils aient une vie digne, mais aussi, de la part des migrants, une attention aux valeurs qu’offre la société où ils s’insèrent. »

    http://w2.vatican.va/content/benedict-xvi/fr/messages/migration/documents/hf_ben-xvi_mes_20121012_world-migrants-day.html

  5. La référence est :
    HOSPES VENIT ET NON ACCEPISTIS.
    Mon dictionnaire GAFFIOT me donne les différents sens du mot HOSPES :
    1) hôte (qui reçoit)
    2) hôte (qui est reçu)
    3) voyageur de passage
    4) étranger (à la demeure, à la famille, pas forcément à la GENS)
    Il s’agit donc bien de sustenter rapidement quelqu’un qui poursuit ensuite sa route.

  6. aziliz

    Non désolée, pas pour moi. En tant que Maman, le cœur me saigne de voir le corps d’un petit être sacrifié par son père pour se faire refaire les dents au frais de la princesse europe. En tant que française de lignage, le cœur me saigne de voir des sdf qui n’ont « droit » à rien car français de lignage.
    En tant que chrétienne, je me suis « débarrassée » de toute compassion envers la misère du monde et la culpabilité que l’on veut nous imposer. Non je ne regrette pas la colonisation, nous avons laissé à ces contrées des pays prospères, s’ils sont dans la « m…de » c’est leur incompétence, leur corruption. La France a laissé l’Algérie particulièrement bien équipée et riche, regardez 50 ans après … Non, je n’ai plus une once de compassion, partout ou le muzz passe, arrive pauvreté, injustice, vol, viol, violences et j’en passe.

    • @ aziliz l==> https://youtu.be/KTOsyMfwW9Y

      Il est impossible de satisfaire deux maîtres à la fois. Il faut savoir choisir, servir Jésus ou mahomet, être chrétien ou musulman. Servir le christianisme ou l’islamisme. Il est vrai que Jésus a bien dit suivez-moi……..Ici c’est différent , les fuyards sont des musulmans qui fuient leurs pays islamiques pour aller piller, violer, tuer dans des pays chrétiens. Un bon berger, un bon pasteur a-t-il le droit de laisser entrer des loups dans sa bergerie ? Je ne crois pas. Jésus a même ajouté de séparer les brebis des chèvres noires. Il faut d’abord convertir les loups en agneaux, afin qu’ils puissent s’intégrer dans la bergerie. Voyez-vous très Saint Père, il serait bon que vous appreniez le vrai catéchisme, celui avant qu’il ne soit déformé par Vatican II. Merci de faire l’effort de comprendre.

      • Ma réponse à une commentatrice à l’instant sous ma vidéo:

        @Christiane Lavarec l==> Vous posez une bonne question. Mais Jésus a bien dit de retrouver la brebis égarée mais non de ramener des loups. Or, ce que nous découvrons ce sont des musulmans qui ne sont autres que des loups qui fuient leurs pays, du reste comme vous pouvez le constater en très bonne santé, après avoir égorgé les chrétiens chez eux. D’ailleurs un bon et vrai musulman doit égorger les chrétiens, c’est ce que demande le koran dans d’innombrables versets. Il faut apprendre le koran par coeur, non pas pour faire plaisir au diable, mais pour mieux le combattre. Jésus n’avait-il pas recommandé: – – Parmi les loups, soyez donc prudents comme les serpents et simples comme les colombes.

  7. Juan Paolo

    N’attribuez pas des paroles à Jésus qui ne le sont pas. Celles citées viennent de Paul quand il s’adresse aux THESSALONICIENS chapitre 3 verset 10. Quant aux réfugiés si SARKOZY en LIBYE n’avait pas mis son grain de sel on en serait pas là. Si CHIRAC lui aussi avec les SERBES ne s’en était pas mêlé on en serait pas là, si BUSCH ne s’était pas mêlé de l’IRAK on en serait pas là et maintenant « on » veut faire tomber BACHAR le soi disant dictateur; le dictateur cherchez le en FRANCE. C’est le premier à fournir des armes aux soi-disant « rebelles ». En attendant quand la FRANCE sera sens dessus dessous, eux ils partiront et nous laisseront dans la m..Quand on écarte DIEU de la nation et de sa personne, voilà ce qui se passe. On en a pas fini avec ces apprentis là.

  8. Gilberte

    Evidemment il faut recueillir l’hôte de passage; Les seuls étrangers installés pour y rester étaient les Romains venus coloniser la Judée , le modèle du bon étranger était le bon Samaritain, qui après avoir secouru un blessé, laisse une bourse à l’auberge pour le soigner, en attendant qu’il y rentre à son retour

  9. Féru

    Accueil ne veut pas dire suicide de sa civilisation. Quand ces hommes, car il n’y a que ça, et en pleine santé, auront bénéficié du regroupement familial, ça sera l’enfer pour les villages d’accueil : salles de prière, repas hallal et j’en passe.
    Je songe sérieusement à migrer de France !
    Des amis chrétiens me disent avec raison qu’il faut prier sans relâche pour échapper à cette invasion et réveiller la France.

  10. Paul

    LES ISLAMITES QUI ONT ENTRÉS EN FRANCE, RESPECTENT-ILS LA CULTURE ET LA RELIGION CHRÉTIENNE?
    Ça reprend sans le dire l’enseignement de Benoît XVI pour la Journées Mondiales des Migrants 2013 :
    « chaque État a le droit de réguler les flux migratoires et de mettre en œuvre des politiques dictées par les exigences générales du bien commun »
    « Le chemin d’intégration comprend des droits et des devoirs, une attention et un soin envers les migrants pour qu’ils aient une vie digne, mais aussi, de la part des migrants, une attention aux valeurs qu’offre la société où ils s’insèrent. »
    Recevoir les islamites et ne les pas regarder, n’est-ce pas créer des serpents chez nous?

  11. Elton

    Qu’est-ce qu’il y a derrière les migrations vers l’Europe…
    ‘Just wait…’ Islamic State reveals it has smuggled THOUSANDS of extremists into Europe!
    See at: express.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *