Bataille-de-Lepante

Tribune – Le croissant face à la croix

Download PDF

Depuis un certain temps déjà, nous sommes soumis à une forte propagande qui nous annonce que la France est en guerre, sans préciser contre qui. Après les attentats de l’année dernière, le gouvernement a instauré l’état d’urgence pour faire face à cette menace diffuse. Pour une fois, le pouvoir exécutif s’est pleinement engagé et a pris une décision énergique et courageuse. Sera-t-elle suffisante et efficace ? Il est permis d’en douter, car le gouvernement semble réticent à utiliser pleinement toutes ses capacités militaires, juridiques, financières et même extra-juridiques.

 

Le gouvernement français doit faire face à deux types de guerre totalement différentes : une guerre plus ou moins classique dans les pays subsahariens et une guerre terroriste nouvelle dans les pays européens. Par ailleurs, la France est pratiquement seule à assumer cette lourde tâche, les pays européens refusant de s’engager individuellement dans la guerre classique en Afrique. Ces nouveaux conflits, dénommés guerres asymétriques, représentent la réponse militaire « du faible au fort » et modifient fortement les principes d’affrontements militaires classiques. Notons aussi que, pour vaincre militairement un adversaire, il est impératif de l’identifier au préalable. Or, le gouvernement français n’a pas le courage de le faire et préfère inventer des qualificatifs fantaisistes par crainte de soulèvement les banlieues islamistes.

 

L’ennemi de notre civilisation judéo-chrétienne est l’islam qui, depuis plus de quatorze siècles, essaye de nous détruire. Aujourd’hui, les États européens refusent cette réalité et se laissent envahir lentement par l’islam qui avance en pays conquis sans rencontrer beaucoup de résistance – quand il ne rencontre pas une certaine collaboration.

 

L’islam a bien compris la passivité des peuples européens qui acceptent sa propagande inlassable résumée par le slogan : « l’islam religion d’amour, de paix et de tolérance ». La lutte séculaire permanente entre la Croix et le Croissant se poursuit inéluctablement. C’est ce phénomène extrêmement dangereux que les politiciens européens et « les bonnes conscientes tolérantes » ne veulent pas reconnaître.

 

Victime de sa décadence morale et de son laxisme suicidaire, le monde euro-chrétien, s’il ne manifeste pas très rapidement de sursaut militaire salvateur, risque fort d’être détruit. Lentement mais sûrement, l’Europe accepte son islamisation, son arabisation et son africanisation. Cette situation ne fait que se renforcer avec l’arrivée des centaines de milliers de « migrants » – qui n’est plus provisoire, comme le laisse croire le terme de « réfugiés » – et dont il y a tout lieu de penser que leur taux de fécondité sera bien plus élevé que celui des autochtones. Aucun dirigeant européen ou national ne veut prendre conscience de ce danger mortel. Au contraire, ce danger est aggravé par une politique d’accueil suicidaire susceptible de détruire plus rapidement les nations européennes. La poursuite de cette politique hallucinante et incompréhensible provoquera certainement de graves conflits.

 

Face à cette invasion des masses musulmanes, le salut ne pourra venir que des peuples qui se révolteront, prendront leur destin en mains, éjecteront enfin tous ces politiciens incapables et entreprendront une guerre pour se libérer de la tutelle islamique et pour retrou – ver la grandeur de leur nation millénaire. Il existe une forte probabilité pour que cette situation guerriè- re se développe, d’ici trente ou quarante ans, et aboutisse à de violents conflits pour vaincre cette emprise arabe. Il n’apparaît pas d’autres solutions… et ce XXIe siècle sera probablement très mouvementé.

 

Jean de Sourel

Dernier ouvrage paru: « Déclin et chute de l’Europe chrétienne » (Presses de la Délivrance).

 

La ligne éditoriale de Riposte catholique cherche à sortir de la « langue de buis », peu propice à la recherche de la vérité. C’est pourquoi nous publions volontiers des tribunes libres. Nous précisons cependant que ces tribunes publiées sur Riposte Catholique n’engagent que leurs auteurs. Nous les proposons à nos lecteurs en tant que contributions au débat et à la réflexion. La Rédaction

 

Source Les 4Vérités Hebdo

Abonnez-vous et recevez les 4 premiers numéros gratuitement