bokalic

Argentine : l’évêque de Santiago del Estero dénonce une parodie de mariage

Download PDF
Mgr Bokalic, évêque de Santiago del Esterobokalic

Le diocèse de Santiago del Estero, qui a été le théâtre d’une cérémonie singeant le mariage au bénéfice d’un couple transsexuel « béni » par un curé local, vient de publier un communiqué dénonçant ce type d’événement. « Il est interdit aux pasteurs, pour n’importe quel motif ou prétexte même pastoral, de faire des cérémonies de n’importe quel type qui contredisent la conception chrétienne du mariage », précise la déclaration officielle.

Le communiqué a été rendu public peu après que le P. Sergio Lamberti eut donné une telle bénédiction blasphématoire à une travestie, Luisa Paz, et José Coria, dans une paroisse de Santiago des Estero, sans interdiction en amont de la part de l’évêque du lieu.

Celui-ci n’a cependant pas tardé à réagir à travers ce communiqué public.

« La communauté de vie intime et l’amour conjugal, qui a été fondée par le Créateur et pourvue de lois propres, s’établit sur l’alliance du mariage, lien sacré qui ne dépend pas de l’arbitraire humain, car Dieu lui-même est l’auteur du mariage.

Le mariage chrétien consiste en un acte de la volonté par lequel l’homme et la femme, naturellement conçus comme tels dès le sein maternel, se donnent et s’acceptent mutuellement dans une alliance irrévocable par laquelle ils constituent entre eux une communauté pour toute la vie, ordonnée par son caractère naturel au bien des époux et à la génération et à l’éducation des enfants. Cette alliance matrimoniale a été élevée par le Christ Notre Seigneur à la dignité de sacrement entre baptisés.

C’est l’unique conception du mariage entre baptisés : est invalide et illicite toute autre forme d’union. C’est pourquoi il n’est pas possible de faire quelque célébration religieuse qui ne corresponde pas à cette nature du mariage.

Il est rappelé qu’en raison du respect dû au sacrement du mariage et à la communauté des fidèles il est interdit aux pasteurs, pour quelque motif ou prétexte que ce soit, y compris pastoral, d’effectuer des cérémonies de n’importe qu’el type qui contredisent cette conception du mariage. En effet, elles pourraient donner l’impression que l’on célèbre des noces sacramentelles valides et auraient pour conséquence d’induire en erreur sur la conception chrétienne du mariage.

Nous rappelons aussi que l’Eglise enseigne que toute personne devra être accueillie avec respect, compassion et délicatesse. On évitera toute forme de discrimination injuste. On invitera tous les baptisés à fonder leur vie sur la Parole de Dieu qui nous offre la rédemption et nous appelle à la conversion. Pour vivre, persévérer et croître dans la foi nous devons recourir à l’oraison, aux sacrements et à la charité.

En agissant ainsi, l’Eglise catholique professe la vraie fidélité au Christ et à sa vérité ; en même temps elle agit avec un esprit maternel envers tous ses fils, en particulier ceux qui se trouvent aux périphéries existentielles. »

Santiago del Estero, 21 septembre 2014
Vicente Bokalic, évêque de Santiago del Estero
Ariel Torrado Mosconi, évêque auxiliaire.

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

© leblogdejeannesmits

Réseau Riposte catholique

4 comments

  1. Pingback: Kirche heute, 24.September 2014 | Christliche Leidkultur

  2. Le prêtre Sergio Lamberti devait être mis hors le ministère sacerdotal de l’Eglise ou bien abjuré publiquement de ses actes scandaleux – poussé par Satan? – parce que sa procédure est absurde!
    Dans ces moments, c’est imaginer: serait-il infiltré l’Église de collaborer en désaccord?
    Il ne fait aucun doute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *