1

Migrants, l’appel du pape entendu par l’Europe

Download PDF

L’appel lancé par le Saint-Père pour l’accueil des migrants a semble-t-il été bien entendu. «Nous avons vu s’éveiller une solidarité nouvelle» : affirme l’évêque de Soissons, Mgr Renauld de Dinechin, responsable de la pastorale des migrants au sein de la Conférence des évêques de France.

Mais cet appel a visiblement été plus entendu par les fidèles que par les gouvernements. «Le gouvernement français avait promis d’accueillir 30 000 réfugiés “relocalisés” depuis la Grèce et l’Italie, il n’y en a finalement eu que 180», a déploré le père Lorenzo Prencipe, directeur du service national de la Pastorale des migrants de la CEF.

 

«Il faut insister sur la dignité de ces personnes et les raisons de leur présence ici», a pour sa part insisté Juana Martin. La responsable de l’organisation Caritas à Barcelone a reconnu qu’il n’était pas facile de cohabiter du jour au lendemain avec des personnes qui ont souffert de l’exil ou de la persécution, d’où la nécessité d’ «aider les familles d’accueil à gérer cette souffrance sous leur propre toit».

 

Source Radio Vatican

Les évêques de Syrie ou d’Irak ne cessent de rappeler que l’Occident doit accueillir des migrants temporaires et non chercher à les installer définitivement.

C’est ce que rappelait Mgr Marayati, archevêque des arméniens Catholiques d’Alep, lors de son passage à Valence.

2 comments

  1. Françoise

    La priorité doit être donnée aux réfugiés chrétiens !!! Et il faut trouver des moyens de pression économiques envers les pays musulmans riches et en paix pour qu’ils accueillent leurs coreligionnaires, quitte à aider ces pays. Mais nos gouvernants en sont bien incapables. Et c’est vrai qu’il faut privilégier l’accueil temporaire sans en faire un absolu définitif, chaque cas est un cas particulier. On a vu aussi de nombreux migrants rentrer volontairement dans leur pays, malgré les dangers, pour diverses raisons.

  2. 180 migrants vers la France au lieu de 30.000.Cela montre qu’ils n’aiment pas la France. On ne va pas les forcer à aimer la France.
    Qu’est-ce qu’un migrant? Quelqu’un qui veut profiter gratuitement du travail des européens? Quelqu’un qui n’a pas ou aller dans son propre pays?. Quelqu’un payé par l’Arabie Saoudite pour nous envahir? Personne ne le sait. Les grands discours sur les migrants sont donc vains. .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *