La Journée diocésaine des jeunes, célébrée dans un stade de Kinshasa le 20 mars 2016.

Info – RDC – Les évêques lancent une formation à l’éducation civique et électorale

Download PDF

En République démocratique du Congo, la conférence épiscopale tiendra son assemblée plénière la semaine prochaine. Ces jours derniers, elle a lancé officiellement la première campagne de son projet d’éducation civique et électorale. Cette opération veut encourager l’engagement citoyen pour l’amélioration de la situation dans le pays en vue du développement. Elle va s’étendre sur tout le territoire à travers les diocèses catholiques jusqu’au mois de novembre.

Les évêques souhaitent éduquer pour bâtir les personnalités, surtout les jeunes et encourager les femmes à prendre en main leur destinée, notamment dans la perspective des élections. L’Église s’est engagée à former la population à ne pas être passive mais à participer à la construction d’un État de droit. 10 000 formateurs seront envoyés dans les 47 diocèses du pays et devront parcourir le Congo profond.

En RDC, l’épiscopat est très engagé sur la scène publique et n’hésite pas à prendre la parole haut et fort. Il y a quelques jours déjà, les évêques de la province ecclésiastique de Bukavu avaient sans détours appelé le chef de l’État à exprimer clairement sa position sur les violences qui accablent les populations et sur l’impasse du processus électoral. Ils avaient aussi demandé aux leaders politiques congolais de renoncer à la culture du mensonge pour éclairer les citoyens sur les véritables enjeux du dialogue national et les échéances électorales qui approchent.

L’élection présidentielle était censée se tenir avant la fin de l’année mais cette perspective semble s’éloigner. La Cour constitutionnelle a récemment décidé d’autoriser le maintien à son poste du président Joseph Kabila au-delà de décembre 2016 si aucun scrutin n’est organisé d’ici là. Joseph Kabila dont le mandant prend fin en décembre est au pouvoir depuis 2001. En attendant, certains opposants ont fait l’objet de harcèlements et intimidations.

 

Source Radio Vatican