equateur soeur

Info – Elle a sauvé le Saint Sacrement du tremblement de terre équatorien et a sauvé sa vie.

Download PDF

Elle a sauvé le Saint Sacrement du tremblement de terre équatorien et a sauvé sa vie.

 

Une des Sœurs de la communauté  » El Hogar de la Madre » ( Foyer de la Mère) a échappé à la mort dans le tremblement de terre en Equateur parce qu’ elle a couru dans la chapelle de sa communauté sauver le Saint Sacrement. Cette Sœur, Estela Morales, est espagnole, a 40 ans, et est supérieure de la Communauté des Servantes de « El Hogar de la Madre » de Playa Prieta, ville équatorienne, située à 200 kms de la capitale, Guayaquil.

 

Le jour du tremblement de terre, elle et les autres religieuses de la communauté sont restées coincées sous les décombres de leur logement qui se trouvait au second étage du collège qu’elles dirigent. Quand les autres communautés d’Espagne, d’Italie et des Etats Unis furent au courant de la situation en plein milieu de la nuit, elles se mirent à prier de manière ininterrompue devant le Saint Sacrement.

 

Les voisins sauvèrent sœur Thérèse Ryan, irlandaise. Puis ils entendirent plus tard la voix de Sœur Estela à travers les décombres. Elle était blessée à la cheville mais vivante. « En ressentant les effet du tremblement, Soeur Estela sortit en courant jusqu’à la chapelle pour sauver le Saint Sacrement », raconte le site web des religieuses. « Alors qu’elle tenait le Seigneur entre ses mains, tout s’effondra autour d’elle, et s’écroula au rez de chaussée. Elle a pensé à sauver le Seigneur avant sa propre vie, et le Seigneur l’a protégé, nous en sommes sûrs ». « Les volontaires, raconte le texte, entendirent aussi Soeur Merly et deux postulantes et il leur fallut beaucoup d’efforts pour arriver jusqu’à elles. Elles s’encourageaient mutuellement en priant et en chantant le Seigneur, surtout quand elles se sentaient suffoquer à cause du manque d’oxygène ». Un mur s’effondra sur la tête de Soeur Merly, il en résulta une grave lésion, alors que Guadalupe et Mercedes ont eu des blessures légères. Dans le tremblement de terre six sœurs de la Congrégation sont décédées. Une Sœur professe, Clare Crockette, irlandaises de 33 ans, d’un dynamisme débordant, et cinq postulantes de la ville qui se préparaient à entrer au noviciat : Mayra, Valeria, Jazmina, Catlina et Maria Augusta.

 

 

 

Les religieuses travaillaient depuis 8 ans dans l’école, et avaient un vrai souci d’évangélisation. L’école, comptant 500 élèves, s’est totalement effondrée suite à la catastrophe. Il ne reste plus rien.

 

jesusrescatada2

Il est possible de faire un don via l’Aide à l’Eglise en Détresse (indiquer Equateur)

 

Le tremblement de terre du samedi 16 avril compte 525 morts, 1700 disparus et 4027 blessés.

 

En mémoire de Sœur Clara décédée