TNX-14174-mongolia

Ordination du premier prêtre mongol

Download PDF

C’est une bonne nouvelle pour les catholiques de Mongolie, qui atteste que le labeur missionnaire porte ses fruits. Le 28  août 2016, le Père Joseph Enkh a été ordonné prêtre à Oulan-Bator (Mongolie) par Mgr Wenceslao S. Padilla, évêque de la préfecture apostolique d’Oulan-Bator. Le Père Joesph Enkh devient ainsi le premier mongol à recevoir l’ordination sacerdotale. C’est un grand moment pour l’Église mongole.

La Croix nous donne quelques éléments sur le nouveau prêtre:

(…)

Joseph Enkh, 29 ans, est en effet devenu le premier prêtre autochtone de l’Église catholique de Mongolie. Né le 24 juin 1987, il est le seul garçon et le dernier né d’une famille de trois enfants. Il reçut une éducation catholique de sa mère, elle-même catholique pratiquante. Après avoir étudié la biotechnologie à la Mongolian International University à Oulan-Bator, il partit faire son séminaire en Corée du Sud dès 2009. Ordonné diacre le 11 décembre 2014 à Daejeon, en Corée du Sud, il est revenu en janvier dernier afin d’accomplir ses stages de fin d’études au sein des différentes paroisses du pays.

(…)

La cérémonie d’ordination s’est déroulée à Oulan-Bator dans la cathédrale des Saints-Pierre-et-Paul où l’on attendait près de 1 500 fidèles. Elle fut présidée par Mgr Wenceslao S. Padilla, évêque de la préfecture apostolique d’Oulan-Bator. Le jeune prêtre a choisi pour devise la parole du Christ : « Qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix chaque jour et qu’il me suive. »

Une photo du père Joesph Enkh quand il était encore diacre:

TNX-14174-mongolia

L’Église de Mongolie est partie de rien, sauf de la foi vive de quelques congrégations implantées sur le territoire mongol:

L’Église catholique mongole est une jeune communauté recréée en 1992 et ne comprenant qu’une vingtaine de missionnaires et 50 religieuses de 12 congrégations, engagées au sein de six paroisses. Selon le P. Prosper Mbumba, cette ordination devrait créer une nouvelle dynamique au sein de la communauté catholique mongole et favoriser ainsi un sentiment d’« appartenance » nécessaire au développement de celle-ci dans un pays où l’on compte à peine plus de 1 000 baptisés.

Source: La Croix et Vatican insider.

1 comment

  1. Garmon

    Une épopée missionnaire contemporaine, en douceur :

    http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/mongolie/2016-08-29-oulan-bator-ordination-du-premier-pretre-d2019origine-mongole

    C’est à la demande d’un jeune ministre des affaire étrangères mongol, qui a contacté le Saint-Siège, que des missionnaires ont été envoyés il y a plus de vingt ans.

    Ici, en France, allant à la messe en semaine à la paroisse j’ai croisé un monsieur mongol, venu prier là car il a le sens religieux et sait qu’une église est un lieu de prière. Sa famille et la mienne sont devenus amis. La préfecture apostolique de Mongolie, à ma demande, m’a envoyé une bible et un livre de messe en mongol. Nos amis sont en chemin.

    Priez pour eux

    Garmon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *