pozzo

Info – Certains textes conciliaires peuvent être objets de discussion avec la FSSPX

Download PDF

Rappelant que tous les documents issus du Concile Vatican II n’entraînent pas le même degré d’adhésion, le Vatican par la bouche de Mgr Guido Pozzo secrétaire de la commission Ecclesia Dei, entend faire progresser la discussion avec la FSSPX.

 

Pour le responsable des discussions avec la FSSPX, il convient de rappeler les trois points essentiels qui font d’une personne un catholique : « l’adhésion à la profession de foi, le lien des sacrements et la communion hiérarchique avec le pape ». C’est ce que contiendra la Déclaration doctrinale « qui sera soumise à l’adhésion de la FSSPX au moment opportun ».

 

« En ce qui concerne le Concile Vatican II, le parcours mené dans les entretiens des dernières années a conduit à une clarification importante : le Concile Vatican II ne peut être compris de façon adéquate que dans le contexte de la Tradition entière de l’Église et de son magistère constant », précise Mgr Pozzo.

« Les affirmations des vérités de foi et de doctrine catholique sûre contenues dans les documents du Concile Vatican II doivent être accueillies selon le degré d’adhésion requis », poursuit l’évêque italien, qui redit la distinction entre le dogme et certains décrets ou déclarations contenant des « directives pour l’action pastorale, des orientations et suggestions ou des exhortations de caractère pratico-pastoral », comme c’est le cas notamment de Nostra Aetate, ouvrant au dialogue avec les religions non chrétiennes.

 

Lire l’intégralité de l’article sur La Croix