tbilissi-panorama-de-tbilissi-depuis

Entretien – Géorgie – Pourquoi appelle-t-on les catholiques des « Français » ?

Download PDF

Le Père Dumoulin, répond à Radio Vatican

Extraits

Une toute petite Eglise qui a toujours existé. (voir notre article sur sainte Nino) Au XVIIème de nombreux missionnaires sont venus aider les Géorgiens face aux Turcs. En vertu des accords entre la France et la Turquie à l’époque, ce sont surtout des missionnaires français qui ont pu venir avec efficacité.

Ce qui explique qu’aujourd’hui encore on appelle les catholiques les « Français ».

Cette petite église se répartit en trois  branches : rite arménien ; rite assyro-chaldéen (c’est aussi pour ça que le pape vient) ; rite latin

 

Pendant toute la période communiste seule l’église de Tbilissi est restée ouverte.

Puis des missionnaires sont revenus. Les orthodoxes ayant pris les églises, il a fallut se retrouver dans des maisons.

Aujourd’hui de la part des orthodoxes, sans parler de persécutions il  y a quand même de nombreuses discriminations.  Ce qui entraîne un découragement chez certains fidèles.

 

L’orthodoxie est comme une identité nationale, alors que les catholiques, aujourd’hui très minoritaires, étaient autrefois leader au niveau de la culture.

Hémorragie de population géorgienne en général et catholique en particulier du fait de la discrimination contre les catholiques qui pose problème pour trouver un travail. Les mariages mixtes sont impossibles d’où une hémorragie catholique vers l’orthodoxie.