Avortement en Irlande : l’agit-prop fonctionne

Des « milliers » ? J’en doute…

C’est reparti. L’affaire de la jeune immigrée clandestine qui s’est vu refuser un avortement en Irlande alors qu’elle menaçait de se suicider se déroule comme celle de Savita Halappanavar, avec les mêmes protagonistes, les mêmes journalistes engagés. Dès mercredi, plusieurs milliers de manifestants (selon la presse pro-avortement) ont convergé vers une place de Dublin, accusant la loi de considérer les femmes comme de simples « contenants » pour les enfants à naître.

La même journaliste de l’Irish Times qui avait lancé l’agitation autour de la mort de la jeune femme indienne d’une septicémie à l’occasion d’une fausse couche a repris le combat, publiant dès mardi les propos que lui avait tenus la protagoniste de l’affaire en cours peu après sa sortie d’hôpital, tandis que son enfant né très prématuré par césarienne est toujours en réanimation et à la charge de l’Etat irlandais. Kitty Holland parle des « souffrances » de la jeune femme qui fait « quatre ans de moins que son âge » et raconte son désespoir, sa volonté de mourir.

En effet, elle a eu de multiples contacts avec l’Association irlandaise du planning familial (IFPA) qui était prête à l’aider à obtenir un avortement en Angleterre mais qui lui a expliqué que son problème était l’argent. Un tel voyage coûtait trop chère pour la jeune immigrée qui assure : « Dans ma culture c’est une grande honte que d’être enceinte sans être mariée. »

On n’en sait pas davantage sur son identité mais pour ce qui est de l’exploitation de son récit, depuis le viol qu’elle affirme avoir subi avant d’arriver en Irlande jusqu’à ses entretiens avec des psychiatres et médecins qui n’ont pas voulu la laisser avorter, il n’y a pas une once de discrétion.

Son cas est utilisé d’une manière très contrôlée : il s’agit – en vue d’un nouveau passage devant la Cour européenne des droits de l’homme sans doute – de montrer qu’il y a une inégalité devant la loi vu le coût de l’avortement à l’étranger, une insuffisance de la loi du fait que des médecins peuvent s’opposer à l’avortement sur une femme qui se dit suicidaire, et une nécessité de modifier la Constitution irlandaise aux termes de laquelle la vie doit être protégée dès la conception au même titre que celle de la mère.

Les autorités sanitaires irlandaises (Health Service Executive, HSE) ont déjà fait savoir qu’elles discutent de tous les aspects de cette affaire, et notamment des décisions qui ont été opposées à la jeune femme, avec ses « représentants » – on devine derrière ce mot des groupes militant pour l’avortement légal –, en attendant de savoir si elles seront publiées. L’enquête conduira la HSE à s’entretenir aussi bien avec les personnels médicaux qui se sont occupées de la jeune femme, avec le ministère de la Justice et le Planning irlandais.

Cela laisse amplement le temps aux médias du monde de dénoncer la « barbarie » irlandaise : ils ne se sont pas fait prier.

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

© leblogdejeannesmits

5 comments

  1. brandenburg

    la « théorie » de l »évolution a été controuvée par pierre paul gassé le plus grand zoologiste du siècle dernier dans son ouvrage : »toi,ce petit dieu » et par rémy chauvin grand entomologiste dans : »la fin d’un mythe,le darwinisme »;voir aussi dans la collection champs flammarion sciences le livre d’un biologiste anglais dont j’ai oublié le nom qui écraboille cette idéologie par le simple calcul des probabilités et qu’il assimile au phlogistique auquel des « scientifiques » ont cru dur comme fer pendant plus d’un siècle alors qu’il n’a jamais existé pas plus que la création spontanée des matérialistes confondue par pasteur!

  2. gerard

    Quand les barbares crient aux loups quand eux mêmes utilisent les mêmes actions pour supprimer ce qui gène leurs espace ,comme en d’autre temps les camps et les fours ,en un mot .(La solution final )ne nous étonnons pas du ravage que fait l’esprit diabolique dans la volonté de nos dirigeants et leurs lois liberticide .Et ils se plaignes de mauvaises récoltes ? Venez Seigneur Jésus ,venez seul sauveur du monde remettre les hommes sur le chemin de votre volonté . Réfléchissez ,si mai 68 a fait sortir diabolo de sa boite ,le déclin débute avec la loi sur l’avortement ,de la la chasse a l’Église Catholique surtout qu’elle avait glissée dans un œcuménisme ,ou le Sacrée est aléatoire pour ne pas déplaire , Le ver est dans le fruit ,Oui Venez Vite la Barque de Saint Pierre vacille.

  3. Le Diable et ses suppôts ne sont jamais à court de manipulations sordides. Cela marche, parce qu’en face nous sommes plutôt des idiots ou des naïfs (pour être plus gentil)

  4. On a du lui faire des promesses entre autres lui promettre de l’argent pour cette comédie. Ces idéologues pervertis sont prêts à toutes les magouilles possibles et je suis poli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>