sc

Agenda – Fête du Sacré Cœur en Bigorre

Download PDF

Vendredi 3 juin, le jour de la fête du Sacré-Cœur, tout le diocèse est invité à vivre, simultanément, à 20h30 précises, une veillée de la miséricorde dans 7 églises des Hautes-Pyrénées. Pour permettre à tous d’y participer, il a semblé important aux membres du conseil épiscopal de vivre une même « veillée de la miséricorde » dans plusieurs villes du diocèse.

 

SC Bigorre

Bertrand Chevallier, vicaire général, explique la démarche. Pourquoi cette veillée de la miséricorde dans 7 lieux du diocèse?

« Ne faire ce temps fort qu’à Tarbes, par exemple, pénalise certaines personnes qui ne peuvent pas se déplacer et empêche aussi nos communautés habituelles de se retrouver pour vivre ensemble un temps fort en dehors d’un dimanche. Ain-si nous vivrons la même veillée avec le même contenu dans tout le diocèse, ce qui nous permettra d’être dans une belle communion de prière. »

Pourquoi le 3 juin?

« Le 3 juin est la fête du Sacré- Cœur de Jésus ! Nous pourrions dire que c’est la fête du cœur miséricordieux de Jésus, de ce cœur ouvert sur la croix pour notre salut. Choisir cette date, c’est prendre le temps de nous ressourcer et d’ac-cueillir ce don surabondant de miséricorde qui jaillit du cœur du Christ sur la Croix. C’est entendre battre ce cœur pour chacun de nous ! Ainsi, pour mettre en évidence cette dimension, nous avons décidé que la Croix sera au cœur de notre veillée. 7 croix immenses seront fabriquées par la communauté du Cenacolo de Lourdes et trôneront dans les 7 églises où ces veillées seront célébrées. »

Comment se dérouleront ces veillées ?

Nous proposons qu’elles soient vécues dans un bel esprit de fraternité et de prière. Après avoir écouté la Parole de Dieu, nous serons invités à accueillir la miséricorde de notre Dieu soit en allant nous confesser, soit en priant ensemble, par petits groupes, les uns pour les autres, soit en allant échanger auprès d’un diacre sur ce qui nous pèse, ce qui est douloureux dans nos vies. Et nous pourrons choisir le geste que nous voulons faire en allant devant la croix… Il s’agit de faire concrètement l’expérience de la miséricorde de Dieu dans notre vie à travers plusieurs propositions. Nous terminerons pas un temps de prière commune et de convivialité. Nous sommes tous en chemin, désireux de nous laisser saisir par cette miséricorde divine et ce temps fort veut nous permettre d’aller à la source de cette miséricorde devant la croix. Jamais nous n’aurons fini de découvrir la force de cette miséricorde ! »

———————————————

Le monde chrétien célèbre une année dédiée à la « miséricorde », voulue par le Pape François. Ce n’est pas parce qu’un mot semble avoir disparu de notre vocabulaire que la réalité qu’il recouvre s’efface elle aussi. En effet, que serait un monde laissé à lui-même, sans miséricorde c’est-à-dire sans pardon, sans générosité et sans amour ? La miséricorde est tout cela. Et plus encore car elle vient de Dieu comme l’a révélé Jésus, en se faisant proche des petits, de ceux qui souffrent, de ceux qui sont dans la faute ou sans espoir.

 

Source diocèse de Tarbes et Lourdes