livre-secher.png

Félicitation à Reynald Secher

Download PDF

L’écrivain et historien – et ajoutons l’homme de tous les courages – Reynald Secher vient de se voir attribué le 14e Prix Combourg-Chateaubriant pour son livre, publié aux éditions du Cerf, Vendée, du génocide au mémoricide, mécanique d’un crime légal contre l’humanité.

Il recevra ce prix, demain samedi 6 octobre, au château de Combourg à 16h00, hélas des mains de Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L’Express et symbole du conformisme médiatique le plus agaçant. Mais Barbier fut le lauréat de l’édition 2011 de ce Prix et la tradition veut ce passage de relais. Après la remise du prix, Reynald Secher prononcera une conférence-débat autour de son livre.

Vingt-cinq ans après la publication de son livre à succès, Le Génocide franco-français : la Vendée-Vengé (PUF, 1986 ; Perrin, 2006), Reynald Secher démontre, preuves à l’appui, grâce à la découverte aux Archives nationales de documents inédits, que le génocide de la Vendée a bien été conçu, voté et mis en oeuvre personnellement par les membres du Comité de salut public et par la Convention, l’armée et l’administration n’ayant fait qu’exécuter les ordres.

Afin d’échapper à leurs responsabilités et de masquer la logique idéologique et politique qui menait inéluctablement la République jacobine au génocide, ces criminels et leurs héritiers politiques ont nié les faits, imposé à la nation leur auto-amnistie et une impunité générale. Ils ont ainsi perpétré un second crime, celui de mémoricide qui, par un renversement pervers, a désigné les victimes vendéennes comme bourreaux et transformé les bourreaux jacobins en victimes. À ce premier scandale s’en est ajouté un second : ces bourreaux ont bénéficié de toutes les faveurs et des honneurs de l’État, tandis que les victimes et leurs descendants, traumatisés, ont été réduits au silence et en permanence persécutés, se retrouvant ainsi exclus d’une citoyenneté qui leur revenait de droit.

Coll. « Démocratie ou Totalitarisme », 448 pages, 24 €. Paru en octobre 2011.

Docteur ès lettres de Paris IV-Sorbonne, REYNALD SECHER est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages historiques. Sa spécialité est la contre-révolution et les crimes contre l’humanité. Il est notoirement connu pour un livre publié aux PUF et repris par Perrin, Le Génocide franco-français : la Vendée-Vengé, traduit dans plusieurs pays dont les USA (Université Notre-Dame). Il a également publié au Cerf : La guerre de Vendée et le système de dépopulation : Gracchus Babeuf, préfacé par Stéphane Courtois, en 2008. Il est à l’origine du concept de mémoricide, quatrième crime de génocide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *