camiade

Info – Des ânes pour lutter contre l’individualisme des clochers

Download PDF

Le Diocèse de Cahors a donc lancé sur les routes du diocèse, Notre Dame de Rocamadour à dos d’âne, comme nous vous le signalions sur Riposte Catholique.

 

Mgr Laurent Camiade explique la teneur spirituelle et pastorale de cette initiative de la miséricorde.

 

Mission Zachée, diaconie et ouverture aux dimensions de l’Église

Durant les mois d’avril, mai et juin, Notre-Dame de Rocamadour va parcourir à dos d’ânes les chemins du Lot pour rejoindre la plupart de nos villages et de nos villes. Il est beau de voir déjà le nombre de fidèles qui se sont mobilisés pour organiser l’accueil et les événements divers, souvent des temps de prière, mais aussi des rencontres avec les plus pauvres, avec les enfants de la paroisse ou de l’école catholique, des temps de débat sur des questions fondamentales, etc.

Le capital sympathie des ânes et l’attitude évangélique qui sera la nôtre autour de cette aventure conditionnent la qualité de rencontres dans lesquelles l’Esprit Saint agira à sa guise.

Cette démarche est l’occasion de prendre conscience de la nécessité pour notre Diocèse de renforcer son sens écclésial. N’avons-nous pas tous tendance à agir chacun pour son clocher, son groupe, sa paroisse ? C’est l’individualisme ambiant qui nous infecte tous et fait qu’aller à la rencontre des autres demande un effort. Se mobiliser pour quelque chose dont nous n’avons pas eu l’initiative, comme par exemple le pèlerinage diocésain à Lourdes et le camp Provincial de l’aumônerie des jeunes, ne semble pas aller de soi. Chacun est tenté de suivre sa route en négligeant de regarder ce qui se passe sur la route voisine…

Puisse l’expérience d’une mission qui a l’ambition de parcourir tout le diocèse stimuler notre goût de l’ouverture aux autres et de la rencontre. La mission débute le 3 avril, dimanche de la divine miséricorde, jour où j’ai souhaité que les paroisses rendent grâce spécialement pour les œuvres de miséricorde accomplies dans l’esprit de la diaconie de l’Église. Prendre conscience de la capacité que Dieu donne à nos communautés pour servir leurs frères, illumine la dimension universelle de notre Église, toujours à développer. Que Notre-Dame de Rocamadour nous obtienne cette grâce !

Mgr Laurent Camiade

 

Source Diocèse de Cahors