La-très-Sainte-Trinité-St-Etheldreda-Londres

Spiritualité – Un mois de mai très liturgique

Download PDF

Traditionnellement mois de Marie, nombreuses sont les propositions de prière du chapelet en ce mois de mai qui comporte également d’autres grandes fêtes chrétiennes : l’Ascension, la Pentecôte, la Sainte Trinité…

MOIS DE MAI, MOIS DE MARIE.

Pourquoi le mois de mai est-il devenu le mois de Marie ? Peut-être parce que le mois de mai était considéré dans l’Antiquité comme défavorable au mariage. On aurait alors choisi ce mois pour fêter la Vierge Marie. C’est au début du XVIIIe siècle que la dévotion du mois de Marie est apparue à Rome.

ASCENSION,  JEUDI 5 MAI

On fête l’Ascension, c’est-à-dire l’élévation de Jésus Christ au Ciel. L’Ascension est l’une des principales fêtes chrétiennes. Comme cet événement de l’Ascension se situe quarante jours après Pâques, cette fête tombe toujours un jeudi et, cette année, le 8 mai..

LA PENTECÔTE,  DIMANCHE 15 MAI

C’est la fête de l’Esprit Saint et de l’Église. Elle célèbre la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres le cinquantième jour après Pâques (en grec, pentêkostê signifie « cinquantième »). Avant l’Ascension, le Christ avait annoncé aux apôtres : « Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre ».

 

LA SAINTE TRINITÉ, DIMANCHE 22 MAI

Le dimanche qui suit la fête de la Pentecôte est celui de la Sainte Trinité. L’occasion de méditer sur le mystère central de notre foi. Comment un Dieu unique peut-il être trois personnes ?  Le mystère de la Sainte Trinité est le mystère central de la foi chrétienne. Ce n’est pas une option pour quelques-uns qui seraient plus « intellos » que d’autres !

En effet, c’est le mystère de Dieu lui-même : nous croyons en un Dieu qui est amour. Cela veut dire qu’il n’est ni solitaire (l’amour se partage), ni divisé (pas d’amour là où règne la division !). Il est donc forcément communion parfaite entre plusieurs personnes. Jésus nous révèle qu’elles sont trois : « lui, le Fils, nous a fait connaître le Père qui est aux Cieux, et nous a donné l’Esprit Saint, l’amour du Père et du Fils » (Benoît XVI, 22 mai 2005).

 

Il révèle pleinement ce qui, dans l’Ancien Testament, était encore voilé – bien que présent : ainsi, l’Esprit Saint est cité dès la première page de la Bible (« l’Esprit de Dieu planait sur les eaux ») et Dieu n’a pas dit « Je fais l’homme à mon image » mais : « Faisons l’homme à notre image »…

Le mystère de la Sainte Trinité est la source de tous les autres mystères de la foi et les illumine : « Toute l’histoire du Salut n’est autre que l’histoire de la voie et des moyens par lesquels le Dieu vrai et unique, Père, Fils et Saint-Esprit, se révèle, se réconcilie et s’unit les hommes qui se détournent du péché » (CEC 234).

 

Source diocèse d’Annecy