perehamel

Tribune – Assassinat du P. Hamel et christianophobie

Download PDF

Depuis janvier 2015, on compte plus de 230 morts en France dus au terrorisme islamique qu’on n’a pas réussi à endiguer ! Georges Fenech, président de la commission d’enquête sur les attentats, est bien placé pour faire un constat déplorable de non-anticipation des événements par le gouvernement. En revanche, l’islamisme est toujours plus prompt à s’adapter à la situation ambiante et se donne chaque jour un peu plus les moyens d’accomplir son funeste dessein. Ce qui vient de se passer avec l’odieux assassinat du Père Hamel visait à toucher la religion catholique et venait après de nombreux actes christianophobes. Là encore, il y a eu « défaut d’anticipation » et, pourtant, on aurait bien dû s’alarmer quand, tous les jours et depuis des années, des églises, des cimetières ou autres endroits sont attaqués, profanés, vandalisés, volés comme ne peut l’ignorer notre gouvernement.

 

Le 20 janvier dernier, Bernard Cazeneuve confirmait la réalité des faits en avançant 20 % de hausse des profanations en un an. Autre chiffre révélateur, les actes anti-chrétiens représentent 80 % des délits anti-religieux, toutes religions confondues – ceci, sans parler des attaques aux personnes. Pourtant, on n’en parle guère dans les médias. J’ai pu le constater quand des faits malveillants se sont produits dans l’église proche de mon domicile. Dans l’ensemble, les médias sont plus réactifs à parler des actes islamophobes pour lesquels on parlera de racisme. Pour les actes anti-chrétiens, on nous fera le coup d’irresponsables qui ne pensaient pas à la gravité de leurs actes. Concernant les personnes, il n’y a pas de recensement sur les « attaques » physiques et morales. Pourtant, beaucoup d’ecclésiastiques font les frais de mauvais procès et sont décrétés parfois coupables avant d’être jugés. Le déchaînement médiatique qu’a eu à subir Mgr Barbarin l’a suffisamment démontré : il fallait qu’il paie pour les actes de pédophilie imputés à des membres de l’Église dans un passé ancien et récent. Et les bobos-gauchos de s’en donner à cœur joie pour se payer des cathos ! Est-ce qu’on imaginerait actuellement, par exemple, une pièce de théâtre comique se moquant de l’islam et de ses crimes ? Sûrement pas, car ce serait se rendre coupable de faire de « l’amalgame » ! Par contre, au nom de la liberté d’expression, on a le droit de ridiculiser tout ce qui est catholique…

 

Exemple récent: à Couhé dans la Vienne, une pièce « J’y croix pas » avait pour projet de faire ricaner sur le dos de l’Église. Sur les affiches distribuées, un curé et une soeur étaient représentés dans un cœur. On imagine le programme… Cette provocation n’a pas été du goût de certains (c’est ce qu’on désirait!). Occasion donnée également à un journaliste d’écrire un petit article à double sens: «Une comédie cible des intégristes ». Pour lui et pour moi, ce n’était assurément pas la même lecture ! On ne s’étonnera donc pas après toutes les attaques, souvent mesquines, que doivent supporter les catholiques que ceux-ci réagissent. Et les médias de se réjouir d’annoncer alors que 56 % des Français ont une mauvaise image de l’Église catholique. Ils sont, à l’opposé, beaucoup plus mesurés quand ils s’agit de parler de la religion islamique, intouchable. Ils chargent à fond la religion catholique comme pour atténuer les crimes de l’islam. Rien d’étonnant donc à ce que la christianophobie gagne du terrain en France. La responsabilité en revient pour partie aux médias subventionnés qui s’autorisent à dire ce qu’ils veulent sans souci d’objectivité et aussi au manque de courage et de capacité d’un pouvoir sur le déclin. Dans les médias français, le pire en matière de christianophobie n’a cependant pas encore été atteint, comme cela l’a été en Espagne où une caricature sur TVE montrait une croix transformée en arme dirigée vers un homosexuel (suite à la tuerie d’Orlando)… On connaît pourtant la religion du coupable : l’islam (qui n’est pas l’islam)! Je « croix » que ça em… vraiment certains que le christianisme soit une religion d’amour et de paix qui n’a pas de sang sur les mains ! Alors, on s’autorise à lui prêter le pire…

 

 

Source Les 4Vérité hebdo

Abonnez-vous et recevez les 4 premiers numéros gratuitement

La ligne éditoriale de Riposte catholique cherche à sortir de la « langue de buis », peu propice à la recherche de la vérité.  C’est pourquoi nous publions volontiers des tribunes libres. Nous précisons cependant que ces tribunes publiées sur Riposte Catholique n’engagent que leurs auteurs. Nous les proposons à nos lecteurs en tant que contributions au débat et à la réflexion. La Rédaction