mgr Di falco

Info – Gap – Mgr Di Falco – RCF ne fait plus recette

Download PDF

Dans la feuille d’annonces n° 24 de la paroisse Saint-Arnoux pour le Gapençais, pour la semaine du samedi 11 au dimanche 19 juin 2016, était publiée l’information suivante :

R.C.F : alors que la radio RCF Hautes-Alpes s’organisait avec des bénévoles depuis la suppression l’an dernier de la subvention diocésaine, notre évêque a décidé la cessation d’activité de la radio. Une AG extraordinaire est donc organisée le vendredi 17 juin à 19h30 Salle J. Ricou.

 

Pas content du mensonge d’une de ses paroisses, l’évêque habitué des médias répond vivement, tout en expliquant que RCF ne fait plus recette.

 

Gap, le lundi 13 juin 2016

Je lis avec surprise l’information parue sur les annonces de la paroisse Saint-Arnoux à propos de RCF. Celle-ci est incomplète, pour ne pas dire mensongère !

Depuis plus de quatre ans, contre l’avis du Conseil pour les affaires économiques du diocèse, j’ai maintenu RCF Alpes Provence malgré un déficit de fonctionnement récurrent.

Jusqu’à récemment encore, la subvention du diocèse se situait entre 80 et 100 000 euros par an pour une audience dérisoire. En 2014 par exemple, RCF était à la dernière place dans les Hautes-Alpes, avec seulement 0,1% de part d’audience. En comparaison, Radio Espérance, l’autre présence chrétienne sur les ondes, rassemblait trois fois plus d’auditeurs haut-alpins.

Avec l’espoir d’un nouveau dynamisme, j’ai mis à disposition de nouveaux locaux à Saint-Roch. Malgré cela, l’audience est toujours aussi dérisoire.

Lors d’un appel au don exclusivement dédié à RCF Alpes Provence, il n’y a eu que 88 donateurs, et ces dons n’ont même pas couvert les frais de l’appel au don !

Malgré le soutien de RCF national, la situation financière actuelle a une nouvelle fois conduit le Conseil pour les affaires économiques à me conseiller la cessation d’activité de la radio.

Même si les bénévoles – que je remercie au passage, et tout particulièrement Jean-Louis Garnier – ont cherché à s’organiser afin que la radio continue à diffuser, qui paye l’occupation des locaux ? qui paye l’électricité ? qui paye l’entretien et le renouvellement du matériel et notamment des émetteurs ?… Ce ne sont pas les bénévoles !

Et voici que le directeur mis à disposition par RCF national s’en va. Qui voudra ou pourra le remplacer dans une telle situation ?

En omettant des informations cruciales, on crée des mensonges. Faut-il y voir une volonté de nuire ?

Si vous souhaitez en savoir plus, vous serez les bienvenus à la réunion du 17 juin à 19h30, salle Jean Ricou à Saint-Roch à Gap. Ainsi vous serez informés en direct et à l’abri des ragots de l’état de la radio et de ce qui peut être envisagé pour l’avenir.

 

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
Évêque de Gap et d’Embrun

Source diocèse de Gap et Embrun