Info – Italie – Mariage gay – Un maire invoque l’objection de conscience

Download PDF

Serafino Ferrino est le maire d’une petite ville d’Italie de 5.000 habitants, Favria, près de Turin. Une ville sous le feu des projecteurs LGBT : il se trouve qu’une paire d’homosexuels souhaite s’y « marier » en mars prochain. Les deux jeunes hommes ne résident pas dans la commune, mais ils l’ont choisie pour célébrer leurs « noces ». A dessein ? Il se trouve en effet que M. Ferrino, maire de Favria depuis de longues années, est catholique pratiquant. Et à ce titre, il a refusé de célébrer l’union, mais aussi de donner délégation à l’un de ses adjoints. Il résiste en invoquant son droit à l’objection de conscience, qui comprend le droit de ne pas coopérer, de quelque façon que ce soit, à une entreprise qu’il juge inacceptable.

« Je ne marierai pas ces deux jeunes hommes », a-t-il déclaré, affirmant qu’il ne compte pas respecter la nouvelle loi sur les unions civiles : « Je ne me sens pas habilité à aller contre certaines convictions de nature éthique. Pourquoi un maire ne se pourrait-il être objecteur de conscience ? » Et de répéter : « Cette loi est une erreur et je ne vois pas pourquoi un maire devrait être obligé de la respecter en allant contre ses propres principes éthiques. » Il assure que de nombreux maires italiens partagent sa position.

 

Source RéinformationTV