pape arménie

Info – Programme de la prochaine visite du pape François en Arménie

Download PDF

C’est annoncé par l’agence d’information ZENITH: plusieurs événements sont prévus dans le cadre du prochain voyage apostolique du pape François en Arménie, qui aura lieu du 24 au 26 juin 2016. Le pape a souhaité placer ce prochain voyage sous le signe de la Miséricorde divine. Outre une visite au mémorial du génocide à Erevan, il célébrera, samedi 25 juin, une messe votive de la Miséricorde de Dieu à ciel ouvert. En outre, le pape François prendra la parole lors de la célébration de la Divine liturgie arménienne apostolique par le Catholicos, qui se déroulera également en plein air.

Voici un extrait de la dépêche publiée par l’agence ZENITH:

Les temps de prière sont au nombre de 7, dont la messe publique du samedi 25 juin qui sera une messe votive de la Miséricorde divine:

  • une visite à la cathédrale arménienne apostolique (Etchmiadzine), vendredi 24 juin, à 1(h35
  • une visite au mémorial du génocide de Tzitzernakaberd (Erevan), samedi 25 juin, à 8h45
  • la messe votive de la Miséricorde de Dieu, samedi 25 juin, à 11h, à Gyumri (place Vartanànts): une messe à ciel ouvert, nouveauté absolue en Arménie
  • une visite à la cathédrale arménienne apostolique des Sept plaies, à Gyumri, samedi 25 juin, à 16h45
  •  une visite à la cathédrale catholique des Saints-Martyrs, à Gyumri, à 17h15, samedi 25 juin
  • une rencontre oecuménique et une prière pour la paix, samedi 25 juin à 19h, à Erevan, place de la République
  • une visite au monastère de Khor Virap, dimanche 26 juin, à 17h30

À noter une célébration qui n’apparaît pas évidemment pas sur le missel catholique: le dimanche 26 juin, le pape François sera présent à la Divine liturgie arménienne apostolique présidée par le Catholicos, à l’air libre, et le pape prendra la parole: deux choses inédites, la Divine liturgie à ciel ouvert et la prise de parole d’un pape de Rome au cours de la liturgie.

Source: ZENITH.

1 comment

  1. Sami

    En Arménie, la miséricorde doit-elle empêcher le Pape d’évoquer le génocide perpétré par les Turcs parce que ceux-ci ne le reconnaissent pas ?
    La miséricorde doit-elle s’exercer au bénéfice du bourreau ou des victimes ?
    Peut-on ménager la susceptibilité chatouilleuse du bourreau sans blesser les victimes?
    C’est selon les cas.
    Nous saurons bientôt comment notre Pape va traiter ce délicat problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *