Malgré l'absence de quatre Églises, le Concile panorthodoxe en Crète a pour objectif de renforcer l'unité des orthodoxes et les liens œcuméniques.

Info – Concile panorthodoxe – Quel avenir ?

Download PDF

Le Saint et Grand Concile est mis à mal par l’absence de plusieurs Églises, dont celle de Russie, qui représente démographiquement, selon les sources, entre un tiers et la moitié de la communion orthodoxe. Actant l’absence des Églises de Bulgarie, d’Antioche et de Géorgie, le patriarcat de Moscou a demandé le report du Concile. Le frère Hyacinthe Destivelle, prêtre dominicain official à la Section orientale du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens à Rome se trouve sur place. Il explique pour Radio Vatican que la portée du Concile dépendra de la réception qu’il en sera fait par la suite.

 

Le patriarche espère que les documents adoptés par le Concile, soient aussi adoptés ensuite par les Eglises absentes.

Pour qu’un Concile soit reconnu, il faut qu’il soit reçu par les Eglises. C’est ce point auquel il faudra être attentif. De ce fait, la question est de savoir quelle sera l’autorité de ce Concile.

Il a été proposé que ce Concile devienne un organe ordinaire.