pattie-mallette-justin-bieber-HUG

Justin Bieber a échappé à l’avortement

Download PDF

La maman du phénomène chantant qui fait pâmer toutes les filles, Justin Bieber, a avoué récemment dans un talk-show qu’elle avait failli avorter lorsqu’elle l’attendait. Pattie Mallette, la maman, parlait à Kathie Lee Gifford de NBC.

 

Visit NBCNews.com for breaking newsworld news, and news about the economy

L’histoire de Pattie était de celles dont n’importe quel partisan de l’avortement aurait fait un cas d’école pour justifier sa position. Elle avait subi des abus sexuels pendant son enfance – cela a commencé à quatre ans – on lui avait « volé sa pureté » dit-elle aujourd’hui. Elle a expliqué qu’elle savait ce que c’était de vivre avec la honte de ces abus, de s’en imaginer coupable, de se croire moins bien que les autres. Devenue adolescente, elle allait vite sombrer dans la dépression, l’alcoolisme et la drogue, et elle tenta même de se suicider en se jetant sous un camion. Mais à 17 ans, elle tomba enceinte. Toxicomane, seule au monde, même pas majeure : la solution « sage » – celle qu’on n’arrêtait pas de lui recommander en tout cas – était d’avorter. La pression était très forte. C’était en 1993 au Canada et cela faisait belle lurette que l’avortement était entré dans les mœurs. Mais pour Pattie, c’était hors de question :

« Je savais tout simplement que je ne pouvais pas faire ça. Je sais seulement que je devais le garder. Et, faire ce qui était le mieux. Je… Vous savez, je ne savais pas comment j’allais y arriver. Mais je savais simplement que je ne pouvais pas – je ne pouvais pas avorter. Je devais faire de mon mieux. Et j’étais décidée à faire tout ce qu’il faudrait. »

Cela s’appelle du courage. La jeune fille qui avait été victime du monde des adultes eut la force, toute seule, de laisser la vie à son fils – et de l’aimer. Pour elle, les premiers pleurs de Justin étaient de la « musique »… Et son père, Jeremy Bieber, à peine plus âgé, est toujours resté présent pour son fils. Récemment, Justin Bieber s’est à son tour attiré les critiques et la pression du monde des adultes quand il s’est dit opposé à l’avortement : que pouvait-il en savoir à 16 ans, disait-on ? Ben oui, à 16 ans, normalement, on va à l’école et on apprend que l’avortement est un droit… Sauf que lui, il s’en est sorti vivant.  

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. 

S’abonner

 S’abonner à un flux

© leblogdejeannesmits

Réseau Riposte catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *