groupe

Tribune – Qu’ils nous enseignent à devenir de vrais enfants de Dieu

Download PDF
Monseigneur, le nombre de vos séminaristes est en baisse catastrophique, l’âge moyen de vos prêtres en hausse constante, certains de vos confrères prennent même leur retraite après des années de loyaux services sans avoir jamais ordonné un prêtre. Alors pourquoi consommer du prêtre sur la route ?
Réunion de pastorale, conseil diocésain, conseil presbytéral, retraite des curés, préparation des JMJ, rencontre annuelle des prêtres, meeting des catéchistes, vos prêtres passent encore plus de temps sur la route que vous n’en passez dans les avions, c’est dire ! Si seulement c’était pour nous donner les sacrements et nous enseigner l’Evangile du Christ, nous comprendrions, mais toutes ses heures gâchées seraient sans aucun doute plus utile au peuple de Dieu plutôt qu’à l’asphalte. Laissez venir à eux les pauvres, les nécessiteux, les pêcheurs, ne nous les retirez pas pour discuter de la prochaine plaquette du denier du culte, laissez-nous nos prêtres, laissez-les nous longtemps que nos garçons baptisés par eux puissent avoir la joie de leur annoncer ensuite leur entrée au séminaire. Admiration et imitation feront les vocations de demain et comment admirer un absent, comme imiter un courant d’air ?
Vos paroisses et les familles qui les composent sont les missions d’aujourd’hui, laissez-les aller à ces périphéries. Et si vous aviez besoin d’aide pour animer des réunions, pour organiser le denier du culte, appuyer vous sur les ressources nombreuses du peuple de Dieu.
Paul Sornins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *