Heros-de-la-communaute-Nande-Pere-Vincent-Machozi-150x150

Un nouveau prêtre assassiné en RDC

Download PDF

Un prêtre assomptionniste, le P. Emmanuel Kahindo, a été assassiné en République démocratique du Congo, rapporte l’agence vaticane Fides. Il dénonçait l’exploitation d’un minerai utilisé dans la fabrication de composants électroniques pour les téléphones portables, le coltan, au détriment des populations Nandes.

« Pourquoi me tuez-vous ? » a demandé le père Vincent Machozi, au moment de mourir,  dans la nuit de dimanche 20 mars, dans le village de Vitungwe-Isale, à 15 Km de Butembo, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), dans l’est de la République démocratique du Congo.

Le père Kahindo, vicaire général de la Congrégation des Assomptionnistes (Augustins de l’Assomption), lui-même de nationalité congolaise, en a témoigné dans La Croix, le quotidien français confié aux assomptionnistes. Il raconte que « des militaires sont arrivés à bord de véhicules vers minuit, ils ont abattu la porte et l’ont tué sur place ».
Les témoignages recueillis par le père Kahindo et par le site Internetbenilubero.com concordent sur le fait que les meurtriers sont des militaires des forces armées congolaises (FARDC), insiste Fides.

 

Le père Vincent avait déjà été menacé de mort, et en 2003, il avait été contraint à l’exil aux Etats-Unis. Cela ne l’avait pas empêché de devenir le rédacteur en chef du site Internet benilubero.com. Après son retour en RDC, il avait échappé à sept attentats.

 

Source Zénith

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *