primairepourtous

Propos du pape – Elections – Quand un pays n’a pas de candidat satisfaisant, il manque de culture politique

Download PDF

Dans l’avion qui le reconduisait à Rome, le pape a répondu à la question du choix pour les élections présidentielles américaines.

Sans donner de consigne, il a évoqué une situation générale qui pourrait aussi inspirer les catholiques français.

« Vous me posez une question où vous décrivez un choix difficile parce que, selon vous, il y a une difficulté d’un côté et une difficulté de l’autre. Dans une campagne électorale, je ne dis jamais un mot. Le peuple est souverain et je dirai seulement : étudie bien les propositions, prie et choisis en conscience ! Ensuite, je sors du problème et je passe à une « fiction » [un cas imaginaire] parce que je ne veux pas parler du problème concret. Quand il arrive que, dans n’importe quel pays, il y ait deux, trois, quatre candidats qui ne sont pas satisfaisants, cela signifie que la vie politique de ce pays est peut-être trop politisée, mais n’a pas beaucoup de culture politique. Et un des devoirs de l’Église et de l’enseignement dans les facultés est d’enseigner à avoir une culture politique. Il y a des pays – je pense à l’Amérique latine – qui sont trop politisés, mais qui n’ont pas de culture politique : ils sont de ce parti, ou de cet autre, ou de celui-là, mais affectivement, sans une pensée claire sur les bases, sur les propositions. »

 

Source Zénith