retour de l'ange

Info – Saint-Michel – Le retour de l’ange

Download PDF

Redorée pendant deux mois et demi, la statue de l’archange du Mont-Saint-Michel, dans l’ouest de la France, a retrouvé un éclat éblouissant. Ce jeudi 26 mai, elle a été reposée par un hélicoptère, au sommet de l’abbaye, à 160 mètres au-dessus du niveau de la mer. La statue, qui s’était envolée 10 minutes plus tôt des polders entourant le Mont, a été réceptionnée par des ouvriers sur un échafaudage de 30 mètres de haut construit autour de la flèche de l’édifice. L’opération éminemment délicate et impressionnante a été bouclée avant le départ du tour de France du Mont-Saint-Michel, le 2 juillet prochain.

La statue avait été décrochée en mars dernier après plusieurs tentatives. Contemporain de la statue de la liberté de New-York, issu de la même fonderie française, l’archange en cuivre doré n’a été restauré que deux fois dans son histoire. Une première fois en 1987, mais, sous l’effet des vents chargés de sable, la dorure avait pratiquement disparu au profit d’un jaune pâle terne. Dans une baie qui connaît parmi les plus forts coefficients de marée au monde, Saint-Michel avait fortement souffert.

450 000 euros de restauration

La nouvelle restauration visait à préserver l’archange de la corrosion et à le mettre aux normes. Au total, l’opération aura coûté 450 000 euros au Centre des monuments nationaux. Selon le président de cet organisme public français qui gère l’abbaye, l’archange devrait pouvoir affronter les caprices de la météo pendant au moins 50 ans. Avec un or particulièrement épais il va pouvoir braver les cieux de la baie.

Installée en 1897, la statue de cuivre pèse 520 kg, et mesure 4,5 mètres ailes incluses. Elle représente Saint Michel menaçant de son épée un dragon incarnant le mal. Avec deux à trois millions de visiteurs par an, le Mont-Saint-Michel est l’un des monuments les plus visités de France. L’abbaye et la baie sont classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Le centre des monuments nationaux a lancé mercredi une campagne de mécénat participatif pour financer les travaux prévus au cloître de l’abbaye à l’automne prochain.

 

Source Radio Vatican

 

Pour aller plus loin sur le culte à Saint-Michel