chretiens-irak-milices-e1412013294964

Info – Irak – Controverse sur l’existence de « milices chrétiennes »

Download PDF

Une milice chrétienne dit avoir libéré un village assyrien dans le nord de l’Irak, qui avait été sous le contrôle des djihadistes pendant deux ans. Les Unités de protection de la plaine de Ninive (NPU) ont affirmé samedi [3 septembre] que les militants de l’EIIL avaient été chassés de Badanah un « village traditionnellement chré­tien », situé au sud de Mossoul, le 1er septembre.

« Libération du village de Badanah […] par des combattants des NPU avec le soutien de bombardements de la coalition internationale, et d’armement lourd et léger » signale un communiqué de presse des NPU.

[L’organisation] a mis en ligne sur sa page Facebook des vidéos et des photos supposées montrer la reprise du contrôle de ce village par les NPU. Badanah était tombé aux mains de l’EIIL en juin 2014, quand ce dernier avait déferlé sur la plaine de Ninive prenant villages, bourgs et villes (y compris celle de Mossoul), dans ce qui fut le cœur de la population chrétienne d’Irak. Mais, bien que les chrétiens assyriens fassent partie de plusieurs minorités qui ont énormément souffert sous l’État islamique, il y a eu des controverses au sein de la communauté assyrienne sur la question de savoir si ce qu’on nomme “milices chrétiennes” devaient même exister.

 

Le patriarche Louis Raphaël Ier Sako avait déclaré en mai que soutenir des forces [spécifiquement] chrétiennes constituait « une mauvaise idée ». « Il n’y a pas de “milices chrétiennes”, mais seulement des groupes politisés et des individus en quête désespérée d’un salaire », avait-il dit. « Ce qu’il reste de chrétiens en Irak est constitué de pauvres et de ceux qui appartiennent à la classe moyenne : 100 000 personnes appartenant à cette dernière sont des réfugiés. » La Confédération assyrienne d’Europe (CAE) avait toutefois exprimé sa préoccupation relative aux commentaires du patriarche […]. « Il existe un large consensus entre les organisations assyriennes en Irak et dans la diaspora pour que les Assyriens participent activement à la campagne militaire pour libérer la plaine de Ninive et sécuriser la région après sa libération », avait déclaré la CAE. « Les Unités de protection de la plaine de Ninive (NPU) ont été chargées de cette mission et sont officiellement reconnues par le gouvernement irakien. »

 

Source Christanophobie Hebdo.

Abonnez-vous et recevez les 4 premiers numéros gratuitement