milice-assyrienne

Info – Irak : les Assyriens manifestent contre les spoliations kurdes

Download PDF

Le comportement des Kurdes envers les chrétiens irakiens de la plaine de Ninive est plus qu’ambigu. Les informations que nous collationnons montrent une volonté, plus ou moins accentuée, des Kurdes d’assujettir les chrétiens et de les spolier de leurs droits ancestraux sur leur terre. Dans un récent article, Assyrian International News Agency revient sur un épisode récent de cette politique kurde envers, ou pour mieux dire contre les chrétiens.

 

Les forces de sécurité kurdes (Asayish [ou Asayesh, sécurité en kurde]) ont imposé un blocus à quatre villages assyriens du district de Nahla (nord de l’Irak) pour empêcher les Assyriens de se rendre à Erbil, afin de participer à une manifestation. Les véhicules appartenant à la sécurité kurde ont été disposés en travers des routes permettant de sortir de Nahla, empêchant plus de 100 Assyriens de quitter les villages d’Hezani Haut, d’Hezani Bas, de Zoly et de Khalilane.

La manifestation s’est tenue hier à midi devant le bâtiment du Parlement kurde à Erbil, et regroupait plus de 60 Assyriens. Les manifestants protestaient contre la saisie d’un terrain assyrien à Zoly et la construction de maisons sur ce terrain. Un Kurde, nommé Ibrahim Hajji Yasin, arrivé voici quelques mois à Zoly, s’est approprié un terrain du village de Zoly et y a installé son bétail. Il y a mené plus de 200 vaches. Il a aussi entrepris la construction de trois maisons. Selon des sources assyriennes, M. Yasin est un employé de Retha Zebari, qui est un proche parent de Massoud Barzani, président du gouvernement régional du Kurdistan. Nahla se compose de huit villages assyriens […] qui possèdent les actes de propriété des terrains détenus en copropriétés par 177 Assyriens. Ces actes de propriété ont été accordés avant 1970 et confirmés par le ministère de l’Agriculture et les tribunaux irakiens. Le 11 mars, une délégation d’une coalition de six groupements assyriens s’est rendue au Parlement kurde et a demandé au gouvernement d’ordonner à M. Yasin de cesser immédiatement cette occupation et de quitter Zoly, mais le gouvernement n’a rien fait. Cette coalition se composait du Parti patriotique assyrien, du Bet Nahrain, de l’Abnah Narhain, de la Liste Warka, du Congrès national chaldéen et du Conseil populaire des Assyriens-Chaldéens-Syriaques.

On remarque l’absence, dans cette coalition, du plus grand parti assyrien : le Mouvement démocratique assyrien. Le 7 avril, la coalition a adressé une lettre soulignant cette affaire à Massoud Barzani, président du gouvernement régional du Kurdistan. Étaient annexées à cette lettre des copies des actes de propriété et toute la documentation afférente. Aucune réponse ne fut reçue. Selon les organisateurs de la manifestation, l’Asayish a appelé chacun des membres de la coalition pour demander son annulation, ce qu’ils ont refusé, mais trois organisations étaient absentes de la manifestation. Après la manifestation, la délégation a rencontré Jaffar Imniki, vice-président du Parlement du Kurdistan et lui a fait part de son exigence qu’on mette fin, dans un délai de 72 heures, à cette expropriation illégale et que les maisons, en cours de construction, soient détruites. Les habitants assyriens de Nahla attendent désormais de voir si les autorités kurdes vont agir.

 

Source : AINA – © CH pour la traduction

 

Source Christianophobie Hebdo

Abonnez-vous et recevez les 4 premiers numéros gratuitement