Ce5iGn9XEAEvi8d

Des chrétiens de retour en Syrie

Download PDF

C’est l’Agence Fides qui l’écrit: des chrétiens sont de retour en Syrie. Mais il ne s’agit pas des chrétiens déplacés en Syrie. Nous rappelons que depuis 2011, la Syrie a connu de grands mouvements  internes de population, tous en direction des zones gouvernementales. Non seulement les chrétiens, mais même les sunnites fuient les rebelles islamistes. L’opposition dite modérée n’a rassuré personne. En Syrie, 70% de la population vit en zone contrôlée par le régime de Damas. C’est un fait. L’intervention russe a changé la donne: elle a permis la conquête de Palmyre, et la ville d’Al-Qaryatayn a été entièrement libérée le 3 avril 2016. Cette fois-ci, comme le climat devient plus favorable aux chrétiens, ces derniers reviennent. Y compris d’Europe. Ce qui démontre que l’exil n’est pas forcément inéluctable. Il faut de bonnes conditions pour qu’ils reviennent. Or, c’est ce qui s’est passé non loin de la ville d’Homs:

Dans la ville de Sadad, commencent à s’enregistrer les premiers retours de familles chrétiennes qui avaient expatrié en Europe pour fuir les violences du conflit. C’est ce qu’indique dans les moyens de communication russes Suleiman al Khalil, maire de la ville située en province d’Homs. « Les chrétiens qui avaient quitté la Syrie pour l’Europe, commencent à revenir à Sadad et également dans d’autres villes » indique Suleiman al Khalil, ajoutant que les retours sont favorisés par la confiance suscitée par le succès des opérations militaires appuyées par la Russie et par la bonne tenue du cessez-le-feu concordé à Munich le 12 février dernier.

On apprend que dans les zones libérées, on y découvre le résultat d’exactions des occupants, comme c’est le cas, dans la ville de Sadad:

Sadad avant le conflit était une ville de quelques 12.000 habitants, en majorité des chrétiens assyriens et syro-orthodoxes. Au cours des années de guerre, au moins 1.000 d’entre eux ont fui la Syrie, y compris le Métropolite syro-orthodoxe d’Homs et Hama, Selwanos Boutros Alnemeh. Selon des sources ecclésiastiques locales, en octobre 2013, au cours de la conquête temporaire de la ville de la part des djihadistes du front al-Nusra, des massacres auraient été perpétrés parmi la population civile, confirmés par la découverte d’une fosse commune contenant au moins 30 corps (…) . En novembre dernier, les djihadistes du prétendu « Etat islamique » avaient, eux aussi, tenté de conquérir la ville, en attaquant les barrages de l’armée syrienne.

Il y a bien un retour des chrétiens là où ils vivaient avant de fuir:

Au cours des trois derniers mois – indique Suleiman al Khalil – au moins 100 chrétiens de Sadad ayant fui hors de Syrie sont revenus dans leurs maisons et 200 autres sont attendus prochainement. La ville se trouve à 14 Km de la route reliant Damas à Homs et comprend 15 églises.

Source: Agence Fides.

2 comments

  1. Deo gratias !
    Sans toutefois savoir exactement ce que veut la Russie avec Mr Poutine . . . Force est de reconnaître une VOLONTÉ POLITIQUE PLUS CLAIRE ET PLUS VITE EFFICACE que celle de dix pays de la coalition , point !

  2. Françoise

    Une excellente et réconfortante nouvelle ! L’espoir renaît pour le Moyen Orient et plus particulièrement la Syrie dont le chrétiens ont toujours fait partie intégrante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *